Fleurs

Soins hivernaux pour les tournesols : 9 façons simples de les garder en bonne santé par temps froid

Avec les bons soins hivernaux, vous pouvez avoir des tournesols sains et vigoureux qui reviendront encore plus forts à la prochaine saison de croissance.

Pour aider vos tournesols à prospérer pendant l’hiver, assurez-vous de pailler pour les isoler, de soutenir les tiges hautes, de couvrir les plantes en cas de froid extrême, de tailler le feuillage mort, d’arroser avant le gel, de choisir des variétés résistantes au froid, de laisser le paillis jusqu’au printemps, d’enlever les fleurs fanées et d’amender le sol.

Cet article explique comment protéger correctement vos tournesols des conditions hivernales difficiles. Vous apprendrez les étapes clés, comme le paillage pour l’isolation, le soutien des hautes tiges et la taille du feuillage mort.

Avec des conseils faciles sur le paillage, le soutien, la protection contre le froid, l’arrosage et plus encore, vous aurez les connaissances nécessaires pour hiverner vos tournesols comme un pro !

Mon tournesol a-t-il besoin d’être protégé en hiver ?

Rien n’égaye plus un jardin que de joyeux tournesols. Avec un peu d’attention, vous pouvez protéger vos plantes tout au long de l’hiver pour qu’elles reviennent saines et vigoureuses à l’arrivée des beaux jours.

À quel point le froid est-il trop froid pour les tournesols ?

Les tournesols peuvent tolérer des températures assez froides. Mais le froid glacial et les fortes gelées peuvent les endommager au cours de l’hiver. Voici quelques conseils pour savoir quand intervenir :

  • Paillez les plantes lorsque les températures nocturnes descendent régulièrement en dessous du point de congélation (moins de 32°F/0°C). Cela permet d’isoler les racines du gel.
  • Ajoutez une couverture en rangs/un cloche de protection si les températures restent inférieures à -7°C (20°F) pendant plusieurs jours et nuits d’affilée. Un froid extrême prolongé peut tuer les tiges et les feuilles.
  • Rentrez les plantes en pot à l’intérieur si l’on s’attend à ce que les températures descendent en dessous de 0°F (-18°C). Les plantes en conteneur sont plus exposées au froid que les plantes en pleine terre.
  • Fournissez un support en cas de neige abondante ou de vents de plus de 25 mph. Les tiges peuvent se briser sous l’effet d’un poids et d’une force excessifs.
  • Arrosez dès que les premiers centimètres du sol sont secs. Les sols froids perdent encore de l’humidité à cause du vent.
  • Taillez et préparez les plantes après les premières gelées légères d’automne. N’attendez pas le début des fortes gelées.
  • Amender le sol 6 à 8 semaines avant que le sol ne gèle complètement. Les éléments nutritifs ont le temps de s’installer.

Prêtez attention aux prévisions à long terme dans votre région. Soyez proactif en matière de protection hivernale lorsque le froid s’installe. Un peu de préparation permet d’assurer la prospérité des tournesols la saison prochaine !

Voici nos meilleurs conseils pour que les tournesols traversent les mois froids en toute sécurité.

1. Pailler les tournesols pour les isoler

L’ajout d’une couche protectrice de paillis autour de vos tournesols est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour les aider à survivre à l’hiver. Le paillis agit comme une couverture douillette, isolant les racines des vents violents et des températures glaciales. Le paillage est particulièrement important pour les variétés vivaces et à semis automatique afin de s’assurer qu’elles reviennent année après année.

A lire aussi :  Voir le désert le plus sec du monde couvert de fleurs sauvages.

Pour appliquer le paillis d’hiver :

  • Attendez la fin de la première gelée, lorsque le sol est froid mais non gelé.
  • Enlevez les mauvaises herbes, les débris et les matières mortes autour de la base des plantes.
  • Étendez sur le sol une couche de paillis de 3 à 4 pouces d’épaisseur (paille, feuilles, compost ou copeaux de bois).
  • Maintenez le paillis à quelques centimètres des tiges des plantes pour éviter qu’elles ne pourrissent.
  • Retirez progressivement le paillis au printemps, lorsque les températures se réchauffent et que de nouvelles pousses apparaissent.

Choisir le bon paillis

Il existe plusieurs types de paillis adaptés à la protection hivernale des tournesols :

  1. La paille : Ce paillis populaire crée une barrière légère et aérée, isolant le sol sans l’étouffer.
  2. Feuilles : Les feuilles d’automne tombées au sol constituent une option de paillage naturelle et facilement disponible.
  3. Le compost : Enrichissant le sol tout en offrant une protection hivernale, le compost peut être un excellent choix de paillage.
  4. Écorce : L’écorce déchiquetée ou les copeaux de bois ajoutent un attrait esthétique tout en isolant les tournesols.

Laissez le paillis jusqu’à la dernière gelée de printemps

Il peut être tentant de retirer le paillis d’hiver dès que le temps commence à se réchauffer. Mais ne l’enlevez pas complètement avant la date moyenne des dernières gelées de printemps dans votre région.

Éloignez progressivement le paillis des plantes au fur et à mesure que le sol dégèle et que les températures diurnes augmentent. Cela permet au sol de se réchauffer lentement et de faciliter la croissance des plantes au printemps.

2. Soutenir les grandes tiges

Si vous cultivez des tournesols aux tiges emblématiques et imposantes, ils peuvent être sujets à des ruptures pendant l’hiver.

La neige lourde et humide et les vents forts exercent une forte pression sur ces hautes tiges. Aidez-les à rester intactes en attachant les plantes ensemble ou en fixant les tiges avec des tuteurs pour un soutien supplémentaire.

Cela ne prend que quelques minutes mais fait une grande différence dans la protection de vos plantes.

Les tiges cassées rendent vos tournesols vulnérables aux dommages et aux maladies. Avec des supports solides en place, vos plantes se tiendront debout, quelles que soient les conditions climatiques de l’hiver.

3. Couvrir les tournesols avec des housses en tissu ou des cloches lorsqu’il fait très froid

Dans les régions où les hivers sont extrêmement froids, les tournesols peuvent avoir besoin d’une protection supplémentaire, en plus du paillage.

Les cloches (structures ressemblant à des mini-serres) ou les couvertures de rangs en tissu offrent une isolation contre le froid lorsque les températures plongent bien en dessous du point de congélation pendant de longues périodes.

Les couvertures retiennent la chaleur autour des plantes, protégeant le feuillage et les fleurs des dommages causés par le gel.

Veillez à retirer les couvertures dès que les températures diurnes commencent à se réchauffer au printemps, afin que les plantes puissent reprendre leur croissance.

Une petite protection supplémentaire permet de garder vos tournesols en bonne santé pendant le pire de l’hiver.

4. Taillez le feuillage mort à l’automne

Avant de pailler vos tournesols pour l’hiver, veillez à tailler le feuillage, les tiges et les têtes de fleurs mortes à l’automne.

A lire aussi :  De combien de soleil les herbes ont-elles besoin ? Un guide pour cultiver un jardin d'herbes aromatiques florissant

La taille permet d’éliminer les endroits où les maladies et les ravageurs pourraient passer l’hiver et attaquer à nouveau vos plantes l’année suivante. Elle permet également de mettre de l’ordre dans les plantes pour qu’elles repartent du bon pied au printemps.

Pour tailler vos tournesols à l’automne :

  • Couper les tiges mortes ou endommagées jusqu’au sol.
  • Éliminer les fleurs fanées et les feuilles flétries
  • Éliminez rapidement le matériel végétal mort.
  • Stériliser les sécateurs entre chaque coupe pour éviter la propagation de maladies.

5. Arroser en profondeur avant les premières gelées

Un sol sec en hiver peut endommager le système racinaire des tournesols. Arrosez profondément vos plantes avant les premières gelées pour aider à maintenir l’humidité dans le sol tout au long de l’hiver.

Les plantes peuvent alors continuer à absorber l’eau du sol même lorsqu’elles sont gelées.

Un arrosage hivernal supplémentaire peut s’avérer nécessaire en cas de périodes de sécheresse prolongées.

Vérifiez régulièrement l’humidité du sol en creusant quelques centimètres. Arrosez abondamment chaque fois que les premiers centimètres deviennent secs.

7. Choisissez des variétés résistantes au froid

Certaines variétés de tournesol sont naturellement plus tolérantes aux hivers froids que d’autres.

Les tournesols Teddy Bear et les tournesols nains sont de bons choix si vous vivez dans une région où les hivers sont très froids.

La taille plus courte des tournesols nains leur permet également d’éviter les dommages excessifs causés par le vent.

Consultez les paquets de graines ou votre pépinière locale pour sélectionner des options résistantes au froid adaptées à votre climat. Les bonnes variétés donnent à vos tournesols une meilleure chance de survivre à l’hiver et de réapparaître vigoureusement au printemps.

8. Éliminez les fleurs fanées pour prévenir les maladies

Lorsque les fleurs de votre tournesol se fanent au cours de la saison, coupez rapidement les têtes de fleurs fanées. Ne les laissez pas sur les plantes pendant l’hiver.

Les fleurs fanées sont l’endroit idéal pour que des maladies comme la pourriture grise passent l’hiver.

En les supprimant, vous réduisez la probabilité que les maladies réapparaissent l’année suivante. Cela permet également de diriger l’énergie de la plante vers les racines plutôt que vers les fleurs qui se dessèchent.

9. Analyser et amender le sol à l’automne

Avant que le sol ne gèle, testez le pH et la teneur en éléments nutritifs du sol de votre jardin. Cela vous permettra de résoudre les problèmes éventuels et d’optimiser les conditions de croissance des tournesols de l’année suivante.

Par exemple, vous pouvez ajouter de la chaux pour augmenter les niveaux de pH faibles. Vous pouvez également incorporer un engrais équilibré pour réapprovisionner le sol en azote, en phosphore et en potassium.

En préparant votre sol dès maintenant, vos tournesols partiront du bon pied au printemps.

Bouton retour en haut de la page