Pollution

Avantages et techniques de réduction des déchets

Chaque année, des millions de tonnes de déchets sont générés par les ménages et la construction de bâtiments. La plupart de ces déchets finissent dans des décharges et un petit pourcentage est recyclé. La réduction des déchets est donc une nécessité absolue, car elle aura non seulement un impact considérable sur l’environnement, mais présentera également des avantages économiques et sociaux substantiels.

La réduction des déchets consiste à limiter la quantité de déchets produits, ce qui permet d’éliminer la production de déchets persistants et nocifs et de soutenir efficacement les efforts visant à promouvoir une société durable. Ainsi, la réduction des déchets implique un changement des modèles sociétaux liés à la production et à la consommation, ainsi qu’une nouvelle conception des produits pour éliminer la production de déchets.

Selon l’Université de Californie,

« La minimisation des déchets est la réduction de la quantité de déchets dangereux obtenue par l’application consciencieuse de procédures innovantes ou alternatives. De simples ajustements à un processus produisant des déchets (par exemple, une expérience de laboratoire d’enseignement, une opération de nettoyage de véhicule, etc.) peuvent suffire à obtenir certains résultats. Cependant, si l’on considère l’environnement universitaire dans son ensemble, il est souvent difficile de reconnaître les réductions de déchets en raison des schémas de croissance complexes et changeants au sein de la communauté universitaire. Les réductions sont souvent compensées par l’augmentation du personnel et des étudiants et/ou la construction de bâtiments. »

Avantages de la réduction des déchets

S’il est évident que la réduction des déchets favorise des pratiques commerciales et économiques saines, en plus de protéger l’environnement, voici d’autres avantages :

  • Amélioration de la qualité des produits – Les nouvelles pratiques technologiques et l’innovation permettront non seulement de réduire la production de déchets, mais aussi d’améliorer la qualité des intrants, ce qui se traduira par des produits de meilleure qualité.
  • Des avantages économiques – L’efficacité de l’utilisation des produits se traduit par une réduction des coûts lors de l’achat des matériaux, ce qui a un impact significatif sur les performances financières.
  • L’efficacité des pratiques de production – La minimisation des déchets permettra d’atteindre une plus grande production du produit pour chaque partie de la matière première.
  • La responsabilité environnementale – en éliminant ou en réduisant au minimum la production de déchets, vous pourrez facilement respecter les politiques, normes et réglementations environnementales.
  • Image publique – L’adoption de la réduction des déchets renforcera la réputation de votre entreprise, car elle est le reflet d’un mouvement proactif dans la quête de la protection de l’environnement.
  • Changement de statut réglementaire RCRA – La réduction des déchets aide une entreprise à changer son statut réglementaire RCRA, passant d’un générateur de grandes quantités à un générateur de petites quantités ou à un générateur de petites quantités exempté sous conditions.
  • Nouveaux clients – Les gens aiment acheter leurs produits auprès d’entreprises qui se consacrent à l’amélioration de notre environnement. Certains consommateurs recherchent exclusivement ces organisations, vous avez donc la possibilité de toucher un public plus large. Cela vous apporte de nouveaux clients et génère de l’argent frais. Cela est dû à votre engagement en faveur de la protection de l’environnement.
  • Moins d’accidents – Elle réduit l’occurrence et la probabilité d’exposition des travailleurs et d’accidents du travail.
  • Protection de l’environnement – La réduction des déchets augmente l’efficacité de la production. Vous êtes en mesure de réduire les émissions de carbone, d’air et d’eau tout en vous efforçant de préserver les ressources naturelles. Elle permet donc d’économiser les ressources et l’énergie, de réduire la pollution et de diminuer la demande d’espace pour les décharges. Tous ces éléments renforcent la performance environnementale.
  • Garder une longueur d’avance sur la concurrence – La réduction des déchets, tant dans le produit final que dans le processus de fabrication, diminue les charges réglementaires liées à l’élimination. Plus de temps et d’argent vous permettent d’investir dans de nouvelles idées et de nouveaux produits.

Les 3 R de la minimisation des déchets

La réduction des déchets s’articule autour des trois R suivants :

Réduire

Il s’agit d’utiliser des ressources qui sont juste suffisantes pour répondre à vos besoins, par exemple en construisant une maison plus petite. C’est un moyen efficace de conserver les ressources et de réduire les coûts. Pour ce faire, il faut faire preuve de précision dans les commandes afin d’éviter tout gaspillage ou de ne pas laisser les matériaux sur le site pendant de longues périodes au point de les endommager.

A lire aussi :  Les différents types et les graves effets de la pollution que vous ne pouvez pas vous permettre de manquer

Réutiliser

Dans ce cas, vous ferez bien de réutiliser les matériaux et les bâtiments existants, ce qui réduit efficacement le besoin en ressources tout en diminuant les volumes de déchets et en économisant de l’argent. Un pourcentage énorme de ressources est incorporé dans la construction des maisons en raison des matériaux mélangés qui sont utilisés, mais la destination finale de la plupart d’entre eux est la mise en décharge.

Ainsi, rénover une maison est une bien meilleure option que de la démolir pour en construire une autre, car une fraction négligeable de l’ancienne maison peut être réutilisée/recyclée.

Recycler

L’utilisation des ressources restantes ou des ressources qui ont atteint la fin de leur vie réduit le besoin de nouveaux matériaux et diminue le volume qui se retrouve dans les décharges. Il est donc conseillé d’utiliser des matériaux recyclables, car cela crée un marché pour les ressources qui sont recyclées tout en augmentant le prix que les recycleurs paient pour les ressources récupérées, même si la viabilité du recyclage augmente.

Techniques de minimisation des déchets

1. Optimisation des ressources

Afin de réduire la quantité de déchets produits par les individus ou les organisations, il faut optimiser les matières premières utilisées dans la production. Par exemple, une couturière aura intérêt à disposer les pièces du patron d’une certaine manière sur la longueur du tissu afin d’utiliser une petite partie du tissu.

2. Réutilisation de la ferraille

L’incorporation de ferrailles dans les premières étapes de la fabrication est un moyen sûr de s’assurer qu’elles ne finissent pas dans les décharges comme déchets. Une majorité d’industries adoptent ce processus, en renvoyant effectivement les rouleaux endommagés à la ligne de production initiale et en fabriquant des chutes, des articles en plastique de sorte que la ferraille soit réincorporée dans les nouveaux produits.

3. Amélioration du contrôle de la qualité et suivi du processus

Des mesures peuvent être mises en place pour contrôler le nombre de rejets et faire en sorte qu’il soit le plus faible possible. Cela peut se faire en augmentant la fréquence des inspections ainsi qu’en augmentant le nombre de points d’inspection. Par exemple, l’installation d’un dispositif de contrôle continu automatisé permettra d’identifier les problèmes de production avant qu’ils n’atteignent un stade avancé.

4. Échange de déchets

Ici, les déchets d’un processus sont utilisés comme matières premières pour d’autres processus. L’échange de déchets est un autre moyen de minimiser les volumes d’élimination des déchets, en particulier pour les déchets qui ne peuvent pas être éliminés.

5. Expédition vers le point d’utilisation

Ici, les matières premières ainsi que d’autres composants sont livrés directement au point d’assemblage ou à l’usine de fabrication, apparemment pour minimiser la manipulation et l’utilisation de boîtiers et d’emballages de protection.

6. Zéro déchet

Cette approche systémique est conçue pour éliminer les déchets à la source ainsi qu’à chaque point de la chaîne d’approvisionnement afin de garantir qu’aucun déchet ne soit produit. Cette philosophie de conception met l’accent sur la prévention des déchets et non sur leur gestion en fin de chaîne de production.

7. Réduire l’utilisation des matériaux d’emballage

Commencez par réduire l’utilisation de matériaux d’emballage comme le film rétractable en redessinant les emballages pour utiliser des matériaux recyclables ou dégradables. Cette nouvelle conception permettra non seulement à votre entreprise de se doter d’une nouvelle apparence, mais aussi de s’assurer que vos emballages ne finissent pas dans une décharge. Même s’ils atteignent la décharge, vous serez heureux de savoir que votre matériau se dégradera sans nuire à l’environnement.

8. Réduire les eaux usées nocives

Mettez en place une stratégie dans votre établissement pour réduire les eaux usées et les boues industrielles qui sont un sous-produit de la fabrication, tout en réduisant la quantité d’eau utilisée au cours de ce processus, car ces matériaux sont difficiles à traiter et à éliminer. En réduisant la quantité d’eaux usées et de boues, vous économiserez de l’argent tout en éliminant les déchets de manière appropriée. En outre, vous contribuerez à préserver les ressources naturelles et à réduire le risque de contamination de l’environnement.

A lire aussi :  220 livres. « Boule de litière » trouvée dans le ventre d'un cachalot mort .

9. Responsabilisez vos employés

Afin de réduire la quantité de déchets produits par vos employés, tenez-les également responsables. Vous pouvez concevoir un plan qui encouragera les employés à être respectueux de l’environnement, tant sur le lieu de travail qu’en dehors. Par exemple, félicitez et récompensez les employés qui apportent leurs propres tasses, gobelets, assiettes et couverts réutilisables au lieu d’utiliser de la vaisselle à usage unique. De cette façon, votre organisation peut affirmer que vous avez pris des mesures importantes pour un avenir plus écologique.

10. Mettez à jour votre programme de recyclage

Une autre étape consiste à améliorer votre propre programme de recyclage. Aidez les employés à prendre l’habitude de se débarrasser correctement des matériaux en créant un objectif interne pour chaque mois. Cet objectif peut être basé sur la quantité de déchets recyclés par vos employés ou vos services. S’ils atteignent l’objectif, récompensez-les d’une manière ou d’une autre pour les encourager à poursuivre leur travail.

Vous pouvez également placer des poubelles spécialement conçues dans les zones à fort trafic et les étiqueter clairement.

11. Réduction des déchets pour les ménages

Les ménages peuvent réduire les déchets en employant diverses techniques. L’une des façons d’y parvenir est d’acheter des aliments de taille et de quantité adéquates. L’achat de grands récipients de peinture lors de petits travaux de décoration ou l’achat d’une quantité de nourriture supérieure aux besoins entraînera un gaspillage. Par exemple, lorsque des boîtes de conserve ou des emballages peuvent être jetés, il convient de retirer les restes des récipients pour permettre leur recyclage.

Le compostage domestique, l’utilisation réfléchie de l’électricité ainsi que la réduction du nombre de trajets en voiture constituent également un excellent moyen de réduire les déchets. De manière générale, acheter moins de produits ou des produits qui durent plus longtemps, réparer les équipements ou les vêtements usés ou cassés, peut également minimiser les déchets ménagers. En outre, les ménages peuvent également réduire le gaspillage d’eau et se rendre à pied ou à vélo à diverses destinations plutôt qu’en voiture, ce qui permet d’économiser du carburant.

Globalement, la réduction des déchets personnels aura un effet sur les volumes de déchets généraux. Les consommateurs peuvent également éviter les produits sans écolabel.

12. Réduction des déchets dans la construction de bâtiments

Une évaluation des flux de déchets montre que des économies d’énergie peuvent être réalisées à un coût minime, voire nul, dans le secteur de la construction. Par conséquent, l’impact environnemental des matériaux peut être réduit de manière significative grâce à la réutilisation.

Dans ce cas, il est important de s’assurer que vous travaillez avec les autorités concernées, notamment les conseils locaux, les autorités régionales chargées des déchets, les exploitants de décharges ou les entreprises de recyclage des déchets. Parmi les matériaux de construction qui peuvent être recyclés figurent l’acier, l’aluminium, les plaques de plâtre, le bois, le béton, le verre, la moquette, les plastiques ainsi que les briques et les tuiles.

Il est important de mettre en place des stratégies de réduction des déchets qui ont été acceptées par les deux parties. Une approche d’équipe est très efficace pour réduire les déchets.

13. Évaluez vos processus

Enfin, procédez toujours à une évaluation des déchets dans votre établissement. Il s’agit d’examiner quels déchets sont produits et comment ils sont gérés dans l’ensemble de votre installation. L’évaluation technique permet également de déterminer si une option de réduction des déchets proposée fonctionnera pour l’application spécifique. Elle vous aidera à trouver de nouvelles possibilités de réduction des déchets et de réduction des coûts.

Bouton retour en haut de la page