Jardinage

Peut-on mettre de la terre sur le paillis (raisons de le faire) ?

La terre végétale profite aux plantes en leur fournissant davantage de nutriments, en améliorant le drainage et la résistance à la sécheresse, et en favorisant leur santé. Les avantages du paillis sont nombreux, notamment en fournissant des éléments nutritifs aux plantes et en les protégeant des mauvaises herbes.

L’ajout de paillis dans votre jardin peut réduire les pertes d’eau, contrôler la croissance des mauvaises herbes, protéger vos plantes des rongeurs et des insectes parasites, et fournir davantage de nutriments au sol. Mais avez-vous entendu parler de l’ajout de terre à une couche de paillis existante ? Cette technique de jardinage présente des avantages, mais vous devez la réaliser correctement pour en profiter.

Peut-on ajouter de la terre sur un paillis ? Quelles sont les raisons d’ajouter de la terre sur le paillis, et comment cela fonctionne-t-il ? Si vous vous posez ces questions, c’est que vous souhaitez améliorer vos conditions de jardinage, et cet article peut vous y aider. Alors, ne partez pas sans rien faire !

Peut-on mettre du paillis sur le sol ?

Oui, vous pouvez mettre du paillis sur le sol, mais vous devez adopter certains principes ou directives pour le faire correctement. S’il y a un déséquilibre entre le sol et le paillis, cela peut affecter les plantes et l’état du jardin et donc aller à l’encontre du but recherché.

Comme pour le jardinage et de nombreuses autres pratiques, il est essentiel de suivre les directives et de faire preuve de modération pour obtenir les meilleurs résultats.

L’ajout de paillis sur le sol est bénéfique car il constitue une source de nutriments. Il facilite également l’entretien ; vous aurez moins de raisons d’arroser vos plantes car il favorise la rétention de l’humidité. Il garantit également un apport adéquat et régulier des nutriments nécessaires.

Cependant, le paillage est surtout utilisé dans les foyers où le paysage est moins adapté au contrôle de l’érosion.

Vous mettez du paillis sur le sol pour ces raisons et bien d’autres encore. Il existe de nombreuses options de paillage, notamment le paillage organique et inorganique.

Les exemples de paillis organiques comprennent les tontes de gazon, les copeaux de bois, la paille et le fameux compost ou or noir.

D’autre part, les exemples de paillis inorganiques sont le gravier, les couvertures en polyester et le tissu paysager. Mais là encore, il est facile de choisir l’option organique car elle est meilleure pour vos plantes, le sol et l’environnement.

Raisons d’ajouter de la terre sur le paillis

Avant d’aborder les raisons pour lesquelles vous devriez envisager d’ajouter de la terre sur le paillis, il est essentiel de comprendre le type de terre et de paillis avec lesquels vous allez travailler. Vous ne pouvez pas choisir un sol ordinaire.

Si le paysage est moins adapté à la plantation en raison des tendances à l’érosion, vous pouvez ajouter de la terre sur le paillis. Mais cela ne signifie pas que tous ceux qui ont un jardin ne peuvent pas en tirer les bénéfices. Un terrain en pente peut poser un problème pendant la mousson, la raison principale est donc de protéger les plantes des conditions d’eau défavorables.

Le sol idéal est un sol neuf ou une terre végétale. Un sol léger et sablonneux est le meilleur type de sol à mettre sur le paillis car il permet à l’eau de pénétrer rapidement pour atteindre les racines ou les graines des plantes. Si vous avez un sol argileux, vous pouvez améliorer sa texture en le mélangeant avec un sol sablonneux ou en ajoutant de la matière organique.

Vous pouvez ajouter de la terre sur le paillis pour les raisons suivantes.

1. Améliorer la structure du sol et augmenter la teneur en éléments nutritifs

La terre végétale est riche en éléments nutritifs indispensables, et le sol existant accueillera favorablement cette idée. Cette technique est particulièrement bénéfique pour la culture de plantes qui ont besoin de beaucoup de nutriments.

Ainsi, comme le paillage sert également le même objectif, l’ajout d’un pouce de terre végétale par-dessus le paillage est l’un des moyens les plus faciles de rajeunir le sol et de rendre vos plantes heureuses pour de meilleurs résultats.

De plus, dans les jardins sablonneux, l’ajout de terreau de couleur foncée sur le paillis dans vos plates-bandes rend le sol plutôt froid chaud dans les premiers mois du printemps.

2. Pour que le paillis reste à sa place

Vos matériaux de paillage, en particulier les paillis organiques, sont susceptibles d’être emportés par le vent dans les zones de vents forts, tandis que les fortes pluies peuvent également les emporter. Ajoutez une couche de terre par-dessus, et le problème est oublié.

3. Améliorer le drainage de la zone

Le nouveau sol retient l’eau en l’empêchant de s’écouler, d’autant plus si vous appliquez un paillis léger tel que du compost. Par conséquent, comme le paillis favorise le drainage, vous créez une combinaison parfaite lorsque vous mettez de la nouvelle terre sur vos matériaux de paillage.

4. Pour étouffer les mauvaises herbes

En soi, le paillage est l’une des méthodes permettant de préserver votre jardin des mauvaises herbes. Les matériaux de paillage empêchent les graines de mauvaises herbes qui se trouvent dans le sol d’accéder à la lumière. Que se passe-t-il alors lorsque vous mettez de la terre par-dessus ? Vous augmentez son efficacité, car le paillage seul n’est pas efficace à 100 %.

A lire aussi :  Tout sur la plante ZZ : Ensoleillement, soins et conseils de culture

Comment mettre de la terre neuve sur un paillis ?

Ajouter de la terre sur un paillis sans en réguler la quantité peut entraîner une accumulation et un piégeage de l’azote, privant ainsi vos plantes des nutriments dont elles ont tant besoin. Cela peut également favoriser le développement de bactéries, qui affecteront inévitablement vos plantes.

Pour mettre de la nouvelle terre sur le paillis sans affecter la qualité du sol et des plantes, procédez comme suit :

Vérifiez le taux d’humidité

Le paillis ne doit être ni trop humide ni trop sec pour ne pas aller à l’encontre du but de son application. S’il contient trop d’eau, il devient propice à la croissance des bactéries. Il y a de nombreux inconvénients à avoir des bactéries dans le sol et autour de vos plantes.

Dans le même ordre d’idées, si le paillis est trop sec, il crée un environnement inadéquat. Cependant, les copeaux de bois secs sont une toute autre histoire.

Vérifiez la quantité de paillis

La quantité de paillis que vous ajoutez au sol est également essentielle. Comme vous ajoutez de la terre à un paillis déjà posé, il est préférable de le réduire à un pouce pour éviter les complications. S’il y a un déséquilibre, l’azote sera difficile d’accès pour les plantes.

En général, le paillis ne doit pas couvrir le sol de plus de deux à quatre pouces. Une quantité excessive privera le sol d’eau. À l’inverse, une quantité insuffisante va à l’encontre du but recherché.

Le point idéal est un centimètre. Enlevez l’excédent.

Mélangez

Faites-le avec précaution, sans exercer trop de pression. Il s’agit d’éviter de perturber les poches d’air et les niveaux d’humidité du sol. Il est donc préférable de tapoter doucement la nouvelle couche de terre dans le paillis existant.

Ajoutez un peu d’eau

Oui, il faut un peu d’eau, mais pas trop. Surveillez le sol et les plantes pour détecter les signes de manque d’eau. La structure se tasse lorsqu’il n’y a pas assez d’eau, et vous pouvez connaître la densité en piquant un doigt ganté ou en l’enfonçant doucement dans le sol.

Quelle quantité de terre faut-il ajouter par-dessus le paillis ?

N’ajoutez qu’un pouce de terre au paillis, ce qui représente également une couche. Si vous devez réduire la quantité déjà déposée, faites-le. Vous voudrez garder les deux matériaux dans les mêmes proportions afin de ne pas aller à l’encontre du but recherché.

Lorsque vous ajoutez du paillis à votre jardin, vous devez faire attention à l’équilibre. Le paillis est bénéfique car il apporte l’humidité là où elle est nécessaire et sert de barrière protectrice pour le sol. Il doit donc y avoir une fine couche entre le sol et la surface.

Or, vous allez à l’encontre du but recherché si vous ajoutez trop de terre, car soit vous perdrez la couche protectrice créée, soit vos plantes seront incapables d’atteindre les nutriments dont elles ont besoin de manière adéquate.

Votre couche de paillis doit donc avoir une hauteur d’un pouce. Il en va de même pour la couche de terre. Après avoir tapoté doucement, vous créez un environnement qui répond aux besoins de vos plantes.

Comment mettre le nouveau sol sur le paillis ?

Le meilleur moment pour mettre le nouveau sol sur le paillis est avant de commencer à faire pousser des plantes, de préférence au début du printemps. Cela donne au sol le temps de se tasser et de se réchauffer pour accueillir les racines des plantes. Vous pouvez également le faire à l’automne lorsque vous préparez les plantations de printemps.

Et avant de mettre le nouveau sol sur le paillis, assurez-vous d’abord que le paillis est frais, aéré et mince. Il ne doit pas non plus être trop chaud ou humide.

Si le paillis est humide (il sent le fumier), mélangez-le et laissez-le à l’air libre jusqu’à ce qu’il soit prêt. Sinon, il peut attirer les bactéries en retenant l’humidité. En revanche, si le paillis est sec, vous pouvez l’arroser d’eau pour qu’il soit légèrement humide lorsque vous le touchez avec un doigt.

Évitez également d’appliquer des produits chimiques, notamment des engrais et des herbicides, sur le sol. Ils peuvent potentiellement nuire à vos plantes lorsqu’ils s’infiltrent dans le sol.

Pour de meilleurs résultats, suivez les étapes ci-dessous.

Première étape.

Faites le paillage normal pour les plantes que vous recouvrez. Mais comme vous devez assurer une couche d’environ un pouce, raclez les excédents à l’aide d’un râteau ou d’une pelle.

Deuxième étape.

Ajoutez une couche d’un pouce de la nouvelle terre sur le paillis. Utilisez de la terre végétale enrichie qui convient à toutes les plantes.

Troisième étape.

Pressez doucement votre nouvelle terre dans le paillis en utilisant le dos de la pelle. Vous pouvez également la tapoter avec vos mains. Cette astuce permet de créer une combinaison compacte de terre et de paillis que les vents ne peuvent pas emporter. Toutefois, veillez à ne pas appuyer trop fort – cela peut entraîner un mauvais drainage et empêcher l’oxygène de pénétrer dans le sol.

Quatrième étape.

La dernière étape consiste à arroser régulièrement le sol et le paillis – en fonction des besoins de la plante – pour que le sol se tasse et adhère au paillis. Si le nouveau sol devient sec, il commencera à se fissurer, et même si les plantes n’ont pas besoin d’eau, arrosez-le.

Si vous avez peu de temps pour passer par ces étapes, vous pouvez ajouter de la nouvelle terre sur le paillis en utilisant une approche moins détaillée : Il suffit de mélanger le paillis et la terre, de l’arroser et de l’étendre sur la zone à couvrir. Cette approche peut toutefois s’avérer moins efficace.

A lire aussi :  À quelle vitesse poussent les palmiers ?

Pourquoi met-on du paillis sous le sol ?

Les jardiniers mettent du paillis sous le sol principalement pour le protéger. Il peut également servir à améliorer la qualité des nutriments et d’autres facteurs environnementaux pour les plantes et le sol. Il existe différents types de paillis, et les besoins de vos plantes détermineront celui que vous choisirez. Voici les principales raisons pour lesquelles les gens mettent du paillis sous le sol :

Source nutritive

Si vous utilisez un paillis organique, qui est la meilleure option pour tout jardin, il fournira des nutriments supplémentaires au sol et aux plantes. Un bon exemple est un mélange de compost – c’est une façon de faire d’une pierre deux coups.

Vous améliorez la qualité de votre sol et de vos plantes et vous protégez l’environnement contre les parasites, les mauvaises herbes et l’érosion.

Les copeaux de bois fourniront également des nutriments au sol et aux plantes.

Meilleur contrôle de l’humidité

Le paillis de bois est bon pour le contrôle de l’humidité car il empêche une évaporation rapide lors des journées ensoleillées. Il empêche également l’excès d’eau d’atteindre le sol et les plantes dans les zones sujettes à l’érosion.

Grâce au contrôle de la température, la bonne quantité d’humidité peut également être maintenue dans le sol. En laissant suffisamment de paillis au-dessus de la surface de votre sol, vous retarderez l’évaporation et encouragerez la rétention naturelle de l’eau.

Amélioration de l’aération

Le paillis améliorera également l’accès à l’oxygène de votre sol et de vos plantes car il maintient l’environnement humide et frais. Là encore, le contrôle de la température, qui est l’un des principaux avantages du paillage, peut assurer un bon drainage et des poches d’air adéquates dans le sol.

Contrôle de la température

Par temps ensoleillé, le paillis protège vos plantes. Les jours de pluie, il rafraîchit le sol. La température du sol est primordiale car elle détermine le développement de vos plantes.

Entretien de la structure

L’entretien de la structure va de la prévention de la prolifération des mauvaises herbes à la protection du sol et des plantes contre l’érosion. Si votre jardin est en pente, il y a de fortes chances que vous n’anticipiez pas la saison de la mousson à cause de séquelles comme l’érosion.

Eh bien, le paillis vous couvre, sans mauvais jeu de mots !

Peut-on mettre de la terre sur des copeaux de bois ?

Non, vous ne pouvez pas mettre de la terre sur des copeaux de bois en raison de la nature de ce type de paillis. Les copeaux de bois ont une structure plus dense que d’autres options comme le mélange de compost. En d’autres termes, elles sont plus lourdes que la terre, donc ajouter une couche de terre sur les copeaux de bois apportera un poids supplémentaire qui pourrait ne pas être bon pour vos semis.

Au lieu d’ajouter de la terre sur les copeaux de bois, utilisez un autre type de paillis. Mais si votre jardin a particulièrement besoin de l’intervention des copeaux de bois, faites de ce paillis organique la couche supérieure, et utilisez-le de manière éparse.

Peut-on enfouir le paillis dans le sol ?

Oui, vous pouvez aller de l’avant et labourer le paillis dans le sol. Cela permet d’améliorer la rétention d’humidité, d’augmenter les niveaux d’oxygène et d’améliorer la qualité du sol en général.

Pour faciliter le labourage, arrosez d’abord la zone. Vous pouvez utiliser un motoculteur manuel ou une tondeuse comme le motoculteur électrique à fil LawnMaster pour simplifier le processus.

Après le labourage, vous constaterez que le sol est plus souple (vous pouvez le sentir avec votre main) qu’auparavant, ce qui le rend idéal pour vos plantes.

Une fois le travail terminé, vous pouvez répéter le processus d’ajout de la terre nouvellement enrichie au paillis, comme nous l’avons vu, dans les vieux jardins qui ont besoin d’être rafraîchis.

Peut-on ajouter du compost sur le paillis ?

Techniquement, vous pouvez mettre du compost sur le paillis, mais cela peut aller à l’encontre de l’objectif de fournir de l’or noir à vos plantes et à votre sol. Il est préférable que le mélange de compost soit directement en contact avec le sol et les plantes, puis d’ajouter le paillis souhaité pour servir de couche de protection.

Mettre du compost par-dessus le paillis ne nuira pas à vos plantes et au sol, mais ils ne pourront pas non plus accéder aux nutriments car le paillis de barricade les fournit entièrement.

Conclusion

L’équilibre est primordial lorsque vous souhaitez améliorer la qualité de votre sol et de vos plantes. Vous pouvez ajouter de la terre par-dessus le paillis sans aucun problème pour votre jardin, mais vous devez créer une consistance égale entre la terre et les matériaux de paillage.

Bouton retour en haut de la page