Jardinage

6 astuces intéressantes de lutte biologique contre les parasites pour votre jardin

Si vous avez décidé que le jardinage biologique est fait pour vous, il est important que vous restiez fidèle à votre conviction. Il y a une chose qui constitue un véritable test pour cela : la lutte contre les parasites. De nombreux jardiniers biologiques affirment que la force et la santé des plantes éloignent les nuisibles. Si la création de plantes saines est importante pour la lutte biologique contre les parasites, elle ne garantit pas toujours une zone sans parasites.

Si vous voulez vous en tenir à vos principes de jardinage biologique, vous devez vous assurer que vous avez des plans en place pour que vos plantes ne soient pas détruites par les parasites que l’on trouve dans de nombreux jardins aux États-Unis.

Les parasites courants que vous pouvez trouver dans votre jardin

Il existe de nombreux parasites différents qui sont communs aux États-Unis. Selon l’endroit où vous vivez, vous pouvez rencontrer les envahisseurs suivants.

  • Les limaces, qui ont tendance à être le problème le plus courant en matière de parasites du jardin. Elles peuvent détruire vos plantes si vous les laissez faire.
  • Les punaises des courges, qui peuvent dévorer tous les types de courges, été comme hiver.
  • Les pucerons, qui sont très courants mais peuvent être combattus assez facilement.
  • La pyrale de la courge, qui est généralement combattue par la rotation des cultures et la plantation de variétés de courges résistantes.
  • Les scarabées japonais, qui aiment les climats tempérés et ne supportent pas bien les températures extrêmes.
  • Les vers cornus de la tomate, qui sont souvent simplement éliminés des cultures parce qu’ils sont faciles à repérer.
  • Les tipules, qui peuvent endommager les jeunes plants si ceux-ci ne sont pas protégés.
  • Les sauterelles, surtout dans les régions où il y a de fortes pluies.

Si vous avez ces parasites, ou tout autre parasite indésirable dans votre jardin, vous devez vous en occuper. L’astuce consiste à le faire tout en maintenant vos principes biologiques. Il existe plusieurs astuces qui peuvent s’avérer utiles.

1. Utilisez des insectes et autres créatures bénéfiques

Tous les insectes qui pénètrent dans votre jardin ne sont pas forcément des nuisibles. Des insectes tels que les coccinelles et les damsel bugs mangent les créatures qui attaquent vos plantes. Attirer ces insectes bénéfiques dans votre jardin est l’une des meilleures formes de lutte contre les nuisibles.

A lire aussi :  17 différents types de cèdres à feuilles persistantes avec photos

Les insectes ne sont pas les seuls à pouvoir vous aider. De nombreux jardiniers biologiques utilisent des animaux comme les poules et les canards pour manger les nuisibles tels que les limaces. Bien que vous deviez faire attention à ce que ces protecteurs n’aient pas un accès direct aux plantes dont vous vous occupez. Ils peuvent eux-mêmes faire des dégâts s’ils y ont accès.

2. Répandre de la terre de diatomées sur le sol

La terre de diatomées est mortelle pour les insectes, mais elle n’est pas nocive pour les personnes ou l’environnement. Lorsque les insectes entrent en contact avec cette substance, leur exosquelette est endommagé et ils commencent à se déshydrater. Cela entraîne leur mort.

3. Choisissez les bonnes plantes pour votre jardin

Il est utile de choisir des variétés de plantes qui sont résistantes aux parasites. Par exemple, les courges « butternut » et « royal acorn » font partie des meilleurs types de courges à cultiver. Le choix de ces plantes n’éliminera peut-être pas tous les problèmes de parasites, mais c’est un bon début. Vous aurez tendance à avoir moins de problèmes, et vous obtiendrez une récolte plus saine.

4. Utilisez des barrières pour protéger les plantes

Il est logique que l’une des meilleures façons de protéger vos plantes des parasites soit de mettre une barrière physique sur leur chemin. C’est un peu la même chose que de se protéger des moustiques en portant des vêtements longs.

Les couvertures flottantes sont l’une des formes de protection les plus utilisées. Comme son nom l’indique, la couverture est utilisée pour protéger les jeunes plantes pendant leur croissance. Le tissu est utilisé pour couvrir les plantes. Il est ancré au sol, pour empêcher les parasites d’y pénétrer, et repose sur le dessus des plantes ou sur des arceaux métalliques qui sont installés. Si les plantes fleurissent, il est normalement conseillé d’enlever la couverture, afin que les insectes pollinisateurs puissent accéder aux fleurs.

5. Utiliser des techniques de cultures intercalaires

Souvent, les gens choisissent de placer les mêmes plantes les unes à côté des autres dans une rangée. La culture intercalaire consiste à placer des plantes différentes les unes à côté des autres, de manière à mélanger les plantes sur toute la surface. Grâce à cette technique, les insectes semblent avoir plus de mal à trouver la plante qu’ils veulent croquer.

A lire aussi :  Les raisins peuvent-ils être cultivés à l'intérieur (guide étape par étape) ?

La raison de ce phénomène n’est pas certaine. Cependant, il se pourrait que les insectes visitent les plantes plusieurs fois avant de les identifier correctement. Le fait d’avoir des plantes du même type ensemble leur facilite la tâche.

6. Ramasser les parasites à la main

Si les parasites présents sont faciles à voir, il peut être facile de les arracher des plantes à la main. Évidemment, cela peut prendre beaucoup de temps, mais la plupart des jardiniers trouvent que cela fonctionne. Prendre le temps de s’occuper des plantes de cette manière peut produire de bonnes récompenses à la fin de la journée, car les semis deviennent des plantes matures en bonne santé.

Vous trouverez peut-être qu’une combinaison de ces conseils vous convient le mieux. Le plus important est de s’assurer que les parasites sont éliminés le plus rapidement possible, avant qu’ils ne fassent trop de dégâts.

Ne soyez pas tenté de recourir aux pesticides chimiques parce que vous pensez que cela vous facilite la vie. Ils tuent aussi bien les insectes utiles que les mauvais. Ils sont également toxiques et peuvent être dangereux si les enfants ou les animaux domestiques entrent en contact avec les plantes traitées. Il est également beaucoup plus sain de manger des produits qui proviennent de plantes cultivées biologiquement.

Si vous vous y prenez bien, vous pouvez avoir un jardin biologique florissant où vous pouvez faire pousser une grande partie de vos fruits et légumes. L’utilisation de ces produits lorsque vous cuisinez vous apporte une totale tranquillité d’esprit. Vous savez que les fruits et légumes que vous intégrez aux repas de votre famille ont été cultivés sans produits chimiques et qu’ils sont frais de la plante. C’est pourquoi cela vaut la peine de prendre le temps de suivre les conseils mentionnés dans cet article et de protéger votre jardin des insectes de manière biologique.

Bouton retour en haut de la page