Recyclage et Gestion des Déchets

Comment se débarrasser d’une moquette de manière durable ?

Vous n’aimez pas vos moquettes usées ? Préféreriez-vous des planchers en bois ou en béton teinté si vous rénoviez vos sols ? Le moment est venu de remplacer vos tapis usés. Mais comment s’en débarrasser correctement ?

Selon l’EPA, environ 500 millions de kilogrammes de tapis sont éliminés chaque année aux États-Unis. Savez-vous qu’il faut des décennies aux tapis pour se décomposer ? Le recyclage des tapis est la solution au problème des déchets. Toutefois, il s’agit d’un défi plus difficile à relever qu’il n’y paraît.

Pour qu’une moquette soit efficacement recyclée, tous les contaminants doivent être éliminés. Je vous guiderai aujourd’hui à travers la procédure complète d’élimination des tapis et vous expliquerai pourquoi vous ne devriez pas jeter vos vieux tapis.

Comment se débarrasser d’une moquette en toute sécurité ?

La meilleure chose que vous puissiez faire pour apprendre à vous débarrasser correctement de vos moquettes est de rechercher des centres de recyclage de moquettes dans votre quartier. Vous aurez ainsi plus de chances que vos anciennes moquettes soient recyclées ou, à tout le moins, jetées dans le respect de l’environnement.

Si votre moquette peut faire l’objet d’un don, c’est la première chose à faire. Si vous avez des restes d’une moquette toute neuve plutôt qu’une vieille moquette de plus de 20 ans, vous avez plus de chances de réussir. Toutefois, si la moquette est en bon état, cela vaut la peine d’y réfléchir.

Si vous ne pouvez pas en faire don, la prochaine étape consistera à trouver des recycleurs de tapis. Je vous suggère de commencer par l’entreprise de revêtement de sol de votre quartier pour voir ce qu’elle propose. Pour en savoir plus, continuez à lire.

1. Entreprises de revêtements de sol à proximité

Les entreprises de revêtements de sol locales peuvent proposer des initiatives de recyclage ou des services de collecte à un prix permettant d’éliminer correctement les moquettes usagées. Il est essentiel de les contacter au préalable.

Certaines entreprises ne proposent cette aide qu’aux clients payants, tandis que d’autres imposent des limites quant aux dimensions et à l’état de la moquette. Certains proposent même un service de déménagement, ce qui peut s’avérer utile.

2. Programmes de reprise chez les fabricants

Plusieurs fabricants ont mis en place des programmes de reprise des moquettes. Interface Flooring en est un exemple. En retournant la moquette et en la recyclant pour créer de nouveaux matériaux de revêtement de sol, on évite que des milliers de kilos de moquette usagée ne finissent dans les décharges. Malheureusement, bon nombre de ces programmes ne sont accessibles qu’aux entreprises à but lucratif, mais cela vaut tout de même la peine de vérifier.

3. Réutiliser les vieux tapis ou les donner

Vous pouvez faire don de votre vieux tapis à quelqu’un d’autre ou l’utiliser pour des jardins, des sols, des feuilles pour animaux ou des chutes. Au contraire, comme les vieux tapis peuvent être moisis, décolorés et peu attrayants, les chutes fraîches ont beaucoup plus de chances d’être réutilisées.

En outre, il est très peu probable que quelqu’un accepte de vous acheter un tapis usé et mal entretenu. Vous pouvez facilement proposer votre tapis gratuitement par l’intermédiaire d’organisations caritatives ou de plateformes telles que Freecycle. Vous pouvez vendre votre tapis en bon état sur eBay, Instagram Marketplace et Gumtree.

4. Consulter l’entreprise de gestion des déchets de votre région

Une autre solution consiste à se renseigner sur le recyclage ou l’élimination des tapis auprès de l’entreprise de gestion des déchets de votre région. Recherchez en ligne le numéro de téléphone ou l’adresse de votre entreprise de gestion des déchets. Pour savoir si elle accepte les moquettes usagées pour le recyclage ou l’élimination, vous pouvez également la contacter par téléphone ou par courrier électronique.

Avant de partir, vérifiez les instructions ou les spécifications relatives à la préparation de la moquette en vue de son recyclage ou de son élimination. Vérifiez toujours auprès de l’entreprise de gestion des déchets de votre quartier pour vous assurer d’une manipulation et d’un enlèvement corrects avant de vous débarrasser de tout produit volumineux ou potentiellement dangereux.

A lire aussi :  Les sacs d'épicerie sont-ils recyclables ? (Et sont-ils biodégradables ?)

5. Travailler avec un collecteur de déchets

Les moquettes peuvent être éliminées avec les autres déchets ménagers. Toutefois, l’entreprise de collecte des déchets de votre quartier n’acceptera peut-être qu’une moquette un peu ancienne. Vous devrez alors transporter le tapis vers un site spécial de collecte des déchets ou attendre un jour de ramassage des déchets en vrac.

Nous vous conseillons de contacter à l’avance l’agence de collecte des déchets de votre quartier plutôt que de supposer que la moquette ne sera pas acceptée. Si certaines entreprises peuvent ramasser les moquettes usagées pour vous, d’autres peuvent vous demander de les déplacer vous-même.

Une autre option consiste à faire appel à un service de collecte d’ordures qui peut ramasser les déchets à n’importe quel endroit de la propriété. Vous n’aurez pas à les transporter jusqu’à un site d’élimination, ce qui vous épargnera du temps et des efforts.

6. Utiliser de vieux tapis pour l’insonorisation

Une réponse à la pollution sonore peut être trouvée en réutilisant de vieux tapis comme absorbeurs de bruit. De petits morceaux de tapis peuvent être placés sous des appareils tels que les sèche-linge et les lave-linge afin de réduire considérablement le bruit.

Dans les ateliers ou les garages, les moquettes peuvent également être utilisées comme tapis d’étouffement pour réduire le niveau de décibels des machines et des outils électriques. Ces applications inventives et utiles permettent non seulement de réduire les déchets, mais aussi d’améliorer l’insonorisation de votre maison ou de votre entreprise.

Les moquettes peuvent-elles être recyclées ?

Oui, les moquettes peuvent être recyclées. La majorité des types de moquettes peuvent être recyclés. En fonction de la fibre, la moquette peut être désassemblée en composants de base et transformée en un nouveau produit. Les vieilles moquettes peuvent être recyclées pour fabriquer des produits, notamment des rembourrages de moquette, du bois de construction en plastique, des pièces automobiles, etc.

Bien que presque tous les types de moquette puissent être recyclés, la procédure consiste à placer la moquette à côté d’autres produits à recycler. De nombreuses couches de matériaux divers, tels que les fibres et le plastique, sont utilisées pour fabriquer les moquettes.

Comme elles ne se décomposent pas rapidement dans les décharges, de nombreuses municipalités n’acceptent pas les moquettes et les autres déchets ménagers. La méthode de recyclage la plus efficace consiste à déposer la moquette dans une installation d’élimination des déchets spécialement agréée.

Le rembourrage des moquettes peut être recyclé. La substance avec laquelle une moquette est rembourrée. Parce qu’il est constitué d’une seule substance au lieu des multiples matériaux qui composent une moquette, le rembourrage peut être plus facile à recycler que la moquette. La majorité des entreprises qui recyclent les moquettes sont également ouvertes aux rembourrages de moquettes.

Toutefois, il n’est pas possible de recycler séparément la moquette et les coussins de moquette. Le rembourrage doit être sec pour être recyclé. Vous pouvez l’enrouler et le déposer dans un centre d’élimination des moquettes local. Veillez à ce que le rembourrage de la moquette ne contienne pas de déchets.

La moquette est-elle biodégradable ?

Oui, la moquette se décompose naturellement. Toutefois, elle se décompose très progressivement et très lentement. Elle continuera donc à nuire à l’écosystème dans la décharge pendant de nombreuses années. Le type de fibres dont est constituée la moquette détermine la durée de sa décomposition.

Le nylon, le matériau le plus utilisé aux États-Unis, met 40 ans à se dégrader dans une décharge. Le marché actuel offre une grande variété de moquettes respectueuses de l’environnement. Les dalles de moquette sont une alternative appréciée, fabriquées à partir de ressources recyclées et facilement remplaçables en cas de dommage.

Les moquettes en velours, fabriquées à partir de matériaux organiques tels que le coton, la laine ou le sisal, sont également des moquettes respectueuses de l’environnement. Ces moquettes sont coûteuses, mais elles sont souvent plus résistantes et durables que les moquettes synthétiques.

A lire aussi :  Qu'est-ce que le recyclage du carton et comment le recycler ?

Réglementations locales sur l’élimination des tapis

Certaines régions et municipalités interdisent l’utilisation de bennes à ordures dans les zones d’emprise domestique ou commerciale. Nous vous indiquerons la ville ou le bureau local compétent pour obtenir des détails supplémentaires et entamer la procédure d’autorisation s’il existe des restrictions ou des licences requises pour la location de bennes à ordures à votre domicile.

Si un permis est nécessaire pour qu’une benne soit placée à votre domicile ou sur le site de votre entreprise, elle doit être installée avant la date de livraison prévue. Si votre maison fait partie d’une association de propriétaires, renseignez-vous sur les restrictions éventuelles concernant la location d’une benne à ordures dans cette association.

Certaines associations peuvent limiter les types de bennes que vous pouvez utiliser ou le nombre de jours pendant lesquels vous pouvez en laisser une devant votre maison.

Impact environnemental de l’élimination des moquettes

Les déchets de moquette ont les mêmes effets néfastes sur l’environnement que n’importe quel autre plastique. Tout d’abord, les 2 460 000 livres déversées dans les décharges se décomposent très lentement, potentiellement pendant des centaines d’années, en produisant des émissions et en infiltrant éventuellement des produits chimiques dangereux dans le sol et l’eau.

Ils sont souvent brûlés, produisant des contaminants potentiellement nocifs et des émissions de gaz à effet de serre s’ils n’occupent pas l’espace de la décharge. Les fibres synthétiques peuvent facilement s’ajouter au problème croissant des microplastiques. Celles-ci nuisent à tous les stades de la chaîne alimentaire si elles ne sont pas éliminées dans les flux de déchets appropriés.

La mise en décharge d’une moquette équivaut à la mise en décharge d’un plastique, car ni l’un ni l’autre ne se décomposent facilement, ce qui entraîne une pollution permanente de l’environnement. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles vous ne devriez pas vous débarrasser des moquettes, notamment :

  • Les fibres étant dures et complexes, il est difficile de les désintégrer. En outre, lorsque les tapis sont brûlés dans des décharges, des polluants sont libérés dans l’air.
  • Les moquettes qui pourrissent ou brûlent peuvent contaminer l’air et l’eau, nuisant ainsi aux personnes et aux animaux.
  • L’élimination des tapis entraîne la libération des combustibles fossiles nécessaires à leur combustion.
  • Les fibres peuvent être utilisées pour fabriquer différents produits, notamment des isolants et des moquettes. Les chiffons fabriqués à partir de tissus usagés en excellent état peuvent être recyclés en papier.
  • L’utilisation de combustibles fossiles est réduite lorsque les produits dérivés de la moquette sont recyclés pour fabriquer de nouveaux matériaux. En outre, recycler votre moquette au lieu de la jeter à la poubelle contribue à réduire les émissions de carbone.
  • Les moquettes représentent 1 % des déchets et 2 % du volume total des déchets solides urbains.
  • En recyclant les moquettes, vous libérez de l’espace dans les décharges et vous produisez des matériaux utiles pour le processus de fabrication.

Conclusion

Les moquettes écologiques transforment l’industrie de la moquette en offrant un choix de revêtement de sol durable et écologique. Ces moquettes utilisent des matériaux respectueux de l’environnement, réduisent les déchets et sont fabriquées dans le respect de l’éthique. Bien qu’elles puissent coûter plus cher au départ que les moquettes traditionnelles, elles présentent plusieurs avantages en termes de réduction des coûts à long terme.

La demande de moquettes durables augmentera à mesure que les clients se préoccuperont davantage de l’environnement, et le secteur de la moquette devra évoluer pour répondre à ce besoin.

Bouton retour en haut de la page