Vie naturelle

Comment enlever la mousse sur une toiture de façon naturelle en deux étapes

Une couche uniforme de mousse sur le toit est tout simplement magnifique. En fait, elle peut être préjudiciable à presque tous les matériaux, car elle retient l’humidité et accélère ainsi la formation de pourriture et de rouille. En outre, si, pour une raison ou une autre, vous devez monter sur le toit, vous ne manquerez pas de glisser.

Il est donc indispensable de se débarrasser de cette végétation. Dans cet article, vous apprendrez comment enlever la mousse du toit de manière naturelle et sûre pour vous et les matériaux de couverture, et comment empêcher la végétation de réapparaître là où elle n’est pas nécessaire.

Guide sur l’élimination naturelle de la mousse sur les toits

Pour se débarrasser de la mousse d’un toit en Californie, il faut d’abord imbiber la végétation d’eau à l’aide d’un tuyau d’arrosage, puis l’enlever délicatement à l’aide d’une brosse. Après le traitement, appliquez une solution qui tue les plantes et les champignons pour nettoyer même les petites particules. Une fois le traitement terminé, installez des feuilles de zinc ou de cuivre pour empêcher la repousse et célébrez le fait que vous avez réussi à enlever la mousse d’un toit de façon naturelle en Californie pour toujours.

Pourquoi y a-t-il de la mousse sur mon toit ?

La mousse est un type de plante qui peut pousser littéralement sur n’importe quelle surface poreuse ou rugueuse, car elle n’a pas besoin de terre pour se développer et n’a pas de racines. Si la surface présente des endroits, même peu profonds, où l’humidité et la poussière peuvent s’accumuler, il est certain que la mousse y apparaîtra au bout d’un certain temps. Le problème se pose surtout pour les parties orientées au nord ou au nord-ouest (dans l’hémisphère nord), c’est-à-dire les pentes de toit où les rayons du soleil tombent rarement, surtout si les combles sont mal chauffés.

En outre, les maisons situées près des plans d’eau, des zones humides et des forêts sont le plus souvent touchées. La mauvaise pose des matériaux de construction et le nettoyage intempestif du toit des débris et des feuilles mortes augmentent le risque de formation de mousse.

Est-il nécessaire d’enlever naturellement la mousse d’un toit en Californie ? Oui, car toute végétation est capable de détruire les matériaux de construction. De plus, la mousse crée un micro-environnement humide (elle accumule bien l’eau), idéal pour la reproduction des bactéries, des champignons et des parasites.

En cas de forte baisse de la température ambiante, l’impact négatif de la végétation est exacerbé. Pendant la saison chaude, la mousse crée une couche protectrice supplémentaire qui retient la chaleur et réchauffe les dalles. En cas de coup de froid, les plantes meurent et la toiture est brusquement exposée. Cette différence accélère encore la destruction des matériaux de construction.

Guide étape par étape

Il est beaucoup plus facile de prévenir la propagation de la végétation sur le toit que de la combattre. Les premiers signes de mousse peuvent apparaître 3 à 5 ans après la pose des matériaux (en fonction de l’endroit où votre maison a été construite). Même si vous n’avez pas pris de mesures proactives, vous pouvez encore sauver votre maison et ne pas avoir à refaire la toiture depuis le début. Je recommande de procéder en deux étapes.

Étape 1 : Nettoyage mécanique

Vous aurez besoin d’un long tuyau relié à un robinet d’eau et d’une brosse à long manche et à poils souples. Il est important de procéder avec précaution pour éviter d’endommager accidentellement les tuiles et d’aggraver la situation. Je ne recommande pas l’utilisation de nettoyeurs haute pression, car ils peuvent être puissants et endommager votre toit.

A lire aussi :  8 matériaux biodégradables que l'industrie de la construction doit connaître

Cependant, avec eux, le processus est bien sûr plus rapide. Si vous souhaitez tout de même les utiliser, dirigez toujours le jet de haut en bas afin de ne pas rompre l’étanchéité. L’humidité peut s’infiltrer sous les bardeaux et provoquer la formation de moisissures qui pénètrent dans la maison.

Essayez d’abord d’enlever une partie de la mousse avec de l’eau, puis brossez les morceaux restants avec une brosse. Ne frottez pas et n’appuyez pas trop fort, mais veillez à ne pas sauter les zones affectées.

Cette méthode mécanique a un effet temporaire et vous évitera de vous préoccuper de la mousse pendant deux ans au maximum. Elle devra être répétée chaque année afin de ne pas provoquer l’apparition de l’état. C’est pourquoi, en plus de cette technique, on utilise divers agents chimiques et naturels capables de supprimer l’activité des plantes.

Étape 2 : Nettoyage chimique

Vous pouvez utiliser des solutions prêtes à l’emploi que vous trouverez dans n’importe quel magasin de jardinage ou les fabriquer vous-même. Les produits vendus dans le commerce peuvent être toxiques pour les plantes utiles et même pour les animaux, et les produits particulièrement agressifs pour éliminer les champignons et les moisissures peuvent même endommager les matériaux de construction (par exemple, décolorer les surfaces peintes). Bien qu’ils éliminent efficacement la mousse, je ne recommande pas de les utiliser.

Essayez d’abord des mélanges maison à base de bicarbonate de soude, de vinaigre, de savon à vaisselle et d’eau pour vous débarrasser de la mousse sur le toit. Vous pouvez également traiter la zone avec du sulfate de cuivre. Ces outils ne sont pas pires que les produits vendus dans le commerce pour éliminer les spores.

Veillez à utiliser des EPI pour les produits chimiques, car ces solutions sont volatiles et peuvent provoquer des maux de tête et des nausées. Le traitement doit être effectué par temps nuageux et à des températures ambiantes basses. Ainsi, vous ne souffrirez pas, et le spray ne s’évaporera pas rapidement et aura le temps d’agir sur la mousse.

Mouillez d’abord le toit avec de l’eau claire et appliquez le mélange uniformément à l’aide d’un pulvérisateur de jardin ou d’une éponge ordinaire. Laissez ensuite agir pendant environ une demi-heure, enlevez la mousse à l’aide d’une brosse à poils doux et rincez à l’eau. Surveillez les canalisations ; ne laissez pas la solution se répandre sur les fleurs et les arbustes qui poussent en dessous. Recueillez l’eau d’écoulement dans des conteneurs afin de ne pas nuire à la nature. Ces techniques ne vous débarrassent pas complètement de la végétation superflue, mais peuvent réduire considérablement son activité. Répétez régulièrement le traitement pour éviter la propagation de la mousse.

Comment prévenir la formation de mousses à l’avenir ?

Comme je l’ai déjà écrit, il est préférable de prévenir l’apparition de mousse sur le toit. Un treillis en cuivre est posé sur le toit, même au stade de la construction. Non seulement il le renforce, mais il est également toxique pour la mousse. Il empêche la formation de végétation. Une alternative plus abordable consiste à poser des feuilles ou des bandes de zinc sous les arêtes supérieures.

A lire aussi :  8 idées pour rendre votre maison plus économe en énergie (tout en économisant de l'argent !)

L’eau qui coule le long des parties métalliques réagit avec les ions de cuivre et de zinc, s’en imprègne et tue la mousse. Même si vos voisins ont des moisissures ou de la mousse sur leur toit, les spores ne pourront pas s’enraciner dans votre maison en raison d’un environnement défavorable. En utilisant des éléments métalliques, vous n’avez pas à vous demander comment nettoyer le toit de votre maison chaque année.

FAQ sur la façon d’enlever naturellement la mousse du toit

L’élimination de la mousse des surfaces est une procédure nécessaire car, à l’état négligé, la végétation peut nuire aux bâtiments. Voici quelques questions courantes sur la façon de se débarrasser de la mousse sur les bardeaux de toiture et mes réponses d’expert.

Quelle est la meilleure période de l’année pour enlever la mousse du toit ?

La mousse doit être enlevée lorsqu’elle est en pleine croissance. Il s’agit généralement du printemps ou de l’automne, lorsque l’humidité de l’air est assez élevée et qu’il pleut souvent. De plus, la température est relativement basse à cette époque, ce qui vous permet d’utiliser en toute sécurité des produits chimiques ou des remèdes naturels.

Quel est le remède maison qui tue la mousse sur un toit ?

Une solution de sulfate de cuivre a prouvé son efficacité à plusieurs reprises. Vous pouvez également préparer un spray maison à base d’eau de Javel (en y ajoutant de l’eau). Pour des options plus sûres et plus naturelles, on utilise des sprays additionnés de vinaigre ou de bicarbonate de soude.

Le vinaigre peut-il tuer la mousse sur le toit ?

L’acide acétique peut effectivement tuer les spores et les jeunes pousses de mousse. Bien sûr, le vinaigre alimentaire est moins concentré (5 %) que le vinaigre commercial (25 %), et son efficacité est quelque peu réduite. Si vous en avez la possibilité, choisissez la seconde option pour être sûr de venir à bout de la végétation indésirable.

Le bicarbonate de soude tue-t-il la mousse sur votre toit ?

Il agit plutôt comme un abrasif pour aider à éliminer la mousse. Les solutions à base de bicarbonate de soude doivent être appliquées généreusement sur la surface et laissées en place pendant plusieurs jours. La végétation morte doit être enlevée à l’aide d’une brosse. Le bicarbonate de soude est écologique, vous pouvez donc en saupoudrer sur votre toit à titre préventif.

Se débarrasser de la mousse sur le toit rapidement et en toute sécurité

L’élimination en temps utile de la mousse et des autres végétaux permet d’éviter d’endommager les matériaux de construction. Bien qu’elles puissent donner à la maison un aspect légèrement « fabuleux », elles font plus de mal que de bien. Combinez les traitements mécaniques et chimiques pour éliminer les mousses envahissantes et empêcher les spores de s’installer dans votre région. Installez des éléments en zinc ou en cuivre sur le toit pour éviter d’avoir à les nettoyer chaque année.

Bouton retour en haut de la page