Compostage

Un tas de compost doit-il être au soleil ou à l’ombre ?

Compte tenu de la sensibilité des matériaux de votre tas de compost, vous vous demandez peut-être s’il doit être recouvert. Es-tu déchiré entre mettre votre tas de compost au soleil ou à l’ombre? Eh bien, vous n’êtes pas seul, et le sentiment n’est pas sans fondement.

Naturellement, matériaux de compost ont besoin suffisant humidité, aération, micro-organismeset Chauffer. Si vous débutez dans le compostage, vous aurez peut-être de la difficulté à trouver le bon équilibre entre ces composants. La confusion sur la quantité de chaleur trop élevée peut également survenir.

Eh bien, cet article de blog vous fournira les réponses dont vous avez besoin. Continuez à lire pour découvrir l’endroit idéal pour mettre votre tas de compost. Plonger!

Pouvez-vous composter au soleil ou à l’ombre ?

Bien que la température joue un rôle important dans le compostage, vous obtiendrez éventuellement les matériaux de compost souhaités, que vous placiez le tas au soleil ou à l’ombre. Cependant, les deux pratiques ont également certaines conditions qui guident leur placement.

Par exemple, le compostage au soleil expose le contenu du tas aux rayons directs. Des sources fiables affirment que cette exposition directe active les bactéries et les champignons et accélère leurs activités.

Essentiellement, les tas de compost dépendent de la chaleur pour se décomposer. Son rôle est important et la biodégradation ne se produira pas sans lui. Mais encore une fois, vous devez prendre certaines mesures de précaution, telles que la régulation de la teneur en humidité et la rotation du tas.

En revanche, le compostage à l’ombre est beaucoup plus lent car il manque d’exposition directe au soleil. Il est préférable de considérer le type d’arbre qui sert d’ombre. C’est parce que certains offrent quelques défis au compostage.

Mais encore une fois, c’est avant tout réalisable et présente des avantages. Par exemple, les feuilles d’un arbre à feuilles caduques tomberont à mesure que la température se détendra, laissant plus de place à l’exposition aux rayons du soleil.

Si vous vivez dans une région avec une abondance d’arbres, vous n’aurez peut-être pas le choix de composter sous la lumière directe du soleil. Ainsi, vous devrez faire tourner le contenu pour que la chaleur circule.

Dois-je conserver mon compost dans un bac ?

Les agriculteurs et les mains vertes ont différentes méthodes de compostage. Cependant, les deux plus courants sont les tas de compost et les bacs à compost. Les différences entre vos options sont perceptibles au-delà de leur structure physique.

Un tas de compost est la méthode conventionnelle de compostage qui crée un tas de matière organique quelque part dans votre jardin. Selon vos préférences personnelles, vous pouvez installer des structures de protection pour empêcher la pluie, le vent et les insectes de le déranger.

Le compost, ou or noir, est un matériau de jardinage durable qui est généralement abondant. Les tas de compost ont un avantage – en raison de leur configuration, ils peuvent être utilisés pour composter des matériaux polyvalents.

Cependant, il s’agit d’une approche à forte intensité de main-d’œuvre, et l’une de vos tâches consiste à retourner les matériaux pour assurer un accès uniforme à la chaleur. Ne pas le faire au moins une fois par semaine empêche les couches extérieures du tas de compost de participer au processus de décomposition.

Placer une couche protectrice sur un tas de compost est essentiel pour contrôler la quantité d’eau et de chaleur dans un tas.

Pour s’assurer que tous les matériaux du tas de compost mûrissent à peu près au même moment, les agriculteurs en compostent de nouveaux.

Un bac à compost peut être votre choix immédiat pour de nombreuses raisons. Par exemple, ils sont plus agréables pour les yeux que les tas de compost.

Parce qu’ils emprisonnent l’odeur des matériaux qui pourrissent à l’intérieur, les agriculteurs et les jardiniers peuvent pencher vers cette option.

Les tas de compost ont-ils besoin du soleil pour se décomposer ?

Les matériaux d’un tas de compost contiennent des nutriments très bénéfiques pour les plantes et le sol. Outre sa popularité en tant que méthode d’élimination des déchets respectueuse de l’environnement, de nombreux agriculteurs et mains vertes considèrent le compostage comme un aspect intégral de l’entretien des plantes.

A lire aussi :  Divers avantages et inconvénients des gobelets à compost

Le compostage est une méthode d’élimination des déchets qui permet aux agriculteurs de transformer les déchets en «or noir».

Jetez-y un éventail de matières organiques et donnez-lui quelques semaines à quelques mois pour produire un matériau qui fortifie les plantes et le sol.

Il existe de nombreux processus impliqués dans le compostage, dont la plupart sont internes. Après avoir assemblé tous les matériaux, il vous suffit de les laisser dans un environnement réglementé. Cela comprend l’introduction de la teneur en eau appropriée, de l’oxygène adéquat et de la chaleur. Des micro-organismes y apparaîtront avec le temps et le processus de décomposition commencera.

Sans aucun doute, chaque vie sur terre a besoin du soleil pour survivre. Mais cela s’applique-t-il également aux matériaux de compostage ? Dans quelle mesure dépendent-ils du soleil pour se décomposer ?

Eh bien, comme nous l’avons déjà mentionné, quatre composants sont essentiels pour que la biodégradation se produise. Premièrement, l’humidité ramollit les matériaux, les rendant souples pour la consommation de microbes. L’oxygène joue également son rôle.

La température est le dernier composant qui doit être régulé. Lorsque son intensité est insuffisante, le processus de biodégradation ralentit considérablement. Ainsi, les experts recommandent le compostage sous la lumière directe du soleil, en particulier dans les climats plus froids.

Pour répondre à la question, oui. Les tas de compost ont besoin du soleil pour se décomposer. Même s’ils ne sont pas exposés à la lumière directe du soleil, une température plus élevée accélérera la biodégradation. Dans le même ordre d’idées, nous vous conseillons de placer votre tas de compost sous une ombre légère pour éviter qu’il ne prenne feu.

Quelle quantité de soleil un tas de compost devrait-il recevoir ?

La biodégradation est la façon dont l’environnement se débarrasse des déchets organiques. Cependant, nous l’avons encore modifié en accumulant les matériaux qui peuvent se décomposer et profiter à nos plantes. Grâce au compostage, de plus en plus de personnes soutiennent le mouvement pour s’engager dans une vie durable.

Or, un facteur indispensable qui facilite la décomposition dans un tas de compost est la lumière du soleil ou une température élevée. Mais encore une fois, ces composants doivent être introduits de manière régulée, ce qui signifie que la chaleur ne doit être ni trop ni trop peu.

Exposer le bac à compost à la lumière directe du soleil accélère la maturité de nos plantes et accélère la biodégradation.

Si la lumière du soleil est insuffisante, les matériaux du tas de compost mettront plus de temps à se décomposer. Mais encore une fois, l’exposer à trop de chaleur peut le dessécher.

Ainsi, les experts recommandent la modération – exposez le tas de compost à juste assez de chaleur pour le garder au chaud, mais pas pour le rendre brûlant. Le défi du compostage est d’accélérer le processus, mais tout le monde ne peut pas réussir sans assécher les matériaux du tas.

Le type de bac à compost pour lequel vous optez compte également. Les mains vertes optent pour des contenants noirs en raison de leur capacité à absorber la chaleur du soleil.

Votre emplacement est essentiel pour déterminer la quantité de lumière solaire dont votre tas de compost a besoin. Si vous vivez dans un climat où les rayons du soleil sont durs, il est préférable de garder la poubelle à l’abri de l’exposition directe.

Enfin, il est préférable d’éviter de composter avec des bacs en plastique car une exposition intense au soleil peut les faire fondre ou les déformer.

Cherchez un coin dans votre jardin avec une température tolérable. Bien qu’un coin chaud accélère le processus de décomposition, vous n’apprécierez pas les résultats si la chaleur est trop intense et constante – les matériaux de compost se dessècheront inévitablement.

Donc, évitez les zones avec un ensoleillement intense. Vous pouvez placer votre tas de compost dans une position qui ne reçoit pas la lumière directe du soleil.

Qu’est-ce qui fera qu’un tas de compost se décomposera rapidement ?

En raison de l’importance de la matière organique en décomposition pour le sol et les plantes, ceux qui aiment jardiner ont activement investi dans des tas de compost. C’est une méthode transparente pour accumuler les nutriments dont vos plantes ont besoin tout en vous débarrassant de vos déchets ménagers.

A lire aussi :  Les bouchons de vin sont-ils compostables ? (Et sont-ils biodégradables ?)

Vos matériaux peuvent nécessiter des semaines ou même un an pour une décomposition totale, selon ce que vous compostez. Quoi qu’il en soit, vous avez accès à suffisamment pour durer un certain temps.

C’est une excellente idée de mélanger du compost avec de la terre végétale car cela aide à la rétention d’eau. Il facilite le drainage adéquat de l’humidité dans les sols lourds et la rétention d’eau dans les sols sableux.

Avec une petite surface, de nombreux microbes, de l’humidité, de l’aération et de la chaleur, les matériaux de votre compost se décomposeront plus rapidement.

Cependant, la connaissance de certains hacks qui accélèrent la décomposition est largement limité. Heureusement, nous en avons quelques-uns pour vous :

  • Broyez les débris autant que possible. Plus la taille est petite, plus il devient facile pour les microbes de la décomposer. Une règle d’or consiste à s’assurer que les restes de cuisine ne dépassent jamais un pouce de longueur.
  • Il doit y avoir un équilibre entre la teneur en carbone et en azote pour une décomposition plus rapide. Ces deux substances sont des organismes co-dépendants qui se nourrissent l’un de l’autre. Cependant, ils créent l’environnement de décomposition idéal dans le processus – ils signalent les insectes et autres micro-organismes nécessaires à la biodégradation. Le rapport approprié pour cet exploit est de 30 pour 1.
  • L’utilisation d’un gobelet à compost ou d’un système à trois bacs vous aidera également à accélérer le taux de biodégradation.. Ces techniques permettent de retourner fréquemment les matériaux de compost, en maintenant la chaleur et la teneur en humidité nécessaires à la décomposition.

Les tas de compost doivent-ils être recouverts ?

La sensibilité apparente des matériaux de compost peut vous amener à vous demander si votre tas de compost a besoin d’une couverture. Cependant, il n’en a pas besoin dans la plupart des cas car cela peut empêcher l’oxygène de pénétrer et une aération insuffisante interfère avec le taux de décomposition.

Il peut également piéger trop d’humidité. Franchement, les inconvénients de couvrir votre tas de compost sont nombreux, notamment en empêchant la vitesse de décomposition.

Un approvisionnement suffisant en oxygène et en humidité est vital pour que les matériaux d’un tas de compost se décomposent. Sceller le tas ou le bac peut créer un environnement anaérobie qui tue inévitablement les microbes bénéfiques.

Étant donné que l’humidité est piégée à l’intérieur, elle engendre des moisissures. Ensuite, les matériaux du tas de compost commenceront à se détériorer, et non d’une manière qui excite les agriculteurs..

La puanteur de la région devient alors puissante et même vos voisins peuvent la sentir. Puisqu’il n’y a pas d’oxygène, la chaleur diminuera dans le tas de compost, empêchant ainsi le processus de biodégradation.

Si les matériaux sont également trop secs, la pluie peut introduire la teneur en humidité requise. Cependant, cela sera impossible si vous scellez votre bac à compost.

Mais encore une fois, il y a aussi quelques avantages à recouvrir un tas de compost. D’une part, vous pouvez utiliser cette technique pour protéger les matériaux de trop de pluie. Si la teneur en humidité est trop élevée, cela endommagera les matériaux de compost.

Vous pouvez également recouvrir votre tas de compost si vous habitez dans une région à forte affluence de rongeurs. Couvrir le bac à compost les empêchera d’accéder au contenu, ce qui signifie que vous êtes libre de composter n’importe quel article que vous voulez. Même si l’odeur attire la vermine, ils n’ont aucun moyen d’entrée.

En hiver, la chaleur risque de s’échapper du composteur si vous ne le couvrez pas. Et enfin, couvrez votre tas de compost si vous l’exposez directement au soleil. sinon, vous mettez les articles à l’intérieur au risque de se dessécher.

Conclusion

Le compostage en tant que débutant est une expérience passionnante qui vous laisse certainement avec de nombreuses questions sans réponse. Vous ferez des découvertes dans le processus, comme vous l’avez fait aujourd’hui.

Bouton retour en haut de la page