Compostage

Pouvez-vous composter de la mousse ? (Est-ce bon pour les plantes ?)

Si vous vous promenez dans n’importe quelle forêt du monde, vous êtes obligé de voir des objets similaires, quel que soit le continent. Vous trouverez des arbres, un environnement relaxant, des singes et d’autres animaux, des arbres tombés et bien sûr un tapis vert sur les sols forestiers, connu sous le nom de mousse. Ils sont essentiels pour contrôler l’érosion des sols et libérer les nutriments pour les plantes complexes qui leur succèdent

La mousse existe dans l’environnement partout dans le monde, sur terre et dans l’eau, sauf dans l’eau salée et se caractérise par des endroits humides et ombragés. La végétation pourrait ne pas avoir beaucoup d’avantages directs pour les humains, mais pourrait être compostée et aider ailleurs. Cet article a plus sur mousse de compostage et s’il peut servir de bon engrais.

Peut-on mettre de la mousse dans le compost ?

Oui, la mousse est compostable et devrait finir dans le bac de compostage. La mousse est normalement retirée des lois par ratissage et doit être compostée. Il se décompose lentement en raison de sa forte teneur en lignine, ce qui signifie qu’il peut s’écouler trois ans ou plus avant qu’il ne se décompose complètement dans la poubelle.

La suggestion à battre est donc de le composter dans un bac séparé. Il peut également se décomposer lentement s’il est ajouté en vrac. Par conséquent, ajoutez-le modérément ou mélangez-le avec beaucoup d’autres ingrédients. Heureusement, la mousse peut être stockée et ajoutée au fur et à mesure que d’autres ingrédients deviennent disponibles.

Ce qui est malheureux avec la mousse de compostage, c’est qu’elle risque de survivre dans l’environnement de compostage et de continuer à pousser plutôt que de mourir et de se décomposer. Eh bien, il se décompose assez bien, surtout s’il est mélangé à d’autres matériaux et se décomposera.

Toutes les spores qui survivent au processus de compostage n’augmenteront pas de manière significative le risque de formation de mousse dans le jardin. Mais le la meilleure pratique consiste à éviter de confier la mousse à la collecte des déchets verts éliminez-le par le processus de compostage ou, dans des situations extrêmes, enterrez-le.

Vous pouvez également composter à chaud la mousse, à condition qu’elle soit en quantité relativement faible, qu’elle soit bien mélangée avec d’autres déchets et que les températures se situent entre 40°C et 60°C. il est également recommandé d’ajouter de l’herbe morte en même temps pour compenser la forte teneur en lignine de la mousse.

Les spores de mousse pourraient survivre au compostage à froid et c’est pourquoi il est recommandé de stocker la mousse dans un bac séparé et de l’ajouter progressivement au fur et à mesure que d’autres ingrédients deviennent disponibles. assurant la décomposition complète de la mousse. Cependant, dans un compost chaud, la mousse sera éradiquée et ne repoussera pas à l’intérieur du bac de compostage, comme dans un compost froid.

La mousse peut avoir des avantages positifs pour les plantes lorsqu’elle est appliquée directement comme engrais ou après avoir été composté. C’est un matériau vert, ce qui signifie qu’il ajoutera de l’azote au processus de compostage ainsi qu’au sol.

Malheureusement, le compostage de la mousse est un peu complexe et n’est pas la même chose que le compostage d’autres déchets. Il est suggéré d’ajouter la mousse au bac en petites quantités, par exemple après la scarification d’entretien du printemps. Il est fortement recommandé de mélanger la mousse dans un rapport de 1: 4 avec d’autres verts, comme la tonte de l’herbe.

La mousse est-elle bonne pour les plantes ?

La mousse est incroyable pour les plantes. Il se produit naturellement dans des conditions semblables à celles de la forêt et peut aider d’autres plantes à pousser. Il est également bon car il aide les plantes en pot à absorber et à retenir l’eau et les nutriments, ce qui les aide à se développer.

Lorsque le sol est sec, les plantes en pot peuvent perdre des nutriments précieux et l’utilisation de mousse aide le sol à retenir l’eau et les nutriments aussi près que possible des racines de la plante.

Ça aussi aide à accélérer les bienfaits apportés à l’homme par les plantes en pot comme éliminer les toxines dangereuses et augmenter les niveaux d’oxygène, gardant ainsi les plantes saines et robustes.

La mousse est aussi poussent d’abord sur des terres rocheuses et peuvent aider à briser les roches et le sol, créant ainsi un environnement où les plantes régulières pousseront. Ils absorbent également l’humidité, agissant comme des éponges, empêchant l’érosion du sol. Au Japon, de nombreux jardiniers cultivent de la mousse pour créer des jardins qui semblent anciens, paisibles et qui calment l’âme et les sens

A lire aussi :  La cendre de bois est-elle bonne pour l'herbe ? (Et est-ce que ça tue l'herbe ?)

La mousse est en fait comme un indicateur. Il peut vous communiquer quelque chose pour que vous agissiez. Bien qu’opportuniste, la mousse n’est pas agressive et n’endommage pas votre pelouse ou votre jardin. Chaque fois que cela devient un problème dans votre jardin ou votre pelouse, cela indique un problème sous-jacent que vous devriez étudier.

La mousse a tendance à cultiver là où le sol est très compact, le drainage est mauvais, le sol reste très humide pendant des périodes, où il est ombragé, où la fertilité est faible ou une combinaison de ces conditions.

Les sols acides favorisent également la croissance de la mousse et donc si vous rencontrez constamment un problème de mousse, enquêtez sur votre jardin car il pourrait avoir un ou une combinaison de plusieurs de ces problèmes.

Cela peut également être une raison pour laquelle certaines de vos plantes ne poussent pas bien sur cette pelouse ou ce jardin. Quoi qu’il en soit, la mousse ne doit pas être contrôlée à l’aide de produits chimiques car elle ne nuira pas aux autres plantes, mais vous dira seulement de corriger tout problème de drainage ou de compactage.

La mousse est-elle bonne pour l’environnement ?

Oh, oui, la mousse est bonne pour l’environnement. N’oubliez pas que cette plante est naturellement présente partout dans le monde dans des conditions qui peuvent survenir n’importe où. Comprenez que la mousse est un moyen sans produits chimiques de faire pousser d’autres plantes, soit comme engrais direct, soit après avoir été composté.

Cela en fait une plante durable qui peut aider les autres à se développer, enrichissant ainsi l’environnement. Voici plusieurs façons dont la mousse profite à l’environnement:

1. Il élimine le besoin d’engrais chimiques

En tant que jardinier ou paysagiste, vous n’aurez pas besoin de recourir à des engrais chimiques toxiques et polluants pour compléter votre sol. La mousse favorise la croissance et « mange » les particules de poussière qui pourraient entraver la croissance des plantes.

Lorsque vous avez beaucoup de mousse, vous pouvez également la composter ou l’appliquer comme engrais, enrichissant le sol sans avoir besoin d’engrais chimiques.

2. Il agit comme une maison pour les autres

Les insectes utiles, les salamandres et les grenouilles vivent dans des colonies de mousse, ce qui signifie que la mousse agit également comme un foyer pour d’autres êtres naturels. En fait, il a été documenté que des rennes mangeaient de la mousse de renne, bien qu’il s’agisse d’un lichen et non d’une vraie mousse.

3. Aide à conserver l’eau

La mousse aide à la conservation de l’eau, en particulier aujourd’hui où les niveaux de précipitations annuelles diminuent en raison du changement climatique. La mousse recueille l’humidité et l’eau, puis aide les plantes à absorber et à retenir la même eau et les mêmes nutriments, ce qui les aide à croître.

Lorsque le sol est sec, les plantes auront besoin de mousse pour aider le sol à retenir l’eau et les nutriments aussi près que possible des racines de la plante.

4. Contrôler les érosions et atténuer les inondations

De nombreuses espèces de mousses sont les gardiennes du sol et l’empêchent de s’envoler. Polytrichum commune, un cultivateur droit, peut être planté sur des coteaux escarpés dans un sol pauvre en éléments nutritifs. Cette espèce est une excellente solution aux problèmes d’érosion, même dans les endroits ensoleillés. Ses longs rhizoïdes maintiennent fermement en place les substrats d’argile rouge, de gravier et de sable.

5. Filtrage des produits chimiques dans l’eau

Les mousses peuvent être très utiles pour lutter contre les rejets toxiques d’éléments indésirables comme l’argent, le cuivre, le cadmium, le mercure, le fer, l’antimoine et le plomb. La mousse peut également filtrer les substances organiques telles que les huiles, les détergents, les colorants et les micro-organismes de nos rivières et ruisseaux.

6. Récupérer les terres perdues

Les mousses peuvent également aider à récupérer des terres sur des sites abandonnés où l’exploitation minière a eu lieu auparavant. De nombreuses espèces de mousses sont tolérantes aux toxines des métaux lourds et peuvent réapparaître dans de tels sites contaminés sans trop d’effort. Ils s’installeront dans ces sites abandonnés et contribueront à restaurer de tels paysages.

7. Séquestration du carbone

Les mousses jouent un rôle environnemental vital dans le cycle mondial du carbone en tant que plus grand dépôt terrestre de carbone sur la planète. Une espèce connue sous le nom de tourbières à sphaignes, présente dans plus de 60% des zones humides du monde, est connue pour absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone de l’air, dépassant de loin le taux de séquestration du carbone par toutes les forêts tropicales combinées.

A lire aussi :  Compostage et frites : Est-ce une combinaison efficace ?

La mousse est-elle un bon engrais ?

Bien sûr, la mousse est un engrais incroyable. Lorsqu’il est utilisé sur les sols, le sol s’améliorera de différentes manières. La mousse de tourbe, en particulier, est pauvre en nutriments, mais constitue un ajout très apprécié lorsqu’elle est compostée. La mousse de tourbe, en particulier, aide le sol à retenir les éléments nutritifs en augmentant la capacité d’échange de cations (CEC).

Il a également un pH bas et est donc idéal pour les plantes acidophiles comme les myrtilles et les rhododendrons. Lorsqu’il est composté, le compost a un pH neutre ou légèrement alcalin, ce qui signifie qu’il conviendra généralement à toutes les autres plantes, à l’exception de celles qui aiment les sols trop alcalins.

La mousse de tourbe ne se compacte pas non plus et peut donc durer des années dans le sol, offrant une bonne aération et une bonne rétention de l’eau. Qu’elle soit compostée ou non, la mousse de tourbe retient l’eau et aide à la croissance d’une plante. Il contient également quelques micro-organismes, qui sont bénéfiques pour améliorer les sols de plusieurs façons, de l’aération à la nutrition.

La mousse de tourbe peut également retenir 20 fois son poids en eau. Lorsqu’il est ajouté au sol comme engrais, il aide à aérer et à enrichir les sols et peut ajouter du corps et aider à retenir les nutriments précieux qui, autrement, seraient lessivés dans les sols sablonneux.

Il empêche également le sol argileux de durcir, ce qui peut empêcher une absorption adéquate de l’eau par les plantes. Sa capacité de compostage aide à ajouter des nutriments au sol pour que les plantes les absorbent lentement. C’est l’engrais idéal plutôt que les engrais coûteux, polluants et remplis de produits chimiques.

Il vous suffit d’ajouter 2 pouces de mousse de tourbe à 6 pouces de terre de jardin, pour aider les plantes environnantes en travaillant comme un additif de sol naturel idéal et un engrais à long terme à libération lente.

De plus, l’ajout de mousse de tourbe aux sols ne présente aucun risque d’ajouter des graines de mauvaises herbes indésirables au jardin puisque la mousse de tourbe ne contient pas de graines de plantes. Il n’abrite pas non plus de champignons, qui peuvent nuire aux jeunes plants. Enfin, la mousse de tourbe ne contient aucun produit chimique, insecte ou sel.

La mousse morte se décomposera-t-elle ?

La mousse morte se décomposera assez facilement. Si vous avez parcouru cet article depuis le début, vous vous rendrez compte qu’il était recommandé de stocker la mousse dans un sac séparé, car elle peut prendre un certain temps à se décomposer d’elle-même..

Par conséquent, en le plaçant dans un sac séparé, il mourra et sera composté avec beaucoup de facilité. La mousse n’a pas de racines et ne se régénérera donc pas comme d’autres plantes comme le lierre. La mousse morte est fibreuse contrairement à une mauvaise herbe morte qui est composée à 70 % d’eau et qui ne se fanera pas et ne se ratatinera pas progressivement.

La mousse peut-elle pousser sans le sol ?

Bien sûr, la mousse peut pousser sans terre. En fait, la majorité des mousses poussent sur des surfaces autres que le sol. Ils comprennent des briques, des pierres, des rochers et des arbres tombés. il nécessite très peu d’entretien et ne nécessite que de l’ombre et de l’humidité pour prospérer.

Il n’a pas de racines mais tire plutôt ses nutriments de l’humidité lorsqu’il est assis sur n’importe quelle surface. Il ne s’enracine pas et se répand donc sur une surface humide en absorbant les nutriments qui se sont dissous dans l’humidité de la surface. La surface n’a pas besoin d’être uniquement du sol, mais peut être n’importe quoi, y compris des toits humides.

Bouton retour en haut de la page