Ecosystème

Causes, effets et solutions à la dégradation de l’environnement

La dégradation de l’environnement est la désintégration de la terre ou la détérioration de l’environnement par la consommation de biens, par exemple, l’air, l’eau et le sol ; la destruction des environnements et l’éradication de la faune. Elle se caractérise par toute modification ou aggravation du gazon de la nature considérée comme pernicieuse ou indésirable.

L’effet ou la dégradation écologique résulte de la consolidation d’une population humaine effectivement importante et en expansion, d’un développement monétaire ou d’une fortune par habitant en constante augmentation et de l’application de technologies épuisantes et polluantes.

Sauver notre planète, sortir les gens de la pauvreté, faire progresser la croissance économique… c’est un seul et même combat. Nous devons faire le lien entre le changement climatique, la pénurie d’eau, les pénuries d’énergie, la santé mondiale, la sécurité alimentaire et l’émancipation des femmes. Les solutions à un problème doivent être des solutions pour tous.

~ Ban Ki-moon

Selon Wikipédia,

« La dégradation de l’environnement est la détérioration de l’environnement par l’épuisement des ressources telles que l’air, l’eau et le sol, la destruction des écosystèmes, la destruction des habitats, l’extinction de la faune et de la flore, et la pollution. Elle est définie comme tout changement ou perturbation de l’environnement perçu comme délétère ou indésirable. »

Elle se produit lorsque les ressources naturelles de la terre sont épuisées et que l’environnement est compromis sous forme d’extinction d’espèces, de pollution de l’air, de l’eau et du sol, et de croissance rapide de la population.

La dégradation de l’environnement est l’une des plus grandes menaces qui pèsent sur le monde d’aujourd’hui. La stratégie internationale des Nations unies pour la réduction des catastrophes caractérise la dégradation de l’environnement comme la diminution de la limite de la terre pour répondre aux destinations et aux besoins sociaux et environnementaux.

La dégradation de l’environnement peut se produire de plusieurs façons. Lorsque des environnements sont détruits ou que des biens communs sont épuisés, on considère que l’environnement est corrompu et endommagé. Un certain nombre de techniques différentes sont utilisées pour empêcher cela, notamment la protection des ressources environnementales et les efforts de protection générale.

Les problèmes environnementaux peuvent être perçus par des effets écologiques à long terme, dont certains peuvent démolir des environnements entiers. Un environnement est une unité unique et incorpore tous les composants vivants et non vivants qui y vivent.

Les plantes et les créatures sont des parties évidentes de l’environnement, mais celui-ci comprend également les éléments dont ils dépendent, par exemple les cours d’eau, les lacs et les sols.

L’environnement est divisé lorsque les progrès technologiques divisent des zones de terre. On peut citer comme exemple les rues qui traversent les bois ou encore les sentiers qui serpentent dans les prairies.

Bien que cela ne semble pas si terrible à première vue, il y a de mauvaises conséquences. Les plus importants de ces résultats sont ressentis par certains groupes d’animaux et de plantes particuliers, dont la grande majorité est spécifique à leur bio-région ou a besoin d’une grande superficie pour s’assurer que leurs lignées génétiques restent intactes.

Types de dégradation de l’environnement

Dégradation des terres et des sols : Dégradation de la qualité des sols due à de mauvaises pratiques agricoles, à l’utilisation excessive d’engrais et de pesticides, aux fuites des décharges, etc.

Dégradation de l’eau : Pollution de l’eau par les déchets déversés dans les océans, les décharges illégales, le rejet de grandes quantités de déchets industriels dans les rivières ou les lacs voisins, etc.

La dégradation de l’atmosphère : Elle comprend la dégradation de l’air, la pollution par les particules et l’appauvrissement de la couche d’ozone.

Plusieurs autres types de pollution : Outre la dégradation des sols, de l’eau et de l’atmosphère, de nombreux autres types de pollution tels que la pollution sonore, la pollution lumineuse qui font partie de la dégradation de l’environnement.

Causes de la dégradation de l’environnement

Certaines espèces vivant dans l’environnement ont besoin d’une superficie importante pour se nourrir, vivre et disposer d’autres atouts. Ces créatures sont dites spécifiques à une zone.

Lorsque le biome est divisé, les vastes parcelles d’espace vital n’existent plus. Il devient plus difficile pour la faune d’obtenir les ressources dont elle a besoin pour survivre. L’environnement continue, même si les animaux et les plantes ne sont plus là pour l’aider à se maintenir correctement.

1. Perturbation des sols

Une cause plus fondamentale de la dégradation de l’environnement est la perturbation des sols. De nombreuses espèces de plantes adventices, par exemple l’ail et la moutarde, sont à la fois étrangères et gênantes.

Une rupture dans l’environnement leur donne l’occasion de commencer à pousser et à se répandre. Ces plantes peuvent prendre le contrôle de la nature, en éliminant la verdure locale.

Le résultat est un territoire avec une plante prédominante solitaire qui ne fournit pas de ressources alimentaires satisfaisantes à toute la vie environnementale. Ainsi, l’environnement tout entier peut être détruit à cause de ces espèces envahissantes.

A lire aussi :  Qu'est-ce qu'une forêt tropicale ? Importance, couches et types de forêts pluviales

2. La pollution

La pollution, sous quelque forme que ce soit, qu’il s’agisse de l’air, de l’eau, de la terre ou du bruit, est nuisible à l’environnement. La pollution de l’air pollue l’air que nous respirons, ce qui entraîne des problèmes de santé.

La pollution de l’eau dégrade la qualité de l’eau que nous utilisons pour la consommation. La pollution des sols se traduit par la dégradation de la surface de la terre du fait des activités humaines.

La pollution sonore peut causer des dommages irréparables à nos oreilles lorsque nous sommes exposés à des sons forts et continus, comme le klaxon des véhicules sur une route très fréquentée ou les machines produisant un bruit important dans une usine ou un moulin.

3. Surpopulation

La croissance rapide de la population exerce une pression sur les ressources naturelles, ce qui entraîne la dégradation de notre environnement. Le taux de mortalité a diminué grâce à de meilleures installations médicales, ce qui a permis d’augmenter la durée de vie.

Une population plus nombreuse signifie simplement une demande accrue de nourriture, de vêtements et d’abris. Il faut plus d’espace pour cultiver des aliments et fournir des logements à des millions de personnes. Cela entraîne la déforestation, qui est un autre facteur de dégradation de l’environnement.

4. Décharges

Les décharges polluent l’environnement et détruisent la beauté de la ville. Les décharges sont présentes dans la ville en raison de la grande quantité de déchets générés par les ménages, les industries, les usines et les hôpitaux.

Les décharges représentent un grand risque pour la santé de l’environnement et des personnes qui y vivent. Les décharges produisent une odeur nauséabonde lorsqu’elles sont brûlées et provoquent une dégradation importante de l’environnement.

5. Déforestation

La déforestation est l’abattage d’arbres pour faire place à davantage d’habitations et d’industries. La croissance rapide de la population et l’étalement urbain sont deux des principales causes de la déforestation.

En outre, l’utilisation des terres forestières pour l’agriculture, le pâturage des animaux, la récolte de bois de chauffage et l’exploitation forestière sont d’autres causes de la déforestation. La déforestation contribue au réchauffement de la planète car la diminution de la taille des forêts renvoie du carbone dans l’environnement.

6. Causes naturelles

Des phénomènes tels que les avalanches, les tremblements de terre, les raz-de-marée, les tempêtes et les incendies de forêt peuvent totalement écraser les groupes d’animaux et de plantes à proximité, au point qu’ils ne peuvent plus survivre dans ces zones.

Cela peut se traduire soit par une démolition physique à la suite d’une catastrophe spécifique, soit par une dégradation à long terme des biens en raison de la présence d’une espèce étrangère envahissante dans l’environnement. Ce dernier cas se produit fréquemment après les raz-de-marée, lorsque des reptiles et des insectes sont rejetés sur le rivage.

Bien entendu, l’homme n’est pas le seul responsable de cette situation. La Terre elle-même est également à l’origine de problèmes écologiques. Si la dégradation de l’environnement est le plus souvent liée aux actions de l’homme, la vérité est que l’environnement est en constante évolution. Avec ou sans l’effet des exercices humains, quelques systèmes biologiques se dégradent au point de ne plus pouvoir aider la vie qui est censée y vivre.

Effets de la dégradation de l’environnement

1. Impact sur la santé humaine

La dégradation de l’environnement peut avoir des répercussions sur la santé humaine. Les zones exposées à des polluants atmosphériques toxiques peuvent provoquer des problèmes respiratoires comme la pneumonie et l’asthme. On sait que des millions de personnes sont mortes à cause des effets indirects de la pollution atmosphérique.

2. Perte de la biodiversité

La biodiversité est importante pour le maintien de l’équilibre de l’écosystème sous forme de lutte contre la pollution, de restauration des nutriments, de protection des sources d’eau et de stabilisation du climat. La déforestation, le réchauffement climatique, la surpopulation et la pollution sont quelques-unes des principales causes de la perte de biodiversité.

3. L’appauvrissement de la couche d’ozone

La couche d’ozone est chargée de protéger la terre des rayons ultraviolets nocifs. La présence de chlorofluorocarbones et d’hydrochlorofluorocarbones dans l’atmosphère entraîne l’appauvrissement de la couche d’ozone. En s’appauvrissant, elle émettra des radiations nocives vers la terre.

4. Perte pour l’industrie du tourisme

La détérioration de l’environnement peut être un énorme revers pour l’industrie du tourisme qui dépend des touristes pour sa subsistance quotidienne. Les dommages environnementaux sous la forme d’une perte de couverture écologique, d’une perte de biodiversité, d’immenses décharges, d’une augmentation de la pollution de l’air et de l’eau peuvent être un frein pour la plupart des touristes.

5. Impact économique

Le coût énorme qu’un pays peut avoir à supporter en raison de la dégradation de l’environnement peut avoir un impact économique significatif en termes de restauration de la couverture écologique, de nettoyage des décharges et de protection des espèces menacées. L’impact économique peut également se traduire par la perte de l’industrie touristique.

A lire aussi :  Comment les plantes à fleurs ont évolué au profit des écosystèmes naturels

Solutions à la dégradation de l’environnement

1. Arrêter la déforestation

Afin d’atténuer les effets néfastes de la dégradation de l’environnement, il est essentiel de mettre fin à la déforestation pour notre système environnemental. Nous ne pouvons pas nous permettre de couper ou de brûler des arbres, car les arbres stockent les gaz à effet de serre, produisent de l’oxygène et constituent l’habitat naturel de nombreux animaux et plantes, qui risquent d’être mis en danger si ces forêts sont détruites.

Une vaste campagne de reboisement devrait être lancée dans l’intérêt de la protection de l’environnement. Nous pouvons également avoir un impact positif par le biais du reboisement ou du boisement.

2. Réglementations gouvernementales

Les gouvernements doivent intervenir et fixer un cadre chaque fois qu’il y a des problèmes qui entraînent une dégradation importante de l’environnement. Les gouvernements fixent des taxes élevées pour les activités qui nuisent à notre planète et soutiennent les comportements respectueux de l’environnement par des subventions financières.

Elles obligeront également les industries et les particuliers à éviter les activités qui entraînent une dégradation de l’environnement.

3. Amendes et sanctions pour les décharges illégales

Il faut également prévoir des amendes élevées pour les décharges illégales afin de réduire les conséquences écologiques négatives. Les personnes et les industries continueront à déverser leurs déchets illégalement car elles savent que même si elles se font prendre, les sanctions sont assez faibles.

Par conséquent, en augmentant les amendes pour les décharges illégales, on inciterait davantage les gens à se débarrasser de leurs déchets dans les sites officiels d’élimination des déchets.

4. Réduire les niveaux de consommation

Il est devenu essentiel de réduire nos niveaux de consommation. Notre société développée est toujours à la recherche des derniers appareils électroniques, des smartphones, des vêtements les plus tendance, etc.

Cependant, ce comportement entraîne un épuisement considérable des ressources et une production excessive de déchets. Nous devons réduire considérablement nos niveaux de consommation pour éviter les conséquences écologiques négatives.

5. Réutiliser et réduire la production de déchets

Vous pouvez réduire la production de déchets en utilisant vos objets et votre nourriture de manière plus efficace. Si vous voulez vous débarrasser d’objets anciens mais qui fonctionnent encore, faites preuve de créativité pour leur donner un nouveau look ou les utiliser d’une autre manière.

En procédant ainsi, vos biens matériels seront utilisés plus efficacement. S’ils ne peuvent plus être utilisés, séparez-les et donnez-les au recyclage.

6. Évitez le plastique

Les déchets plastiques sont un gros problème environnemental qui entraîne une importante pollution plastique et la dégradation de notre planète. Pour réduire les déchets plastiques, évitez d’acheter des articles dont l’emballage ou le conditionnement est en plastique, abstenez-vous d’utiliser des sacs en plastique jetables, des tasses, des assiettes, des récipients, des couverts, etc. Apportez plutôt vos propres objets réutilisables, qui peuvent être réutilisés plusieurs fois.

7. Éducation

Il est essentiel que les enfants connaissent les conséquences néfastes de notre comportement quotidien sur l’environnement et les moyens d’améliorer notre empreinte écologique.

Cette éducation doit commencer dès l’école. Les enfants sont généralement plus désireux d’apprendre de nouvelles choses et de changer leur comportement que les adultes.

Ces enfants sont plus susceptibles d’agir de manière respectueuse de l’environnement lorsqu’ils grandissent, et ils pourraient également convaincre leurs parents de se comporter de manière plus écologique.

8. Convaincre les autres

Vous pouvez renforcer votre impact positif en convainquant d’autres personnes de l’importance de se comporter de manière écologique. Dites-leur ce que la dégradation de l’environnement signifie réellement pour les générations futures et comment le fait de changer de petites choses dans notre vie quotidienne peut prévenir ces effets néfastes.

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup de choses qui peuvent avoir un effet sur l’environnement. Si nous ne faisons pas attention, nous pouvons contribuer à la dégradation de l’environnement qui se produit dans le monde entier.

Nous pouvons cependant prendre des mesures pour l’arrêter et prendre soin du monde dans lequel nous vivons en fournissant une éducation environnementale aux gens qui les aidera à se familiariser avec leur environnement, ce qui leur permettra de prendre soin des préoccupations environnementales, le rendant ainsi plus utile et protégé pour nos enfants et les autres générations futures.

Bouton retour en haut de la page