Météo

L’ouragan Sally s’apprête à frapper une Louisiane encore sous le choc de l’ouragan Laura.

L’ouragan Sally se renforce dans le golfe du Mexique et devrait toucher terre quelque part sur la côte centrale du golfe plus tard dans la journée (14 septembre).

La tempête lente a dérivé vers le nord-ouest au large de la côte vers la Louisiane et a été officiellement transformée de tempête tropicale en ouragan cet après-midi. Le National Hurricane Center (NHC) a déclaré qu’il était encore trop tôt pour dire exactement où son centre se déplacerait à terre. Il s’agit d’une « onde de tempête extrêmement dangereuse et potentiellement mortelle » qui menace les personnes vivant sur les côtes de la Louisiane, du Mississippi et de l’Alabama, a déclaré le NHC. Et avec des prévisions suggérant qu’il restera en partie au-dessus des eaux chaudes et alimentant les tempêtes du Golfe alors qu’il se déplacera à terre, le NHC a déclaré que Sally pourrait rester un ouragan dangereux pendant longtemps après avoir touché terre.

Des crues soudaines dangereuses sont également probables, selon le NHC, ainsi que des inondations majeures le long des rivières et dans les zones urbaines.

La côte du Golfe a déjà été battue cette saison des ouragans, avec le double coup de poing de la tempête tropicale Marco et le monstre ouragan Laura frappant l’ouest de la Louisiane au cours de la même semaine d’août. Selon le Post and Courier, 134 000 personnes étaient toujours sans électricité en Louisiane le week-end dernier, deux semaines après Laura.

Vingt-trois mille personnes vivent toujours dans des logements de la Croix-Rouge après cette dernière paire de tempêtes en Louisiane, ont rapporté le Post and Courier, bien qu’elles aient reçu moins d’attention que les plus de 100 000 personnes fuyant les incendies de forêt massifs sur la côte ouest. Les scientifiques pensent que les ouragans plus intenses et les incendies de forêt plus chauds et plus importants qui se produisent actuellement sont des conséquences du changement climatique.

A lire aussi :  La température la plus élevée enregistrée dans l'histoire européenne rapportée en Italie

Bien que cette tempête soit le seul cyclone atlantique posant une menace immédiate pour la terre, ce n’est pas la seule tempête dans l’Atlantique. Le NHC suit simultanément quatre autres tempêtes importantes en ce moment, dont l’ouragan Paulette, qui est passé directement au-dessus des Bermudes aujourd’hui (plusieurs centaines de kilomètres à l’est de la Caroline du Nord). Aucune, à part Sally et Paulette, ne représente une menace immédiate pour la terre.

Il y a actuellement cinq tempêtes tropicales nommées dans l'Atlantique.
Il y a actuellement cinq tempêtes tropicales nommées dans l’Atlantique.

Sally, comme la plupart des ouragans cette année, est également un recordman : les cyclones de l’Atlantique sont nommés par ordre alphabétique lorsqu’ils atteignent la force d’une tempête tropicale, et aucune tempête « S » n’est jamais arrivée aussi tôt auparavant. Sally a été nommée le 12 septembre. C’est 21 jours plus tôt que le précédent détenteur du record « S »: Stan en 2005.

Avec les tempêtes tropicales Teddy et Vicky qui se forment dans l’Atlantique ce matin, 21 et 22 jours plus tôt que les détenteurs du record, les Açores (qui ont atteint la force de la tempête tropicale le 4 octobre 2005, mais ont été nommées hors service) et Tammy (oct. 5, 2005). Teddy devrait déjà devenir un ouragan majeur et devrait se déplacer vers le nord à travers l’Atlantique sans affecter les Caraïbes ou le continent nord-américain.

Il ne reste qu’un seul emplacement sur la liste des noms de tempêtes de l’Atlantique du NHC : Wilfred. (La liste ignore les lettres Q, X, Y et Z.)

Une fois les noms préparés épuisés, le NHC passera aux lettres grecques pour les tempêtes. En 2005, l’année de tempête précédente la plus chargée, six tempêtes de lettres grecques se sont formées, culminant en Zeta (la sixième des 24 lettres grecques possibles) le 30 décembre.

A lire aussi :  L'ouragan record Laura tue 4 personnes et laisse des traces de destruction à travers la Louisiane.

Bouton retour en haut de la page