Fleurs

Qu’est-ce que la flore et la faune : Importance et exemples divers

La planète Terre est un endroit magnifique où il fait bon vivre. La vie a prospéré sur la planète, grâce à un soleil généreux et à de vastes océans d’eau. Où que nous allions sur la planète, des plantes, des fleurs et des animaux étonnants attirent notre attention. Ce sont deux aspects très importants de tout écosystème.

Parmi tous les organismes vivants de la planète, les deux que nous voyons le plus souvent sont la vie végétale et la vie animale. En dehors de ces deux-là, d’autres formes de vie abondent sur la terre mais sont plus difficiles à voir à l’œil nu. C’est pourquoi la flore et la faune, c’est-à-dire les plantes et la vie sauvage de la terre, sont fascinantes à observer et à étudier.

En cette ère technologique, les humains interagissent plus que jamais avec des gadgets, et il est presque impossible de trouver du temps pour interagir avec la nature. Lorsque la période de vacances frappe, ils se rattrapent en voyageant dans des endroits exotiques pour parcourir des sentiers sauvages ou simplement en conduisant pour voir une armée d’animaux intrépides. Cela est rendu possible par la flore et la faune réparties dans différentes parties du monde.

Flora et fauna sont des mots d’origine latine. Flora en latin signifie la déesse de la fleur. Flora est également dérivé du mot floral, qui signifie « relatif aux fleurs ». Par conséquent, la flore est un groupe de plantes indigènes dans l’écosystème d’une région géographique.

L’origine du mot « fauna » est un peu entourée de mystère. Selon la mythologie romaine, Fauna fait référence à la déesse de la fertilité. La faune est parfois désignée par le terme de faunes, qui signifie esprits de la forêt. Par définition, la faune est un groupe d’animaux indigènes d’une région géographique donnée.

Les termes « flore » et « faune » ont donc été inventés par les biologistes pour désigner un ensemble de plantes et d’animaux spécifiques à un lieu géographique donné. C’est pourquoi on entend des expressions telles que « flore et faune de l’Inde », « flore et faune de l’Indonésie », etc.

Qu’est-ce que la flore ?

La flore est le nom donné à l’ensemble des plantes qui poussent ou ont poussé dans une certaine région ou pendant une période donnée. Elle fait généralement référence à la vie végétale indigène présente, mais inclut également les nouvelles espèces qui ont été introduites. La flore et la faune de la terre ont des noms dérivés du latin.

Dans cette langue, « Flora » était une déesse des fleurs et des plantes. Dans la mythologie romaine, elle était la déesse de la fertilité. C’est ainsi que le règne végétal a été baptisé « Flora ». L’étude de la vie végétale dans le monde est très intéressante car elle conduit à différentes classifications de la flore.

La vie végétale sur la terre peut être distinguée les unes des autres de plusieurs façons. La plus simple est de les diviser sur la base de la région. Les plantes qui poussent spécifiquement dans les montagnes seront très différentes de celles qui poussent dans le désert.

De même, les plantes qui se sont adaptées à la vie sous-marine sont considérées comme une forme unique de flore. Les scientifiques peuvent également étudier la « flore fossile », qui comprend la vie végétale découverte à l’époque préhistorique. La flore et la faune actuelles de la terre sont également divisées sur la base de l’environnement dans lequel elles sont cultivées ou observées naturellement.

Lorsque nous parlons de « flore indigène », nous faisons référence à la vie végétale qui est indigène à une région particulière. Les cactus sont la flore indigène des déserts du monde entier. Ils peuvent pousser dans la plupart des conditions climatiques, mais sont originaires des dunes de sable du désert. Lorsque nous faisons référence à la « flore agricole », nous parlons de la vie végétale qui a été cultivée par l’homme dans un but précis.

Elles peuvent être indigènes ou non, mais elles sont utilisées par les humains pour leurs propres besoins. De même, il existe une « flore de jardin » ou « flore horticole », qui est constituée de plantes cultivées à des fins décoratives. Enfin, il y a la « flore adventice », c’est-à-dire les plantes qui sont soit indésirables dans certaines zones, soit envahissantes au sein de la flore indigène.

Qu’est-ce que la faune ?

La faune, quant à elle, est le nom donné à la vie animale collective qui vit ou était autrefois présente dans une certaine région ou à une certaine époque. En latin, Fauna est dérivé de trois sources différentes. Fauna en soi était le nom d’une déesse romaine représentant la fertilité et la terre, et Faunus était un autre dieu romain. Et puis il y avait les faunes, qui étaient connus pour être des esprits de la forêt.

La flore et la faune de la terre ont toutes deux fait l’objet de subdivisions. La faune est également distinguée de nombreuses manières différentes. Cependant, ces façons sont beaucoup plus complexes que les divisions florales, car la vie animale a évolué vers de nombreuses formes différentes.

Tout d’abord, le règne animal en lui-même est la Faune. Cependant, à l’intérieur de celle-ci, nous avons l' »Avifauna« , qui désigne les oiseaux, et la « Piscifauna« , qui désigne les poissons. Ces classifications sont plus simples car elles ne couvrent pas les petits organismes unicellulaires tels que les bactéries et les virus.

Elles ne tiennent pas compte non plus des organismes microscopiques qui abondent dans la nature mais ne peuvent être vus par l’œil humain. Cette vie animale est connue sous le nom de « microfaune ». Une grande partie de la flore et de la faune de la Terre est visible, mais un pourcentage très important n’a pas encore été nommé ou même découvert.

C’est la raison pour laquelle des classifications telles que la « Cryptofaune » apparaissent, qui fait référence à des animaux extrêmement rares et qui peuvent même être mythologiques. Il existe également la « microfaune », qui désigne des animaux extrêmement petits, et la « mégafaune », qui concerne les grands animaux que nous voyons habituellement.

A lire aussi :  Les cerfs mangent-ils de l'hibiscus ? (Et comment empêcher les cerfs de manger de l'hibiscus ?)

La planète Terre a été bénie à plus d’un titre. Nous disposons de systèmes écologiques complexes qui non seulement nous fournissent des ressources, mais rendent également le monde plus beau à vivre. Rien de tout cela ne serait possible sans la diversité de la flore et de la faune de la Terre.

Quelle est l’importance de la faune et la flore ?

1. Maintenir l’équilibre écologique

Sans la flore et la faune, l’homme ne pourrait pas exister. La flore produit et libère de l’oxygène, dont la faune a besoin pour respirer. En retour, la faune produit et libère du dioxyde de carbone, dont la flore a besoin pour la photosynthèse. Il s’agit d’une relation de type symbiotique.

Dans le même ordre d’idées, l’homme ne peut pas se passer de la faune et de la flore. L’oxygène que nous respirons provient de la flore, et le dioxyde de carbone que nous expirons est vital pour la flore.

Même de façon très modeste, chaque plante et chaque animal apporte quelque chose à l’environnement dont une autre plante ou un autre animal, y compris les humains, dépendront. La relation entre chaque organisme crée un équilibre de vie qui permet au cycle de vie de survivre.

En outre, les humains tirent un grand profit de la flore et de la faune en termes de sources de nourriture, de médicaments et d’eau. Notre principale source de nourriture émane des espèces végétales et animales. Plus de 90 % des médicaments que nous utilisons pour soigner les maladies proviennent de la flore. Sans la flore, il n’y aurait pas d’eau, ce qui signifie que nous n’existerions pas à l’heure actuelle.

Nous sommes tous reliés par une chaîne alimentaire dans laquelle la faune occupe une place importante. Les animaux maintiennent l’équilibre de l’ensemble de la chaîne en prédatant les plantes et les autres animaux dont la population aurait pu autrement exploser. Ils permettent également à d’autres espèces rares de plantes et de champignons de se développer en pollinisant d’autres plantes.

Les excréments des animaux sont une source d’engrais pour les plantes. Lorsque les animaux meurent, ils servent de complément minéral aux plantes. De plus, les micro-organismes présents à la surface de la Terre bénéficient d’une abondance de nourriture grâce aux excréments des animaux.

2. Valeur esthétique

Il est évident que les humains aiment et apprécient la nature. Nombreux sont ceux qui aiment passer du temps dans des environnements extérieurs tels que les forêts, les zones naturelles, les parcs et autres espaces verts, en raison de leur valeur esthétique.

En outre, les êtres humains aiment également se rendre dans des endroits où il y a de l’eau, comme les plages, les lacs, les rivières, les océans et bien d’autres, car ils dégagent une valeur esthétique très agréable, et cette valeur esthétique est principalement due à la propagation de la flore et de la faune.

Les statistiques sont éloquentes : chaque année, près d’un demi-milliard de personnes visitent de magnifiques paysages protégés tels que des parcs nationaux, des zones de loisirs, des forêts indigènes, des sites historiques, des refuges pour la faune et des rivières sauvages et pittoresques afin de découvrir la beauté de ces sites. Cela souligne encore l’importance de la flore et de la faune dans notre vie quotidienne.

3. Développer les économies locales

La flore et la faune contribuent grandement à la plupart des économies mondiales en matière de tourisme. Par exemple, la flore et la faune de l’Amazonie attirent de nombreux scientifiques et explorateurs. On estime que la forêt amazonienne apporte environ 50 millions de dollars à l’économie brésilienne.

Les lieux de vacances exotiques tels que les Caraïbes, les Bahamas, le Panama, l’Indonésie, etc. attirent plus de touristes que n’importe quel autre pays en raison de l’étendue de la flore et de la faune.

Plus qu’un attrait pour le tourisme, la flore et la faune développent également l’économie locale en fournissant des tonnes de sources de revenus possibles. De nombreuses espèces de faune et de flore sont vendues comme aliments, décorations, animaux de compagnie et bien d’autres produits de consommation.

Exemples de flore

Manchinier

C’est une flore qui fait partie des espèces de plantes à fleurs de la famille des euphorbes. Elle est originaire du nord de l’Amérique du Sud et du sud de l’Amérique du Nord. Il porte des raisins qui peuvent entraîner des éruptions cutanées si l’on est mouillé.

Il est déconseillé de s’abriter sous elle lorsqu’il pleut car elle produit du lait qui provoque des brûlures et des ampoules. De plus, abstenez-vous de manger ses fruits car ils provoquent les mêmes effets sur votre bouche et votre gorge.

Les séquoias géants

Nous sommes habitués aux arbres typiques qui poussent dans les parcs de nos villes ou dans nos quartiers. Il existe des espèces de faune qui atteignent des hauteurs astronomiques. Le séquoia géant en est un exemple classique. Ce type d’arbre est considéré comme le plus grand et le plus haut de la planète. En fait, un spécimen a enregistré une hauteur de plus de 350 pieds. Ils sont classés parmi les espèces menacées par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Les séquoias géants sont originaires de la côte nord de la Californie, principalement autour de la Sierra National Forest. Les conditions qui y règnent, notamment un temps humide et pluvieux, favorisent cette croissance astronomique.

La nature de la croissance de ces espèces d’arbres permet aux routes près du parc national des séquoias de serpenter à travers eux. La canopée de ces arbres offre un habitat à une grande variété d’espèces d’oiseaux. La forêt ci-dessous abrite la plupart des espèces animales.

Nepenthes

Les séquoias géants et les manchotiers sont photosynthétiques, ce qui signifie qu’ils créent leur propre nourriture à partir des rayons du soleil. Cependant, d’autres types de flore adoptent une approche beaucoup plus proactive pour développer leur propre nourriture.

Le népenthès en est un exemple typique. Il est classé dans la famille des sarracénies et est originaire des jungles de Bornéo. Ces flores ont des feuilles adaptées qui forment une énorme structure de sarracénie. La sarracénie contient un liquide à l’odeur sucrée destiné à attirer les insectes et même certaines espèces de grenouilles minuscules. Les insectes et les grenouilles tombent à l’intérieur de la sarracénie, mais il leur est impossible d’en sortir en raison des côtés lisses et glissants de la sarracénie.

A lire aussi :  Les dahlias ont-ils besoin du plein soleil ? (Oui, ils en ont besoin)

La cruche contient également des sucs digestifs qui commencent immédiatement à agir et à digérer les insectes et les grenouilles, permettant à la plante de bénéficier de nutriments non présents dans le sol.

Welwitschia Mirabilis

Le Welwitschia Mirabilis est une espèce végétale qui n’aime pas la pluie. Elle est originaire du désert du Namib en Angola et en Namibie, sur la côte sud-ouest de l’Afrique, et prospère dans les conditions les plus sèches de la planète.

Curieusement, elle ne possède que deux grandes feuilles qui s’enroulent autour d’elle, représentant une plante flétrie ou sèche. Les seules parties qu’elle possède en plus de ses deux feuilles sont sa racine pivotante et sa tige basale.

Lorsqu’elles sont déroulées, ses feuilles peuvent atteindre jusqu’à 13 pieds de long, et sa hauteur peut atteindre quatre à cinq pieds. Malgré sa nature moins attrayante, cette espèce végétale est capable de vivre pendant plus de 1500 ans. Cela est possible grâce à son système racinaire profond caractéristique qui peut puiser de l’eau souterraine même dans les conditions les plus sèches.

Exemples de faune

Corail

Vous serez peut-être surpris de voir du corail dans cette liste. Outre les mammifères à fourrure typiques comme les ours et les loups, les animaux aquatiques comme les coraux, la plupart des insectes terrestres et les méduses constituent la faune. Les récifs coralliens sont les paysages colorés et accrocheurs qui se trouvent sous la surface de l’océan. À première vue, on pourrait penser qu’il s’agit de plantes, mais ce sont des espèces animales, qui constituent la faune de l’océan.

Les coraux sont des animaux immobiles, et ils se nourrissent donc en prélevant des proies qui nagent à proximité, par exemple du zooplancton. Les coraux sont constitués de milliers de petits animaux appelés polypes.

Un exemple de corail est la Grande Barrière de Corail en Australie, qui est le plus grand corail naturel du globe. Elle abrite des milliers d’espèces animales et végétales dans des eaux chaudes et peu profondes, à proximité de l’équateur.

Crapaud du Sud

Cette espèce animale présente un corps de couleur olive à brun foncé et est enveloppée de nombreuses petites verrues sur son corps. Il présente également un aspect marbré noir et blanc autour de son ventre.

Le crapaud du Sud prospère dans les habitats humides tels que les lignes de drainage, les bois, les broussailles, les forêts sèches et les prairies. Cette espèce animale est originaire du sud-est de l’Australie du Sud, du sud du Victoria et de l’est de la Tasmanie.

Les crapauds du sud sont des habitants du sol, et ils marchent généralement plutôt que de sauter. Ils peuvent atteindre une taille de 35 mm et leur peau présente une surface verruqueuse.

De plus, les crapauds du sud n’ont pas d’orteils palmés, et les crapauds mâles ont un ventre granuleux alors que les femelles ont un ventre lisse. Ils se nourrissent de petits invertébrés comme les papillons de nuit, les mouches et les moustiques, et on les trouve généralement dans les forêts sclérophylles sèches, sous les écorces, les rondins et la litière de feuilles.

Le papillon cuivré d’Eltham

Il s’agit d’une espèce de papillon en voie de disparition. La région d’Eltham dans le Victoria abrite une plus grande population de ce type de papillon. Cette espèce de papillon a été initialement découverte près d’Eltham en 1938. On a ensuite pensé qu’elle était éteinte dans les années 1950.

Le papillon cuivré d’Eltham est une espèce de papillon petite mais scintillante, dotée d’une coloration cuivrée brillante au-dessus de ses ailes. La coloration cuivrée le rend clairement visible au cours de la saison de vol estivale.

Le hibou petit duc et le pigeon bleu

Ces deux oiseaux sont originaires d’une série d’îles situées au nord-est de Madagascar, au large de la côte est de l’Afrique, les Seychelles. Le hibou petit duc de Madagascar se perche sur une branche au feuillage dense, ce qui lui permet de se reposer sans craindre les prédateurs pendant la journée. La nuit, il chasse, vole, appelle et vaque à ses activités quotidiennes.

Il existe trois types de couleurs différentes, à savoir le gris, le brun et le roux. Le hibou petit duc se nourrit principalement de papillons de nuit et de coléoptères, ainsi que de petits vertébrés.

Les pigeons bleus de Madagascar se trouvent généralement perchés sur la cime des arbres ou volant au-dessus des canopées. Ils se nourrissent principalement de fruits prélevés sur les arbustes et les arbres, ainsi que d’insectes et de graines. Le pigeon bleu de Madagascar mesure jusqu’à 28 centimètres de long, et ses parties supérieures sont bleu foncé avec un manteau supérieur gris argenté.

Il existe des centaines de milliers d’espèces de flore et de faune à travers le monde. La flore et la faune font ressortir la véritable beauté de la planète Terre et permettent aux humains de découvrir deux mondes distincts en un seul. Le fait que la flore et la faune contribuent à l’équilibre de l’écosystème nous incite à prendre des mesures pour les préserver afin de profiter de leurs bienfaits jusqu’à la fin des temps.

Bouton retour en haut de la page