Compostage

La laine est-elle biodégradable ? (Et est-ce compostable ?)

Les humains sont connus pour domestiquer les animaux depuis des milliers d’années. Ils comprennent les bovins, les chameaux, les poulets, les ânes, les chevaux, les chèvres, les porcs et les moutons, parmi beaucoup d’autres. Les moutons, en particulier, sont domestiqués pour leur viande, leur lait et leurs produits apparentés et sont en fait parmi les premiers animaux à être domestiqués par l’homme.

La peau de mouton est principalement récoltée et transformée en laine, une fibre naturelle utilisée pour fabriquer certains des vêtements de la plus haute qualité au monde et des vêtements de mode haut de gamme. Ils peuvent également fabriquer des tapis, des tissus d’ameublement et des meubles. Il est donc important de comprendre les effets environnementaux de la laine et cet article expliquera ces questions et des questions connexes.

La laine est-elle biodégradable ou non biodégradable ?

Oh, oui, la laine est biodégradable. c’est une ressource naturelle et renouvelable et tant qu’il y aura de l’herbe à manger, les moutons continueront à produire de la laine. Lorsque la laine est jetée, elle se décompose naturellement, libérant lentement de précieux nutriments dans la terre.

Tous les matériaux d’origine animale et végétale ont un certain degré de biodégradabilité, ce qui signifie qu’ils sont susceptibles d’être décomposés par l’action d’organismes vivants, tels que les champignons et les bactéries.

La laine est composée de la protéine naturelle de kératine, qui est similaire à la protéine qui compose les cheveux humains. Lorsque la kératine est décomposée naturellement par des micro-organismes, les produits ne présentent aucun danger pour l’environnement.

La laine se biodégrade mieux dans des conditions chaudes et humides. Lors de son élimination, et si elle est maintenue au chaud et humide ou enterrée sous le sol, des croissances fongiques et bactériennes se développent qui produisent des enzymes qui digèrent la laine.

D’autre part, et grâce à la structure chimique unique de la membrane extérieure résistante et hydrofuge de la kératine et de la laine, les fibres de laine propres et sèches ne se dégradent pas facilement. Cela permet donc aux produits en laine d’être résistants et durables dans des conditions normales et de ne pas se biodégrader lorsqu’ils sont portés.

La kératine fait partie d’un groupe de protéines structurelles qui forment la base des cheveux, de la fourrure, des plumes, des écailles et des griffes des mammifères, des oiseaux, des poissons, des reptiles et des amphibiens.

Vous devez cependant être prudent avec la laine synthétique ou les fibres synthétiques. Ils peuvent être extrêmement lents à se dégrader et contribuer de manière significative au débordement des décharges dans le monde.

Une autre préoccupation concernant la biodégradabilité de la laine est le fait qu’elle proviendra très certainement d’un animal mort. Cela se traduit par la cruauté envers les animaux ou l’utilisation d’animaux pour fabriquer des produits ou des fibres.

Cela signifie également le récolter sur de nombreux moutons et plus il y a de moutons, plus la quantité de méthane libérée dans l’atmosphère est élevée. le méthane est considéré comme pire que le dioxyde de carbone en ce qui concerne le réchauffement climatique, et investir dans le secteur de la laine, c’est contribuer à la destruction de l’environnement.

Bien que la laine soit naturelle, biodégradable et renouvelable, elle se fait au détriment des moutons eux-mêmes, de l’environnement et bien plus encore.

Combien de temps faut-il pour que la laine se biodégrade ?

Idéalement, la laine devrait se biodégrader facilement en aussi peu que 3 à 4 mois. Cependant, le taux peut varier en fonction du sol, du climat et des caractéristiques des laines. Lorsqu’il se biodégrade, des éléments essentiels tels que le soufre, le magnésium et l’azote sont relâchés dans le sol et absorbés par les plantes en croissance.

Certaines études ont montré que la laine se dégradait rapidement seulement après environ 4 semaines après avoir été enfouie dans le sol. D’autres soutiennent qu’avec des conditions idéales, la laine peut se biodégrader en 6 mois environ. Ces conditions sont des conditions de sol chaud et humide, combinées à un accès à l’oxygène.

Le processus de biodégradation commence par des champignons naturels qui commencent à affaiblir la fibre de laine. Ensuite, les bactéries mangent la fibre. Dans de bonnes conditions, la laine se biodégradera en six mois environ.

Les résultats d’une autre étude ont montré qu’en 90 jours, la laine peut se biodégrader jusqu’à 20 % dans l’eau de mer. Si ces résultats sont vrais, alors mathématiquement parlant, la laine se biodégradera complètement en 450 jours, soit 15 mois.

A lire aussi :  Pouvez-vous composter des coquilles de homard ? (Et les moyens de s'en débarrasser ?)

Jusqu’à présent, il n’y a pas de réponse quant à la façon dont la laine se biodégraderait dans d’autres conditions, mais cela devrait être résolu bientôt. La durée de la biodégradation de la laine dépend également du fait que le produit soumis à la biodégradation a été fabriqué à partir de laine à 100 % ou a été mélangé avec d’autres matériaux et si ces matériaux sont organiques ou non.

S’ils sont biologiques, comme le coton, le processus de dégradation sera terminé en quelques mois. Cependant, s’ils ne sont pas, probablement mélangés avec des matières synthétiques comme le polyester, le processus de dégradation prendra plus de temps.

De plus, si la quantité de laine est faible et que le tissu synthétique est trop important, l’ensemble mettra une éternité à se biodégrader. La nature n’a pas de micro-organismes correspondants pour décomposer ces produits, ce qui explique pourquoi les plastiques ne se biodégradent pas, et s’ils le font, ils prendront une éternité

La laine est-elle écologique ?

Oui, la laine est écologique. C’est une ressource renouvelable et le processus de fabrication cause peu ou pas de dommages à l’environnement. Il provient également d’un animal naturel, le mouton.

La laine est acquise par la tonte des moutons ou à partir de la peau d’un mouton après sa mort ou son abattage. Tondre les moutons, c’est comme se faire couper les cheveux, car la laine repousse, ce qui rend la laine entièrement renouvelable.

Le seul problème avec la laine vient du fait que les moutons viennent juste après les bovins dans la production de méthane à partir d’animaux domestiques. Le méthane est un gaz à effet de serre et est 28 fois plus nocif pour l’environnement que le dioxyde de carbone pour le réchauffement de la planète.

Le mouton contribuant à la destruction de l’environnement, il en appelle donc au respect de l’environnement de la laine. De plus, certaines laines peuvent être des teintures utilisées sur la laine, ce qui pourrait la rendre moins respectueuse de l’environnement. Néanmoins, avec de la laine pure, il sera totalement sans danger pour notre environnement.

La laine est-elle compostable ?

Oh oui! La laine est entièrement compostable et peut être un excellent ajout à votre sol. Le compostage réduit les déchets et les convertit en sol réutilisable et la laine est un concurrent pour la même chose, surtout lorsque vous avez un excès de laine ou de laine tondue et que vous n’avez nulle part où l’emporter.

Le compost de laine est particulièrement utile dans le jardinage, car il peut retenir l’eau tout en libérant des nutriments pour nourrir les plantes. Si votre laine est de la laine pure sans matières synthétiques, elle peut être compostée en quantité modérée.

Vous pouvez également composter vos vêtements en laine. Assurez-vous simplement que votre laine ne contient pas de colorants dangereux ni d’autres produits chimiques, car ils s’infiltreront dans le sol et y causeront des ravages. Assurez-vous également qu’il n’y a pas de fibres synthétiques car elles ne se décomposent pas.

Pour réussir le compostage de la laine, ajoutez de petites quantités de laine dans votre bac à compost. Assurez-vous que les morceaux sont coupés en petits morceaux pour un compostage plus rapide. Ensuite, ajoutez des déchets de fruits et légumes dans le même bac. Vous pouvez également ajouter des feuilles et de l’herbe sèches et fraîches.

Soyez prudent lorsque vous ajoutez des os, des huiles de viande et d’autres aliments cuits, car même s’ils se décomposent, ils causeront des odeurs et attireront la vermine et les parasites. L’ajout de ces autres déchets est important car il aide à équilibrer le rapport nécessaire entre le carbone et l’azote à l’intérieur du bac de compostage.

Lorsque le ratio est mal équilibré, les bactéries et champignons nécessaires ne seront pas dans leur environnement idéal et votre compost ne fonctionnera pas. Les feuilles sèches sont une source de carbone tandis que l’herbe fraîche, le fumier et les restes de légumes fourniront de l’azote.

Vous pouvez également ajouter des vers de terre au mélange et ils aideront au processus de décomposition, en transformant le contenu en compost. Les vers seront également plus faciles à digérer pour les bactéries et les champignons, les aidant à se multiplier plus rapidement et à générer par la suite plus de chaleur pour un compost plus rapide.

A lire aussi :  La toile de jute est-elle biodégradable ? (Et composable ?)

Essayez de garder votre compost à une température chaude à chaude afin que le processus se déroule sans heurts. Il suffit de ne pas le surchauffer au point de tuer les micro-organismes bénéfiques. Les températures à l’intérieur doivent être plus élevées que celles à l’extérieur.

Ensuite, assurez-vous d’aérer votre tas de compost en le retournant plusieurs fois. La meilleure et la plus simple façon de le faire est d’utiliser un gobelet à compost, qui sera facile à retourner. L’aération est particulièrement importante lors du compostage de la laine, car le matériau émet des sulfures de méthyle et d’autres composés nocifs lors de sa décomposition.

Retourner votre compost régulera également les niveaux de température. Aussi, pressez votre compost pour évaluer son taux d’humidité ; il doit être à son niveau optimal pour un compost sain.

Si le tas est trop sec, il dégagera des odeurs, ralentissant le processus de décomposition, et s’il est trop humide, il sera trop détrempé pour fonctionner. Pour le premier, ajoutez un peu d’eau et pour le second, retournez-le avec une pelle ou ajoutez des matières sèches comme des feuilles.

La laine ou le polyester sont-ils meilleurs pour l’environnement ?

Absolument! La laine est meilleure que le polyester à plus d’un titre, notamment d’un point de vue écologiste. Cependant, la vraie réponse à cette question dépend des circonstances dans lesquelles vous avez l’intention d’utiliser le tissu.

Par exemple, pour les activités à haute intensité comme la course à pied, évitez la laine et optez pour le polyester. Quoi qu’il en soit, voici comment les deux se valent en matière d’environnement :

1. Comment sont-ils fabriqués ?

La laine est meilleure pour l’environnement en fonction de la façon dont elle est fabriquée par rapport au polyester. Le polyester est techniquement du polyéthylène téréphtalate ou du plastique PET moulé en filaments qui sont ensuite tissés en tissu.

Il est fabriqué dans une réaction chimique d’éthylène glycol et d’acide téréphtalique, et ces produits chimiques sont dérivés de combustibles fossiles, d’air et d’eau. Ces produits chimiques sont nocifs pour l’environnement et la dépendance aux combustibles fossiles continue d’épuiser leurs ressources et de nuire à l’environnement.

La laine provient de moutons, des animaux naturels disponibles partout dans le monde. C’est donc l’option respectueuse de l’environnement

2. Recyclage

La laine obtient à nouveau un point car elle peut être recyclée. Le polyester ne peut pas être recyclé à l’aide de la technologie moderne. Bien que de nouvelles technologies apparaissent et aident à recycler le polyester, ce sera dans le futur, et l’environnement requiert notre attention maintenant. Les produits en pure laine et en coton sont précieux car ils peuvent être recyclés mécaniquement.

Le problème survient lorsque vous avez un mélange de laine et de polyester, qui, bien que pouvant être recyclé si vous ajoutez plus de 5 % de polyester au tissu, devient un déchet et ne sera pas recyclable. La laine encourage donc le recyclage tandis que le polyester encourage la surproduction et le gaspillage de la mode

3. Biodégradabilité

Comme nous l’avons établi, la laine est biodégradable, ce qui la rend à la fois recyclable et compostable. Il peut se décomposer en quelques semaines à quelques mois, tandis que le polyester met des centaines d’années à se décomposer.

Avant que cela ne se produise, cependant, il se dégradera en petites microfibres. Ces microfibres libèrent certains types de vêtements dans l’air lorsque nous les portons et s’écoulent dans nos cours d’eau à partir de nos machines à laver. Par conséquent, des points pour la laine !

4. Durabilité

Eh bien, le polyester est plus durable que la laine, ce qui le rend meilleur à cet égard. Cependant, la laine se trouve de manière durable et renouvelable chez les moutons. Le polyester doit être fabriqué chimiquement, ce qui le rend non durable.

De plus, la laine doit être moins lavée en raison de ses propriétés antimicrobiennes, ce qui la rend respectueuse de l’environnement. Pour ces raisons, la laine gagne et est la meilleure option pour l’environnement.

Bouton retour en haut de la page