Compostage

Avantages des toilettes à compost

Duraabl répond à des questions sur les toilettes à compost, telles que : pourquoi en vouloir une ?

Si vous vous demandez si les lâchers de compost sont efficaces, mon expérience personnelle me permet de vous dire que les nôtres l’ont été. Mais commençons par quelques principes de base.

Quels sont les avantages ?

Tout d’abord, vous économiserez beaucoup d’eau. Une chasse d’eau classique pour une famille de quatre personnes – si l’on considère que chaque chasse d’eau consomme entre 3 et 11 litres et que chaque personne va aux toilettes en moyenne 35 fois par semaine – consomme jusqu’à 80 000 litres d’eau par an.

Les toilettes à compost n’utilisent pas d’eau du tout, ce qui réduit non seulement votre consommation d’H2O et les ressources nécessaires à la production de cette eau, mais aussi la pression exercée sur le réseau d’égouts – ou sur votre fosse septique.

En outre, ces toilettes sont généralement de conception assez simple ; il n’y a pas grand-chose qui peut mal tourner, et vous ne vous retrouverez pas à parcourir des vidéos en ligne ou à appeler un plombier pour débloquer une fuite ou réparer un bouchon. De plus, vous obtenez du compost.

Quels sont les inconvénients ?

Les toilettes à compost coûtent plus cher que les toilettes normales : comptez environ 1 000 dollars. (Cela dit, n’oubliez pas de prendre en compte les frais de raccordement au réseau d’égouts pour vos toilettes normales).

En outre, vous devez gérer le compost, notamment vider et/ou changer les bacs, ce qui peut être considéré comme un inconvénient si vous n’aimez pas vraiment ce genre de choses.

A lire aussi :  Pouvez-vous composter des œufs crus ? (Et les œufs cuits aussi ?)

Qu’en est-il de l’odeur ?

À moins que quelque chose ne se passe mal dans le processus de compostage, les tas de compost ne sentent rien. L’ajout d’un agent gonflant permet au tas de rester humide, et non mouillé, et donc de dégager moins d’odeurs. De nombreuses toilettes séparent le pipi du caca (en le déviant dans un conteneur ou une tranchée d’évapotranspiration), ce qui contribue également à maintenir le tas sec.

Un tuyau d’aération, souvent équipé d’un ventilateur, permet également d’assécher le tas (et d’éliminer les odeurs) et de favoriser le compostage aérobie (celui qui ne sent pas mauvais). Certains fabricants recommandent d’ajouter une giclée d’enzymes liquides au mélange chaque fois que vous allez aux toilettes, afin de rendre le processus de compostage plus efficace. Nous n’avons jamais pris cette peine.

Un ami nous a conseillé de faire pipi sur la pelouse ou autour d’un agrume. Moins les toilettes ont à gérer de pipi, mieux c’est. Bien sûr, selon votre situation, faire pipi à l’extérieur n’est peut-être pas une option – ou du moins pas une option socialement acceptable. Considérez-le comme une option, plutôt que comme une obligation.

Bouton retour en haut de la page