Vie écologique

Une funéraille écologique – 10 idées d’enterrement respectueuses de l’environnement

La mort fait partie des processus inévitables de la vie de tous les êtres humains. C’est pourquoi les peuples du monde entier ont mis au point différents mécanismes pour faire partir leurs proches, leurs parents, leurs amis ou les membres de leur famille. La majorité d’entre eux ont adopté les cérémonies traditionnelles d’enterrement et de crémation dans le cadre de cette pratique. Cependant, les écologistes sont de plus en plus préoccupés par les effets des cérémonies traditionnelles d’inhumation et de crémation sur l’environnement.

Les produits utilisés pour préparer le corps et les pratiques funéraires ont des effets dévastateurs sur l’environnement. L’embaumement, par exemple, est une source majeure de pollution des eaux souterraines. Le formaldéhyde, qui est le produit couramment utilisé pour conserver le corps, est très toxique et peut être mortel s’il est consommé par l’homme.

Si l’on considère le fait que plus de 50 millions de décès surviennent chaque année, imaginez l’impact de la mort sur l’environnement si de tels produits nocifs continuent d’être utilisés lors de la conservation ou même de l’enterrement.

La crémation libère également des gaz nocifs pour l’environnement, tels que des oxydes d’azote, du dioxyde de soufre, du dioxyde de carbone et des métaux lourds, entre autres particules.

En guise d’alternative et d’engagement à protéger notre planète Terre, pourquoi ne pas rendre nos enterrements respectueux de l’environnement en explorant les options d’enterrement écologiques ? Les options d’enterrement sont infinies, et tout dépend jusqu’où l’on est prêt à aller écologiquement au moment de la mort.

Lorsque l’on envisage des funérailles écologiques, il convient toutefois de faire part de ses intentions à ses proches, car c’est à eux qu’il incombera d’actualiser les souhaits en matière d’inhumation. Voici une liste de 10 idées d’obsèques écologiques.

10 idées d’obsèques écologiques pour des funérailles écologiques

1. Enterrements naturels

Laisser le corps se décomposer naturellement est l’option la plus écologique que l’on puisse choisir si l’on veut être écologique après sa mort. L’idée des enterrements écologiques gagne modérément en popularité, le Green Burial Council indiquant qu’il y a aujourd’hui plus de fournisseurs d’enterrements écologiques approuvés aux États-Unis qu’il y a dix ans.

Les gens sont également plus ouverts à l’idée d’un enterrement naturel, si l’on en croit l’enquête menée par le Cimetière international, qui a révélé que la plupart des personnes interrogées étaient favorables à cette idée.

Les enterrements écologiques n’utilisent pas de cercueils traditionnels, de caveaux ou de produits chimiques toxiques. Les corps sont enveloppés dans des linceuls biodégradables ou placés dans des cercueils en pin pour permettre aux corps de se décomposer naturellement.

Les corps sont également enterrés à une profondeur d’un mètre pour faciliter la décomposition. Les personnes peuvent également choisir d’être enterrées dans des cimetières respectueux de l’environnement.

2. Cercueils écologiques

Selon le Natural Death Centre, l’utilisation de cercueils biodégradables permet de réduire les émissions de carbone de 50 % par rapport aux enterrements traditionnels. Le secteur des écocoffres est très diversifié.

De nombreux matériaux sont disponibles, notamment le saule tressé à la main, le bambou, la jacinthe, la feuille de bananier, l’osier et le carton.

Il est également possible d’incorporer de l’herbe de mer ou d’autres matériaux naturels pour ajouter un aspect décoratif ou améliorer le design. Les cercueils tressés sont particulièrement beaux et sont dotés de poignées solides qui facilitent leur transport en toute sécurité.

3. Conteneurs en carton

Si vous souhaitez toujours être enterré dans un cercueil traditionnel, vous devriez opter pour des options plus respectueuses de l’environnement. Bien qu’il s’agisse généralement d’offrir aux défunts le meilleur des adieux, vous pouvez le faire sans nuire davantage à l’environnement. Les cercueils haut de gamme sont généralement fabriqués en acajou, qui provient de la forêt tropicale menacée.

La forêt tropicale joue un rôle majeur dans le cycle du dioxyde de carbone et l’abattage d’un arbre libère du dioxyde de carbone dans l’environnement. Au lieu d’utiliser de l’acajou, vous devriez opter pour des cercueils fabriqués à partir de sources de bois durables, comme les déchets de bois. L’utilisation de conteneurs en carton, par exemple, peut remplacer les cercueils traditionnels en bois.

A lire aussi :  16 façons de vivre de manière plus durable et de réduire les dépenses

4. La crémation

La crémation élimine la nécessité d’abattre des arbres pour fabriquer les cercueils, ce qui permet de résoudre les problèmes environnementaux liés à l’abattage des arbres, en particulier de l’acajou.

Toutefois, selon la méthode utilisée, la crémation n’est pas forcément l’option la plus respectueuse de l’environnement. Les crématoriums utilisent des technologies différentes pour incinérer les corps, mais l’utilisation du bois comme combustible est contre-productive.

Bien que le bois soit encore utilisé dans certains endroits, la plupart des crématoriums adoptent des méthodes plus propres pour incinérer les corps. Lorsqu’un corps est brûlé au cours du processus de crémation, des toxines sont libérées dans l’environnement.

Cela peut également entraîner la libération de produits chimiques plus nocifs, comme le mercure, si le corps contient des toxines. Par conséquent, si la crémation a pour but de protéger l’environnement, vous devez vous assurer que l’institution chargée de la crémation de votre corps utilise des méthodes propres et respectueuses de l’environnement.

5. La résomation

La résomation gagne de plus en plus en popularité en tant qu’alternative à la crémation. Il s’agit de l’utilisation de l’hydrolyse alcaline au lieu du feu pour décomposer le corps chimiquement. Le processus de décomposition du corps est plus respectueux de l’environnement car il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 35 %.

Il présente en outre l’avantage de n’utiliser qu’un tiers de la quantité d’énergie nécessaire à la crémation. Le processus produit un liquide exempt d’ADN et des cendres d’os comme produits finaux. Les cendres d’os sont remises aux proches dans une urne, tandis que le liquide est rejeté dans le réseau hydrographique.

6. Utilisation d’urnes biodégradables

Bien que la crémation ne soit pas l’option la plus écologique, vous pouvez en augmenter les avantages en utilisant des urnes biodégradables. Vous pouvez choisir une urne en bois fabriquée à partir de sources durables ou une coque de noix de coco.

D’autres options, comme l’utilisation de tourbe compactée et de cellulose, sont également des solutions écologiques populaires. L’utilisation d’urnes écologiques permet également aux individus de personnaliser leurs funérailles, car elles sont disponibles dans de nombreuses formes différentes.

Vous pouvez choisir entre de petites boîtes et des motifs élégants tels que des cercles, des cœurs, des tubes, des poissons, des coquillages, des tortues et des enveloppes. Elles peuvent également être fabriquées à partir de différents matériaux tels que le chanvre, la gélatine, le sable, le papier recyclé, le tissu recyclé et la fécule de maïs, entre autres.

Les urnes peuvent contenir des graines, des plantes ou des fleurs. Les familles peuvent également choisir de conserver l’urne ou de la répandre sur une propriété privée.

7. Réduction organique naturelle

Bien que les corps humains ne puissent pas être jetés dans le tas de compost de l’arrière-cour, ils peuvent être transformés en matière compostable dans un environnement contrôlé dans un délai de un à douze mois.

Le processus en est encore à ses débuts, mais il progresse, l’État de Washington étant le dernier à autoriser des installations agréées à proposer des services de compostage humain.

Le processus commence par le frisage du corps, puis le mélange avec de l’air chaud et d’autres matières organiques, puis le retournement périodique jusqu’à ce qu’il soit réduit à un matériau de sol sous forme de poudre.

Une fois le processus terminé, les matériaux de la terre peuvent être utilisés pour planter un arbre spécial ou simplement pour les répandre à certains endroits du jardin afin de créer des souvenirs ou des lieux spéciaux.

8. Des récifs éternels

Le changement climatique et l’augmentation continue de la température des océans ont un impact négatif sur les récifs coralliens. Les récifs coralliens du monde entier meurent à un rythme alarmant. Heureusement, vous pouvez utiliser vos restes pour soutenir l’écosystème marin et nourrir le corail et les micro-organismes pendant des centaines d’années.

A lire aussi :  Les microplastiques s'avèrent terribles pour la vie marine

Pour soutenir l’écosystème marin, vous pouvez demander à votre famille de créer un récif artificiel avec vos cendres.

Les cendres sont mélangées à un ciment sans danger pour l’environnement afin de créer un récif artificiel qui est ensuite placé dans l’océan à l’endroit de votre choix.

Dans la plupart des cas, la création de récifs artificiels est autorisée dans les endroits destinés à la plongée et à la pêche de loisir. La famille peut également personnaliser le récif en inscrivant des messages et des empreintes de mains dans le béton humide. Il est également possible d’ajouter de petits souvenirs personnels sur le récif.

9. Linceuls

Les linceuls sont de grandes pièces de tissu utilisées pour envelopper les corps. Ils peuvent être en coton écru, en lin, en mousseline, en laine feutrée, en chanvre ou en bambou. Ils peuvent être unis ou personnalisés avec des couleurs et des imprimés.

Les linceuls peuvent également comporter des fentes ou des poches pour les souvenirs. Les linceuls peuvent être achetés dans les cimetières écologiques et les maisons funéraires.

Ils peuvent également être achetés en ligne. Si vous êtes prêt à faire le travail, vous pouvez aussi facilement transformer un drap de lit en coton en un simple linceul. Toutefois, si vous envisagez d’utiliser un linceul, n’oubliez pas que les changements corporels qui surviennent après la mort peuvent entraîner des fuites ou des accumulations de liquides.

Pour résoudre le problème des liquides, vous pouvez envisager d’utiliser des vêtements jetables absorbants biodégradables, de la fibre de coton ou de la fibre de bois. Le linceul doit également être doté d’une planche de soutien pour faciliter le levage et l’abaissement du corps.

Vous pouvez utiliser une simple planche de bois massif non peinte et non vernie comme support. Néanmoins, la plupart des linceuls fabriqués par des professionnels sont livrés avec une planche de soutien ou offrent la possibilité d’acheter la planche de soutien en même temps que le linceul.

10. Rendre le service funéraire écologique

Outre la façon dont votre corps est préparé pour l’enterrement, vous devriez également envisager de rendre votre service funéraire respectueux de l’environnement. C’est aussi une bonne occasion pour ceux qui ne sont pas prêts à faire un effort supplémentaire, comme l’utilisation de linceuls, de participer à la préservation de l’environnement.

Parmi les idées que vous pouvez mettre en œuvre pour rendre votre cérémonie funéraire respectueuse de l’environnement, citons l’utilisation de papier recyclé pour les programmes ou les feuilles de chant, l’encouragement des personnes en deuil à utiliser le covoiturage pendant les funérailles, et l’achat de fleurs auprès de producteurs biologiques locaux.

En outre, vous pouvez veiller à ce que la nourriture et les rafraîchissements soient respectueux de l’environnement. Vous pouvez également demander à vos amis de ne pas apporter de fleurs, mais d’opter pour d’autres solutions, par exemple en faisant un don à une organisation caritative respectueuse de l’environnement.

Conclusion

La crémation et l’inhumation sont les moyens les plus courants de se débarrasser des morts. Cependant, même si ces méthodes sont profondément ancrées dans la tradition, elles ne sont généralement pas respectueuses de l’environnement.

La mort est une expérience douloureuse, mais il peut être réconfortant que votre décès contribue à réduire les effets négatifs sur l’environnement. Il existe de nombreuses façons de rendre votre enterrement écologique, de l’utilisation d’un cercueil respectueux de l’environnement aux linceuls et aux urnes, comme nous le verrons dans cet article.

Bouton retour en haut de la page