Pollution de l'Eau

Noir d’encre, les rivières polluées s’infiltrent dans l’océan après l’ouragan Florence dans la NASA.

Plus de 8 billions de gallons de pluie sont tombés sur la Caroline du Nord lors de l’ouragan Florence, selon une estimation non officielle rapportée par le National Weather Service à Raleigh.

Au fur et à mesure que les eaux de crue montaient, elles ont produit de la pollution et des débris, qui ont ensuite été déversés dans les rivières gonflées de Caroline du Nord, révèle une nouvelle image de la NASA. Prise le 19 septembre par l’Operational Land Imager de la NASA sur le satellite Landsat 8, cette image montre comment l’ouragan Florence a affecté la qualité de l’eau : la rivière White Oak, la New River et le ruisseau Adams crachent de l’eau assombrie dans un océan Atlantique tout aussi décoloré.

Les matières organiques telles que les feuilles, les racines ou l’écorce contiennent des pigments et des produits chimiques qui peuvent colorer l’eau de différentes nuances, en fonction de la quantité dans l’eau. Dans cette image, les couleurs brunes plus foncées représentent des concentrations plus élevées de contaminants, tandis que les bleus et les verts ont des concentrations plus faibles de contaminants.

Cette image combine des données visibles et infrarouges pour montrer la quantité de « matière organique dissoute colorée » présente dans les rivières et l’Atlantique.

La deuxième image combine des informations visibles et infrarouges pour mieux révéler la quantité de « matière organique dissoute colorée » présente dans les rivières et l’Atlantique, selon le communiqué.

Un type de contaminant, les déchets de porc, peut entraîner une mortalité massive de poissons et une prolifération d’algues, a précédemment rapporté Live Science. Il n’est pas clair si les déchets de porc font partie de la contamination montrée sur l’image.

A lire aussi :  Causes, effets et solutions de la pollution des eaux souterraines

Pendant ce temps, la plupart des rivières de Caroline du Nord restent inondées, mais les niveaux d’eau de certaines ont commencé à baisser, tandis que d’autres continuent d’augmenter, selon la NASA. De nombreuses maisons, bâtiments et routes sont encore submergés par l’eau stagnante.

Bouton retour en haut de la page