Jardinage

Qu’est-ce que la conservation des sols et 25+ Splendides méthodes de conservation des sols

La conservation des sols est le nom donné à une série de techniques visant à préserver les sols. La perte des sols et de leur fertilité peut être attribuée à plusieurs causes, notamment la surexploitation, l’érosion, la salinisation et la contamination chimique. L’agriculture de subsistance non durable et les méthodes de défrichement par brûlis utilisées dans certaines régions moins développées sont souvent à l’origine de la déforestation, de la perte des éléments nutritifs du sol, de l’érosion à grande échelle et parfois même de la désertification totale.

L’érosion du sol élimine la couche arable nécessaire à la matière organique, aux nutriments et aux micro-organismes dont les plantes ont besoin pour pousser et briller. La conservation des sols est l’une des mesures qui permet de protéger les sols de l’érosion. Le sol se retrouve alors dans les ressources aquatiques, entraînant avec lui les pesticides et les engrais utilisés sur les terres agricoles.

Essentiellement, toute vie dépend du sol… Il ne peut y avoir de vie sans sol ni de sol sans vie ; ils ont évolué ensemble.

~ Charles Kellogg

Un sol sain est essentiel à la croissance et à l’épanouissement des plantes. Nous devons tous prendre les mesures nécessaires pour préserver les sols dans le cadre d’un mode de vie respectueux de l’environnement. Il existe plusieurs façons de préserver les sols, que ce soit par des pratiques agricoles ou par des mesures prises à la maison.

Wikipedia définit la conservation des sols comme suit:

« La conservation des sols est la prévention de la perte de sol due à l’érosion ou à la réduction de la fertilité causée par la surexploitation, l’acidification, la salinisation ou d’autres contaminations chimiques du sol. La culture sur brûlis et d’autres méthodes non durables d’agriculture de subsistance sont pratiquées dans certaines régions moins développées. La déforestation entraîne généralement une érosion à grande échelle, une perte des éléments nutritifs du sol et parfois une désertification totale ».

25+ Splendides méthodes et techniques de conservation des sols

De nombreuses techniques différentes ont été inventées au fil des ans dans le but de préserver la teneur en éléments nutritifs du sol et de prévenir l’érosion. Jetons un coup d’œil à certaines d’entre elles.

1. Labour en courbes de niveau

Originaire de l’ancienne Phénicie, le labourage en courbes de niveau consiste à creuser des sillons dans la terre agricole souhaitée, puis à planter les sillons de culture dans les sillons et en suivant les courbes de niveau. Il s’agit d’une méthode très efficace pour les terres agricoles situées sur des pentes afin d’éviter le ruissellement et d’améliorer le rendement des cultures.

2. L’agriculture en terrasses

La culture en terrasses est une méthode qui consiste à découper de multiples zones planes et nivelées en collines. Les marches sont formées par les terrasses, qui sont entourées d’un mur de boue pour empêcher le ruissellement et retenir les nutriments du sol dans les lits.

Cette technique est plus répandue dans les pays moins développés en raison de la difficulté d’utiliser des équipements agricoles mécanisés dans les terrasses. Elle est très populaire en Asie pour la plantation du riz.

3. Conception Keyline

Version améliorée du labour en courbes de niveau, la rétention maximale de l’eau est obtenue en tenant compte de toutes les propriétés du bassin versant lors de l’établissement des courbes de niveau.

La Keyline fait référence aux caractéristiques topographiques liées à l’écoulement de l’eau. Cela permet à l’eau de s’écouler directement dans un canal existant et d’empêcher l’érosion du sol causée par l’eau.

4. Contrôle du ruissellement sur le périmètre

Il s’agit de la pratique consistant à planter des arbres, des arbustes et des plantes couvre-sol autour du périmètre de vos terres agricoles, ce qui empêche les écoulements de surface et aide à conserver les éléments nutritifs dans le sol cultivé. L’enherbement est une méthode spécialisée de gestion du ruissellement périmétrique qui utilise la friction de la surface pour canaliser et dissiper les eaux de ruissellement.

5. Brise-vent

Les rangées de grands arbres sont utilisées de manière dense autour des terres agricoles et empêchent l’érosion par le vent. Les arbres à feuilles persistantes peuvent fournir une protection tout au long de l’année, mais les arbres à feuilles caduques peuvent être suffisants tant que le feuillage est apparent pendant les saisons où le sol est nu.

6. Cultures de couverture/rotation des cultures

Les cultures de couverture telles que les navets et les radis sont cultivées en rotation avec les cultures commerciales afin de couvrir le sol tout au long de l’année et de produire un engrais écologique qui reconstitue l’azote et d’autres nutriments essentiels. L’utilisation de cultures de couverture permet également d’éliminer les mauvaises herbes.

A lire aussi :  Types, causes, effets et solutions à l'engorgement des sols

7. Agriculture de conservation des sols

Il s’agit d’un mélange de méthodes agricoles visant à imiter la biologie des terres vierges. Ces pratiques peuvent être utilisées pour prévenir l’érosion et même restaurer les sols endommagés et encourager la croissance des plantes.

L’élimination de l’utilisation d’engrais azotés et de fongicides peut augmenter les rendements et protéger les cultures contre la sécheresse et les inondations.

8. Mesures agrostologiques

La plantation d’herbe dans les zones fortement érodées est une mesure agrostologique. Les pratiques agricoles de Ley, qui consistent à cultiver de l’herbe en rotation avec des cultures régulières, contribuent à augmenter le niveau de nutriments dans les sols.

Lorsque l’herbe est récoltée, elle peut être utilisée comme fourrage pour le bétail. Pour les sols fortement érodés, il est recommandé de cultiver de l’herbe pendant de nombreuses années afin de laisser les sols se réparer naturellement.

9. L’agriculture sans labour (travail du sol zéro ou semis direct)

Il s’agit d’une méthode qui consiste à cultiver toute l’année sans modifier la topographie du sol en le labourant ou en le contournant. Cette technique augmente la quantité d’eau qui pénètre dans le sol et peut accroître la matière organique du sol, ce qui permet d’obtenir de meilleurs rendements.

10. Les engrais verts

Les engrais verts sont des cultures différentes qui peuvent être cultivées, non pas à des fins de production ou d’alimentation, mais pour fertiliser les terres agricoles sur lesquelles elles poussent. Cette méthode permet d’améliorer la structure du sol et de supprimer la croissance des mauvaises herbes.

11. Gestion de la salinité

Lorsque l’eau s’évapore du sol, elle laisse derrière elle du sel. Ce phénomène peut endommager le sol et entraîner une perte d’éléments nutritifs. L’utilisation d’acides humiques peut prévenir ce phénomène ou la culture de plantes comme la salicorne peut rajeunir les sols et remplacer les nutriments perdus. Des niveaux élevés de sel dans le sol peuvent souvent être causés par des modifications de la nappe phréatique dues à la construction de barrages ou à d’autres causes.

12. Protection des berges des cours d’eau

Pendant les inondations, les berges des cours d’eau peuvent souvent s’effondrer. En construisant des murs le long des berges ou en plantant des espèces d’arbres utiles, on évitera ce phénomène à l’avenir et on empêchera la perte de sol le long du cours d’eau.

13. Vers de terre

Les vers de terre sont très bénéfiques pour les terres agricoles car ils s’enfoncent dans le sol et offrent à l’eau une plus grande surface de repos après s’être infiltrée dans le sol. Lorsque ces vers excrètent des excréments, ceux-ci restent dans le sol et apportent aux cultures de nombreux nutriments qui sont absorbés par les racines des plantes.

Les excréments des vers de terre contiennent beaucoup plus d’éléments nutritifs que n’importe quel sol naturel dans le monde, et c’est pour cette raison qu’ils devraient être introduits dans les sols des terres agricoles pour aider à prévenir l’érosion et conduire à des rendements plus élevés.

14. Minéralisation

Pour aider les cultures à atteindre des rendements plus élevés ou leur plein potentiel, des pierres concassées ou des compléments chimiques sont parfois ajoutés aux terres agricoles, ce qui permet de lutter contre l’appauvrissement en minéraux. Normalement utilisé après une inondation, il apporte des quantités substantielles de sédiments qui peuvent endommager le niveau de nutriments du sol.

15. Agriculture naturelle coréenne

Cette méthode tire parti des micro-organismes naturels et indigènes pour produire des sols fertiles à haut rendement, sans qu’il soit nécessaire d’utiliser des herbicides ou des pesticides. L’amélioration de la santé du sol et du rendement est ce qui fait que cette méthode est toujours utilisée dans les régions concernées.

16. Réduction des surfaces imperméables

Les allées, les patios et les chemins pavés permettent aux précipitations de s’écouler librement. En s’écoulant, l’eau prend de la vitesse et, à son tour, érode le sol sur lequel elle s’écoule après avoir quitté les surfaces imperméables, ce qui réduit la quantité de ces dernières autour de vos terres agricoles et prévient l’érosion.

17. Agriculture sèche

Dans les régions où les précipitations sont très faibles, il convient de cultiver des plantes qui nécessitent très peu d’eau, ce qui permet de préserver les niveaux naturels d’humidité et de nutriments dans le sol.

18. Jardins de pluie

Un jardin de pluie est une dépression peu profonde dans le sol qui retient et recueille les eaux de ruissellement des surfaces imperméables et prévient l’érosion tout en conservant les éléments nutritifs qui sont inévitablement emportés par l’eau. Il constitue également une bonne base pour la culture de plantes de zones humides.

A lire aussi :  Les cerfs mangent-ils des roses ? (Et comment les éloigner)

19. Rétablir le couvert forestier

La densité des arbres dans une forêt entraîne un vaste réseau de racines profondes qui offre une solution à long terme à l’érosion du sol. Un autre avantage est le brise-vent que ces arbres peuvent fournir.

20. Maintenir le PH du sol

La contamination des sols par les pluies acides et d’autres polluants peut entraîner une perte de fertilité des sols. Utilisez un indicateur de pH tous les mois pour vérifier les niveaux d’acides dans le sol et traitez les sols avec des produits chimiques respectueux de l’environnement pour éviter les pertes de récoltes et les faibles rendements.

21. Cultures indigènes

La culture de plantes indigènes est un bon moyen de conserver les sols. Comme les plantes ont un besoin naturel des nutriments présents dans le sol de votre région, elles contribuent à prévenir l’érosion du sol. Si vous cultivez des plantes non indigènes, il est recommandé de planter des plantes indigènes autour d’elles afin de prévenir l’érosion du sol.

22. Prévenir le surpâturage

Essayez d’éviter le surpâturage en déplaçant souvent les troupeaux. En cas de surpâturage, les plantes deviennent plus résistantes et les espèces fourragères plus nutritives afin de reconstruire le sol. Vous pouvez également récolter ces cultures et les donner aux herbivores pendant l’hiver.

23. Le chaulage

Il s’agit d’une autre méthode efficace de conservation des sols. Elle consiste à ajouter au sol des matériaux riches en calcium ou en magnésium. Il peut s’agir de calcaire, de craie, de marne, etc. Lorsque cette opération est effectuée sur des sols acides, ces matériaux réagissent sous la forme d’une base et neutralisent l’acidité du sol.

La quantité de matériau à ajouter par unité de volume du sol dépend de sa CEC ou capacité d’échange cationique. Dans les sols à faible CEC qui manquent d’agents tampons tels que l’argile et la matière organique, une surcharge peut très facilement se produire.

24. Agroécologie

Lorsque nous connaîtrons mieux les systèmes agricoles, nous pourrons mieux préserver les sols. L’agroécologie est l’étude des systèmes écologiques appliqués aux productions agricoles.

L’Organisation de coopération et de développement économiques la définit comme « l’étude de la relation entre les cultures agricoles et l’environnement ». Bien que ce terme ne s’applique pas à des pratiques agricoles particulières, il est généralement utilisé pour désigner les pratiques agricoles alternatives.

25. Reboisement et boisement

Ces deux termes, que l’on confond souvent, sont en fait très différents l’un de l’autre. Cependant, ils sont tous deux utiles à la conservation des sols. Ils empêchent tous deux l’érosion des sols et sont donc tout à fait essentiels.

Le reboisement est le nom donné au processus par lequel de nouvelles cultures ou plantes sont plantées dans une zone qui portait autrefois du feuillage et qui n’en porte plus. Le reboisement redonne vie à un terrain.

Le boisement, quant à lui, est le processus par lequel de nouvelles cultures ou plantes sont plantées sur un terrain qui était auparavant totalement stérile. C’est un processus qui est maintenant entrepris par de nombreuses initiatives gouvernementales pour faciliter le processus de conservation des sols.

26. Utilisation prudente des engrais chimiques

Afin de maintenir le sol en bonne santé, il est absolument essentiel de n’ajouter au sol que les quantités adéquates et nécessaires d’engrais chimiques appropriés, au fur et à mesure des besoins. Il faut essentiellement se rappeler que l’ajout d’un excès de ces produits chimiques dans le sol l’empoisonne plutôt que de le maintenir ou de le rendre sain.

27. Les micro-organismes du sol

Outre les vers de terre qui sont un véritable sauveur pour le sol, il y a plusieurs bons micro-organismes dans le sol qui le maintiennent en bonne santé. Leur niveau dans le sol peut facilement être augmenté en plantant les bons arbres et les bonnes cultures ou en utilisant le bon type d’engrais. Une fois enfermés, ces micro-organismes peuvent faire des merveilles pour le sol !

28. Le partage des connaissances

Les pays les plus développés peuvent et doivent partager leurs connaissances agricoles acquises au fil des ans avec les nations moins développées du monde. Cela permettra d’améliorer la qualité des sols dans le monde entier et contribuera à prévenir la famine et à résoudre la crise alimentaire dans certaines parties du monde.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité