Compostage

Le compost peut-il prendre feu ? (Et comment éviter la surchauffe ?)

Lorsque votre compost atteint une température de 120°F à 160°F, il tue les substances nocives dans le mélange. Mais encore une fois, trop de chaleur peut tuer les microbes utiles et assécher les matériaux de compost.

Il n’est pas rare de craindre que le compost ne prenne feu parce que cela arrive. Cependant, il est plus répandu dans le compostage commercial car ce secteur utilise des machines plus grosses. Lors du compostage à chaud, un espace plus vaste augmente les risques d’incendie. Ainsi, puisque vous pratiquez le compostage à petite échelle, vous avez moins de chances d’être témoin d’un incendie provenant de votre tas de compost.

Dans cet article de blog, nous explorerons les facteurs qui peuvent provoquer un feu de compost et comment l’empêcher de se produire.

Un tas de compost peut-il prendre feu ?

Si vous débutez dans le compostage, vous vous poserez certainement de nombreuses questions. Les techniques de compostage sont diverses – vous pouvez essayer le compostage à chaud ou à froid, construire vous-même un tas, compter sur des gobelets à compost ou explorer d’autres options attrayantes.

Le compostage à froid ne nécessite pas l’introduction d’une chaleur spéciale. Souvent, cette technique se pratique à la maison, dans sa cour. Il vous suffit de créer un tas ou d’acheter un gobelet à compost.

C’est courant parce que c’est l’une des méthodes conventionnelles de compostage; il ne nécessite aucune technique ou compétence particulière. Bien que le compostage à chaud soit un excellent moyen d’accélérer la décomposition, le compostage à froid a tout de même un avantage certain car il fournit une température favorable aux bactéries utiles.

D’autre part, le compostage à chaud demande plus de main-d’œuvre et de chaleur. Ici, vous allez introduire la matière organique à une température comprise entre 120° et 160°F. Il sera impossible pour les agents pathogènes nocifs de survivre à cette rencontre, ce qui rendra cette méthode de compostage plus sûre.

Les agriculteurs préfèrent le compostage à chaud pour de nombreuses raisons. Plus important encore, cette technique produit un mélange de compost de meilleure qualité – friable, riche et terreux. Le compostage à chaud permet également de produire de l’or noir sans appauvrir la qualité des nutriments présents.

Puisque vous vous intéressez au compostage à chaud, c’est probablement parce que vous en connaissez les avantages. Cependant, le processus est ce qui effraie la plupart des gens.

Vous allez introduire une source de chaleur supplémentaire dans ce tas, ce qui signifie qu’il y a des risques d’incendie. Par exemple, la combustion spontanée est possible mais principalement pour le compostage à grande échelle.

Mais, si vous êtes dans votre petite zone de compostage à la maison, il y a très peu de chances qu’un incendie se déclare. Vous devez également jouer votre rôle en vous assurant que la température dans la pile n’est pas excessive, car c’est à ce moment-là que les risques de suralimentation ou d’incendie augmentent considérablement.

La température maximale pour le compostage à chaud est de 160 °F ; tout ce qui précède mettra fin aux microbes utiles et nuisibles. Il peut également provoquer une surchauffe lorsqu’il n’est pas bien contrôlé.

Cependant, s’il y a suffisamment d’humidité dans le mélange de compost, il ne s’enflammera pas. Au lieu de cela, une combustion spontanée peut se produire dans les cas les plus extrêmes. Mais si vous avez remarqué l’intensité de la chaleur plus tôt,

Un compost peut prendre feu, mais les conditions de compostage doivent être extrêmes. Classiquement, suffisamment d’humidité, d’oxygène et de chaleur maintiendront le compost en vie. Et quelle que soit la chaleur du tas, il vous suffit de le garder humide pour réduire les risques de combustion spontanée.

Dans la même veine, vous devez vous rappeler que même si le tas de compost ne prend pas feu, des micro-organismes bénéfiques sont présents, en particulier les champignons qui décomposent le compost. Mais si vous les exposez constamment à une chaleur extrême, de préférence un maximum de 160 ° F, ils mourront.

Ne vous attendez pas à ce que votre tas de compost ou votre gobelet prenne feu. Cela arrive, mais l’agriculture responsable garantit que les cas signalés sont minimes, voire inexistants.

Qu’est-ce qui fait qu’un tas de compost prend feu ?

Malgré la chaleur importante utilisée pour le compostage à chaud, il est rare que les tas de compost s’enflamment. Mis à part les machines commerciales qui compostent les matériaux à grande échelle, le seul autre scénario où le compost prendra feu est la combustion spontanée.

A lire aussi :  Pouvez-vous composter des pelures de pommes de terre ? (Et combien de temps cela prend-il ?)

Si votre tas de compost prend feu, de nombreux facteurs peuvent être responsables, mais c’est probablement à cause d’un manque d’humidité. En utilisant plus de bruns que de verts, votre compost sera sec et sensible à la chaleur extrême.

Le mélange de compost peut également s’auto-chauffer jusqu’à ce qu’il soit proche de la surchauffe, c’est pourquoi vous devez faire attention à votre compost. Parce que la chaleur du compost n’est pas seulement produite par le soleil, mais aussi par les réactions chimiques des microbes dans le mélange, il peut être quelque peu difficile de contrôler la température.

À quelle température le compost prend-il feu ?

Si vous laissez trop chauffer votre tas de compost, il peut prendre feu. Il existe deux sources de chaleur dans le compostage, et les deux doivent être réglementées pour garantir des résultats de sécurité et de qualité.

La source de chaleur externe est la plus puissante et varie entre 120°F et 160°F. Cette température est vitale pour tuer les agents pathogènes nocifs, accélérer les activités microbiennes et accélérer le compostage. En trente à quatre-vingt-dix jours, votre tas de compost sera prêt avec une matière organique souple et friable.

La source de chaleur interne provient des activités microbiennes. Cependant, il est provoqué par la chaleur externe. Les bactéries et les champignons activent la décomposition lorsque vous lui fournissez un environnement approprié. Bien que cette source de chaleur soit trop faible pour démarrer un feu de façon autonome, si elle est combinée à une source de chaleur externe intense, elle peut provoquer une combustion spontanée.

Si votre source de chaleur dépasse 180 ° F, vous pouvez non seulement avoir affaire à des microbes utiles morts dans votre compost, mais vous pouvez également vous préparer à une surchauffe ou à une menace d’incendie.

Étant donné que le compost ne brûlera pas soudainement en raison de la quantité considérable d’eau présente, les chances que votre compost prenne feu sont assez faibles.

Le compostage à chaud est un processus de décomposition relativement rapide ; en peu de temps, nous sommes certains que les matériaux prendront la forme friable associée à la matière organique.

Il est fortifié avec suffisamment d’humidité, ce qui réduit les risques que le mélange de compost ne prenne feu.

Pour éviter les circonstances imprévues, nous vous recommandons de vous en tenir à la température acceptable pour le compostage à chaud – trouvez une température appropriée entre 120 et 180 ° F et faites-en votre chaleur de compostage préférée.

Comment puis-je savoir si mon tas de compost est trop chaud ?

Le compostage à chaud est une méthode plus rapide de création d’or noir pour les plantes, et le chauffage est essentiel pour déclencher le processus de décomposition.

Il tue les mauvaises herbes plus rapidement, élimine les bactéries nocives et les agents pathogènes, décompose les produits chimiques comme les pesticides et les insecticides trente-deux fois plus rapidement que le compostage à froid.

Les processus chimiques des décomposeurs comme les bactéries et les champignons décomposent la matière organique dans le tas de compost. Cependant, ils ne peuvent décomposer que des matériaux biodégradables, vous devrez donc être sélectif lors de l’assemblage du contenu de votre mélange de compost.

Un tas de compost trop chaud n’est jamais de bon augure pour les microbes responsables de la décomposition. Accordé, la chaleur produite par les réactions chimiques microbiennes est insuffisante pour un compostage accéléré, mais si la source externe dépasse 180 ° F, elle commence à éliminer les champignons et les bactéries utiles.

Ils cesseront de se décomposer, rendant le tas de compost inerte.

Retourner le mélange de compost au moins une fois par semaine vous aidera à réguler la chaleur. Vous pouvez également l’utiliser comme une opportunité de suivre ses progrès.

Que puis-je faire pour éviter que mon tas de compost ne surchauffe ?

Si vous ne gérez pas correctement votre taux d’humidité, votre tas de compost brûlera probablement. Avec un débit d’air inadéquat, une surchauffe rapide devient également inévitable.

Lorsque le feu devient trop chaud, il tue les microbes utiles et méchants. Il peut également se dessécher et prendre feu dans des cas extrêmes.

Il est préférable de déterminer une température appropriée que vous pouvez toujours respecter lors du compostage à chaud. Il doit être tolérable pour les micro-organismes qui déclencheront le processus de décomposition.

A lire aussi :  Pouvez-vous composter des aliments et des légumes cuits ?

Cependant, obtenir la bonne température est quelque peu délicat et vous devez vous assurer que la pile ne surchauffe pas. Ces conseils vous aideront à avoir une meilleure prise sur votre tas de compost :

1. Utilisez une petite surface

Il est préférable d’utiliser une surface plus petite lors du compostage à chaud, surtout pour la première fois, car cela vous donne plus de contrôle.

Votre pile ne doit pas dépasser douze pieds, tandis que la largeur doit être d’au moins un mètre cube.

2. Ne négligez pas votre tas de compost

Le compostage à chaud nécessite une attention adéquate – vous ne pouvez pas abandonner votre tas de compost. Si vous percevez une odeur de brûlé, veuillez l’inspecter immédiatement. Si vous voyez également de la fumée, cela indique que la température dans le tas est trop élevée.

3. Remuez régulièrement votre pile

Vous pouvez utiliser un thermomètre à compost pour suivre la température. Lorsqu’il descend, cela indique qu’il faut plus de chaleur. Faire gonfler votre pile de temps en temps vous aidera à contrôler la température.

4. Surveillez la teneur en humidité

Une quantité d’eau adéquate est essentielle dans le compostage à chaud, car votre mélange peut brûler s’il devient trop sec. Si vous remarquez qu’il a besoin de plus d’eau, vous pouvez ajouter un peu plus de légumes verts comme des matières végétales.

Vous pouvez arroser les couches pendant le compostage pour vous assurer que chaque niveau a suffisamment d’humidité. Cela réduit les risques que votre mélange de compost brûle, car les matériaux seront suffisamment trempés mais pas détrempés.

5. Assurez une bonne aération

Une bonne aération est essentielle pour que le processus de compostage commence. Si le tas est sec, cela peut créer des poches d’air dans le matériau de compost. S’il est trop humide, il bloque également l’air, alors ajustez votre teneur en humidité pour s’adapter à la respiration.

6. Considérez vos matériaux verts

Vos matières vertes et brunes ont besoin d’une excellente proportion pour assurer l’équilibre dans le tas de compost. Vous pouvez explorer la méthode la plus appropriée, mais les bruns doivent généralement être plus que les verts.

Comment empêcher le compost de prendre feu ?

Même si la combustion spontanée n’est pas particulièrement courante dans le compostage à petite échelle, cela peut toujours arriver. Il se réduit à nos pratiques et aux techniques que nous adoptons.

Pour éviter que votre compost ne s’enflamme, il a besoin d’une attention adéquate. Le compostage à chaud peut prendre entre un mois et trois, et vous devez vous préparer à surveiller les conditions si vous voulez un résultat de qualité.

Si le contenu du tas de compost est trop sec, les risques de surchauffe augmentent. Dans ce cas, vous pouvez ajouter quelques légumes verts – la matière végétale de votre cuisine suffira. Alternativement, vous pouvez également utiliser de l’eau de pluie ou de l’eau du robinet qui a été laissée reposer pendant la nuit.

Un tas de compost bien isolé mais qui manque d’oxygène peut également brûler. Ce sera une réaction interne qui peut provoquer une combustion, c’est pourquoi il est préférable de faire tourner le mélange de temps en temps. Selon le type de méthode de compostage que vous adoptez, vous devrez peut-être le remuer une fois tous les trois à cinq jours.

Si les conditions dans votre tas de compost sont bien régulées, un incendie est l’un des moindres défis avec lesquels vous vous soucierez. Assurez-vous donc de trouver la teneur en humidité, l’apport d’oxygène et la source de chaleur idéales.

Conclusion

Un tas de compost peut prendre feu, mais cela est moins susceptible de se produire dans le cas d’un compostage à petite échelle. Cependant, il existe des mesures préventives que vous pouvez adopter pour rester en sécurité sans compromettre la qualité de votre tas de compost. Nous les avons explorés dans cet article, nous espérons donc que vous utiliserez ces informations pour faire de meilleurs choix liés à l’environnement.

Bouton retour en haut de la page