Recyclage et Gestion des Déchets

Les panneaux de particules sont-ils recyclables ?

Les matériaux de construction populaires tels que les panneaux de particules sont souvent utilisés pour créer des revêtements de sol, des armoires et des meubles. La sciure de bois, les copeaux de bois et d’autres déchets de bois sont comprimés à l’aide d’un liant à base de résine.

Le panneau de particules est un matériau durable et bon marché, mais il n’est pas toujours évident de savoir s’il peut être recyclé. Les panneaux de particules peuvent-ils être recyclés ? Nous aborderons cette question dans cet article, ainsi que des informations générales sur le recyclage.

Qu’est-ce qu’un panneau de particules ?

Le produit en bois d’ingénierie connu sous le nom de panneau de particules, fréquemment appelé panneau de fibres à faible viscosité ou panneau d’aggloméré, est créé en pressant et en bannissant des copeaux de bois avec de la résine synthétique ou d’autres liants appropriés.

Le panneau de particules, un autre type de panneau de fibres qui utilise des flocons de bois usinés et offre une résistance supplémentaire, est souvent confondu avec le panneau de particules.

Lorsque l’économie est plus importante que la durabilité et l’apparence, les panneaux de particules sont remplacés par le contreplaqué et le bois conventionnel, car ils sont moins chers, plus denses et plus uniformes.

La peinture ou l’application d’un placage de bois sur les surfaces visibles des panneaux de particules peut en améliorer l’aspect. Comme il utilise exclusivement des déchets de bois, le panneau de particules est un produit à base d’arbres qui n’augmente pas la déforestation.

La réutilisation des copeaux, des particules et de la sciure de bois provenant des scieries est très facile grâce au bois d’ingénierie. Cependant, les produits chimiques de la colle, qui rendent nécessaire la création de ces panneaux, sont une source d’inquiétude.

Les panneaux de particules présentent un inconvénient majeur : ils peuvent se dilater et se décolorer lorsqu’ils sont exposés à l’humidité, surtout s’ils ne sont pas recouverts de peinture ou d’un autre produit d’étanchéité.

À l’exception des salles de bains, des cuisines et des buanderies, où il est souvent utilisé comme sous-couche derrière un revêtement de sol en vinyle continu résistant à l’humidité, il est rarement utilisé à l’extérieur ou dans des endroits où l’humidité est importante.

En raison de sa stabilité, de son prix abordable et de sa facilité, le panneau de particules plaqué est préféré au contreplaqué plaqué dans des conditions sèches.

Les panneaux de particules peuvent-ils être recyclés ?

Il est possible de recycler les panneaux de particules. Le recyclage des panneaux de particules est plus complexe que celui d’autres matériaux, tels que le papier ou le plastique. Les panneaux de particules doivent d’abord être séparés de tous les autres matériaux, tels que le métal ou le plastique, qui peuvent y adhérer avant d’être recyclés.

Le soutien mécanique et le travail physique sont tous deux acceptables. Après la séparation, le panneau de particules est cassé en morceaux et combiné à un liant en résine pour produire un nouveau panneau.

La qualité du panneau de particules d’origine et l’efficacité du liant résineux déterminent la qualité du panneau de particules recyclé. Même si les panneaux de particules recyclés ne sont pas aussi solides ou durables que les panneaux neufs, ils peuvent encore être utilisés de diverses manières.

La possibilité que les panneaux de particules contiennent des substances dangereuses comme le formaldéhyde rend le recyclage difficile. Les panneaux de particules sont souvent fabriqués à partir d’une résine liante, le formaldéhyde. Or, cette substance est également connue pour ses effets cancérigènes.

Le formaldéhyde, qui pose un problème de santé pour les employés et l’environnement, peut être rejeté dans l’air lors du recyclage des panneaux de particules. Pour remédier à ce problème, certaines entreprises ont créé des liants résineux sans formaldéhyde à utiliser dans la fabrication des panneaux de particules.

Ces liants ne libèrent pas de produits chimiques dangereux si le panneau est recyclé, car ils sont composés de ressources naturelles telles que le soja ou le maïs. Le recyclage peut être rendu plus sûr et plus respectueux de l’environnement en utilisant des liants résineux exempts de formaldéhyde.

A lire aussi :  Peut-on recycler les boîtiers de CD et de DVD ? (et les moyens de les réutiliser)

Les panneaux de particules peuvent contenir des contaminants tels que de la peinture ou de la colle, ce qui rend le recyclage difficile. Les panneaux de particules peuvent être difficiles à recycler en raison de ces impuretés, et la qualité du contenu recyclé peut en souffrir.

Les panneaux de particules et autres matériaux de construction doivent être éliminés correctement pour éviter toute pollution.

Les panneaux de particules sont-ils imperméables ?

Les panneaux de particules doivent être conservés à l’intérieur pendant une courte période, car ils sont conçus pour un usage intérieur. Lorsque les panneaux de particules sont humides, ils peuvent gonfler et se déformer durablement. En outre, les panneaux de particules peuvent se décolorer et se dégrader au fil du temps en raison de l’exposition au soleil.

Lorsqu’il est humide, l’intégrité structurelle d’un panneau de particules peut être considérablement affectée par le gonflement et le gauchissement. Ce phénomène peut être dû à des variations de l’humidité ambiante ou à une exposition directe à l’eau.

Des fragments de bois sont utilisés pour fabriquer les panneaux de particules, qui sont maintenus ensemble par un adhésif. Le panneau peut se déformer si la colle devient humide parce qu’elle s’affaiblit, ce qui permet aux fibres de bois de se séparer et de se déplacer.

En outre, les fibres du bois peuvent absorber l’humidité et gonfler, ce qui peut entraîner une courbure ou une torsion du panneau. Même les panneaux de particules recouverts d’un enduit résistant à l’eau sont susceptibles d’être affectés par ce phénomène.

Le panneau de particules peut alors se fragiliser et devenir incapable de supporter un poids. Il n’est pas recommandé d’humidifier les panneaux de particules car ils sont constitués de bois et d’autres composants.

Pour éviter qu’ils ne se déforment ou ne se détériorent, ils doivent être séchés dès qu’ils sont mouillés. Les panneaux de particules peuvent être soumis à l’humidité pendant des périodes plus ou moins longues, en fonction de la quantité d’humidité et du type de panneau.

Les panneaux de particules ne doivent être immergés dans l’eau que pendant quelques heures au maximum. Les panneaux de particules peuvent se déformer, se gonfler et se détruire s’ils sont exposés à l’humidité pendant plus d’une heure ou deux.

L’eau doit être éliminée le plus rapidement possible et les parties endommagées doivent être complètement séchées pour que le panneau de particules retrouve son état initial. Il peut s’avérer nécessaire de remplacer le panneau s’il est encore humide après un certain temps.

Les panneaux de particules sont-ils biodégradables ?

En raison des adhésifs synthétiques, le panneau de particules n’a pas de valeur de compensation carbone et n’est pas biodégradable. La durabilité des panneaux de particules dépend du bois et de la colle qui les composent. L’utilisation de déchets de bois est durable en raison de la capacité des arbres à absorber le carbone.

Si les producteurs utilisent des matériaux respectueux de l’environnement et si les clients recyclent efficacement les panneaux de particules, les panneaux LDF pourraient être produits et consommés de manière durable. Les arbres à bois ayant la capacité de stocker le carbone, le bois est généralement un matériau durable.

De plus, les avantages environnementaux du matériau sont accrus lorsque des déchets de bois sont utilisés. Bien que la majorité des colles utilisent des produits chimiques dangereux, il existe des options de collage organique plus respectueuses de l’environnement.

Alternatives aux panneaux de particules

Bien que le panneau de particules soit l’un des meilleurs matériaux pour la construction de base et l’ameublement en raison de sa robustesse et de sa durabilité pour un matériau aussi peu coûteux, certaines alternatives présentent des qualités comparables à un prix comparable.

EKO Ply

Eko Ply est nettement plus résistant et durable que le contreplaqué et résiste à l’eau, à la pourriture et à la corrosion. Grâce à sa résistance aux produits chimiques, EKO Ply ne se déforme pas, ne se dégrade pas et ne perd pas sa rigidité lorsqu’il est utilisé avec des adhésifs, de la peinture, etc.

Cela fait d’EKO Ply un matériau adapté aux constructions extérieures de longue durée et facile à nettoyer et à entretenir. Comme de nombreux substituts du contreplaqué, le contreplaqué EKO manque d’attrait esthétique en raison de sa teinte grise et des poches de couleurs différentes qui parsèment le matériau.

A lire aussi :  Les briques peuvent-elles être recyclées ? (Et sont-elles biodégradables ?)

Par conséquent, il peut convenir seul dans les endroits où l’aspect visuel du matériau ne pose pas de problème.

Panneau de fibres de moyenne densité

Le panneau de fibres de densité moyenne (MDF), un produit en bois d’ingénierie fabriqué à partir de fibres de bois plutôt que de particules de bois recyclé, est d’une qualité supérieure à celle des panneaux de particules. Le MDF est l’un des substituts au contreplaqué les plus appréciés et les plus fréquemment utilisés.

Bien qu’il soit souvent plus cher que le contreplaqué, le MDF présente quelques avantages non négligeables. Le MDF ne se dilate pas et ne se contracte pas sous l’effet des variations climatiques, ce qui lui confère une sécurité structurelle supplémentaire. Le MDF est assemblé à l’aide de produits chimiques respectueux de l’environnement.

Panneau de lamelles orientées

Afin de lui donner un aspect cohérent et une structure durable, les matériaux en bois raclé sont arrangés, traités et combinés pour créer un panneau de lamelles orientées (Oriented Strand Board). Il existe différentes tailles, résistances, rigidités et épaisseurs de panneaux OSB.

Il s’agit donc d’un substitut flexible au contreplaqué qui est plus résistant à l’eau et au gauchissement que le contreplaqué. Il s’agit également d’une ressource renouvelable, fabriquée à partir de bandes d’arbres à croissance rapide et de chutes de bois recyclées.

Panneau de polyuréthane

Le polyuréthane étant un polymère, il représente la plus grande différence par rapport aux alternatives au contreplaqué de notre liste. Le panneau de polyuréthane étant composé de plastique, il peut avoir un aspect rugueux ou lisse selon la manière dont il a été produit.

Sa capacité à résister à l’eau, sa propension à ne pas retenir ni attirer l’humidité et la simplicité avec laquelle les adhésifs peuvent être utilisés sont autant de caractéristiques physiques du plastique qui en font un meilleur choix que le contreplaqué.

Le contreplaqué et les panneaux de polyuréthane ont tous deux la qualité d’être un matériau incroyablement léger avec une durabilité surprenante. En outre, l’ajout de panneaux de polyuréthane renforcés de fibres de verre à un coût plus élevé augmente considérablement leur longévité.

Comment éliminer les panneaux de particules ?

Il est logique que les panneaux de particules MDF, couramment utilisés pour les armoires et les garnitures de fenêtres et de portes dans les maisons modernes, doivent un jour être éliminés. Mais comment s’en débarrasser ?

Pour autant que votre ville l’autorise, vous pouvez rapidement casser les boiseries en petits morceaux et les jeter dans la poubelle habituelle, étant donné que le MDF est très fragile. Bien que les grands panneaux MDF soient plus difficiles à briser, ils cèdent lorsqu’on les frappe avec une masse.

Les panneaux de particules font partie des produits recyclables que certaines villes acceptent dans le cadre de leurs programmes de recyclage. Près de 83 % des panneaux de particules étant créés à partir de matériaux entièrement recyclés, certaines formes plus récentes de panneaux de particules sont le produit de cette boucle de recyclage presque achevée.

Conclusion

Le recyclage des panneaux de particules a longtemps été difficile. Le problème fondamental est que les fibres de bois ne peuvent pas être facilement séparées de la résine utilisée pour lier les particules de bois entre elles.

Grâce à des développements technologiques récents, les panneaux de particules peuvent désormais être recyclés plus efficacement. Les enzymes sont l’une des techniques qui peuvent être utilisées pour dissoudre les adhésifs à base de résine. Les catalyseurs biochimiques appelés enzymes peuvent décomposer des composés complexes en composés plus simples.

Bouton retour en haut de la page