Vie naturelle

16 faits amusants sur les forêts boréales

Si vous aimez la nature et que vous regardez les informations sur la nature, vous avez peut-être entendu parler des forêts boréales. Cependant, si vous n’avez jamais entendu parler des forêts boréales, vous vous demandez peut-être de quoi il s’agit.

La forêt boréale, souvent appelée forêt des neiges, est un écosystème ou, plus précisément, un ensemble de plusieurs habitats caractérisés par des bois de conifères. Malgré d’importantes variations régionales, on la trouve dans les climats nordiques, dans la zone de transition entre la toundra et la forêt tropicale.

Pénétrons dans le monde des forêts boréales et explorons tout ce qui les concerne, comme leur taille. Nous nous pencherons également sur certains faits passionnants concernant les forêts boréales.

Quel est l’âge de la forêt boréale ?

Comparés à certains arbres qui poussent dans des climats plus tempérés, la plupart des arbres de la forêt boréale sont jeunes. Les forêts ont généralement moins de 100 ans dans l’ensemble de la zone boréale occidentale et moins de 200 ans, principalement dans la zone boréale orientale.

En raison d’événements naturels continus résultant d’une boucle écologique qui rajeunit la forêt, les scientifiques ne croient pas que la forêt boréale soit ancienne.

Pour préserver la fonction de l’écosystème et la santé à long terme de la forêt, les pratiques de gestion forestière respectueuses de l’environnement visent souvent à imiter les résultats des perturbations naturelles.

Au milieu des régions tempérées et de la toundra, la forêt boréale couvre de vastes régions d’Amérique du Nord et d’Asie. Bien que les hivers y soient rigoureux, l’eau y est rarement un problème.

La diversité des plantes est beaucoup plus faible que dans une forêt tempérée, et seules quelques espèces de conifères prédominent dans la communauté arborescente. La taïga accueille de nombreux oiseaux nicheurs au printemps, malgré une flore moins riche que celle d’une forêt tempérée.

C’est dans la forêt boréale que l’on trouve la plus forte concentration de biomasse vivante à la surface de la terre. L’équilibre des flux de carbone pourrait être modifié en raison du changement climatique mondial, même si l’on pense aujourd’hui qu’il s’agit d’un puits de carbone positif.

Ces immenses forêts couvrent l’hémisphère nord et englobent la Scandinavie, la Russie et le Canada, représentant 29 % de la superficie forestière totale de la planète. Les forêts boréales se trouvent dans le nord-est du Minnesota et le centre de l’Alaska aux États-Unis.

L’épicéa, le bouleau, le sapin, le pin sylvestre et le mélèze sont les espèces les plus répandues dans les forêts boréales. Leurs mousses et de nombreuses variétés de fleurs sauvages couvrent généralement le sol des forêts.

La forêt boréale est le biome le plus répandu et le plus vaste sur terre. Les arbres à feuilles persistantes que l’on trouve en abondance dans les forêts boréales sont des conifères. La taïga, un mot russe qui signifie « forêt marécageuse et humide », est un autre nom pour les forêts boréales.

Quelle est l’étendue de la forêt boréale ?

La forêt boréale canadienne constitue le plus grand écosystème forestier intact du monde. Du Yukon à Terre-Neuve-et-Labrador, elle couvre 1,2 milliard d’acres dans le nord du Canada.

Cette forêt représente bien plus que la forêt amazonienne. Elle contient deux fois plus de carbone par acre que la forêt tropicale humide et possède plus d’eau douce de surface que n’importe quel autre endroit sur terre.

La forêt boréale comporte des zones méridionales et des zones septentrionales. Les forêts boréales méridionales sont suffisamment fertiles pour fournir du bois d’œuvre et des fibres pour la production de pâte à papier et présentent une plus grande densité d’arbres de 15 à 30 mètres de haut.

Au cœur de l’Asie et de l’Amérique du Nord, loin des côtes, les forêts boréales méridionales sont parfois le théâtre de gigantesques incendies de forêt qui couvrent de 100 000 à 1 million d’hectares.

A lire aussi :  Des approches écologiques de la décoration intérieure pour économiser l'énergie

Plusieurs animaux vivent dans la forêt boréale. Les deux principaux prédateurs de la forêt boréale sont le loup et le lynx. De nombreux autres animaux en font leur habitat permanent et l’habitat hivernal des caribous et des rennes en migration.

Les forêts boréales sont principalement situées au Canada, en Russie, en Fennoscandie et en Alaska, essentiellement entre 45° et 70° de latitude, et couvrent environ 11 % de la surface de la planète. Environ trois millions de kilomètres carrés de forêt boréale au Canada ne sont toujours pas affectés par le développement industriel, ce qui en fait la plus grande forêt ininterrompue de la planète.

En raison de son degré élevé d’intégrité, la forêt a attiré l’attention des spécialistes de l’environnement et de la conservation, qui considèrent les zones inexplorées de la forêt comme une chance d’assurer une conservation étendue qui serait impossible dans d’autres régions du monde.

Climat de la forêt boréale

Le climat de la forêt boréale se caractérise par une forte fluctuation saisonnière, avec des étés courts, assez chauds et humides, et des hivers longs, glacés et secs. Des variations extrêmes de température peuvent se produire, en particulier dans les régions du centre du continent.

Dans la forêt boréale, il est nécessaire de réévaluer les saisons du calendrier conventionnel déterminées par la position du soleil dans le ciel, le passage des équinoxes et des solstices.

La majorité du carbone organique de la planète dans les stocks de sol est maintenue par les forêts boréales, qui ont également l’impact biogéophysique le plus élevé sur la température moyenne mondiale parmi tous les biomes en raison de leur impact sur la réflectivité à haute latitude.

Malgré des précipitations annuelles moyennes souvent inattendues, les basses températures et l’abondante couverture nuageuse n’entraînent qu’une faible contrainte d’évaporation. Dans le sud de la forêt boréale, l’accumulation de neige dure au moins cinq mois et sept à huit mois dans le nord.

Dans les forêts boréales, la température et l’épaisseur du sol sont généralement liées à la production forestière. Les pentes et les aspects influencent la température du sol. Les sols plus chauds ont des niveaux plus élevés d’activité biologique et de décomposition microbienne, ce qui libère plus de nutriments et favorise un développement plus rapide et plus durable des plantes.

Par conséquent, les pentes fraîches et les bassins qui recueillent l’air froid sont susceptibles d’accueillir moins de biomasse que les pentes chaudes. Par rapport à la plupart des forêts du monde, la taïga a un climat assez particulier.

L’été dans la taïga ne dure que 50 à 100 jours sans froid. En été, la durée du jour peut atteindre 20 heures. En raison du climat extrêmement rude, en particulier pendant l’hiver lorsque la faune indigène de la taïga se déplace vers d’autres régions, il est difficile pour les gens de survivre dans cette forêt boréale.

16 faits intéressants sur les forêts boréales

Il existe plusieurs faits intéressants sur les forêts boréales que vous devriez connaître. Ces faits vous aideront à comprendre à quel point les forêts boréales sont spéciales et fascinantes. Voici quelques faits intéressants sur les forêts boréales.

1. Dans la forêt boréale, les brûlures et les incendies de forêt sont fréquents. Ces flammes créent une voie de croissance pour d’autres plantes et de minuscules microbes vivants tout en éliminant les arbres vieux, malades ou autrement endommagés.

2. Les conifères de cette forêt produisent des graines en forme de cône. Le feuillage ne tombe jamais, reste écologique toute l’année et ne se flétrit pas au froid grâce à la structure en aiguilles de la plante.

3. La forêt est réputée pour être la « forêt des neiges », et très peu de pluie est prévue chaque année. On s’attend à ce que 30 pouces de pluie tombent en tout et pour tout chaque année.

4. Dans la forêt boréale, le froid peut atteindre -60 degrés Fahrenheit. Le biome de la taïga ne connaît que trois mois d’été par an, entrecoupés de sept mois d’hiver très rigoureux.

A lire aussi :  13 avantages magiques de manger de la racine de taro sur votre santé et votre corps

5. Ce n’est que pendant l’été que l’on peut remarquer la croissance des arbres. Ils ne poussent que pendant environ trois mois, même pendant l’été.

6. Le nom « boréal » provient du dieu grec du vent du nord, connu sous le nom de « Borée ».

7. Certains des lacs d’eau douce les plus purs et les plus grands du monde se trouvent dans la forêt boréale canadienne. Le Grand lac des Esclaves est le plus profond d’Amérique du Nord, tandis que le Grand lac de l’Ours est considéré comme le plus grand lac non pollué du monde.

8. Seule la forêt boréale contient du bois tendre, un ingrédient essentiel de la production de papier. Ce bois tendre peut facilement pousser et résister dans la forêt boréale froide. La forêt boréale compte à elle seule 3 000 milliards d’arbres.

9. Le sol s’assèche pendant ces longs hivers, ce qui rend les racines de ces arbres extrêmement superficielles. Comme des racines faibles peuvent facilement déraciner un arbre, c’est en été qu’elles se développent au mieux pour devenir des racines fortes.

10. Le pin sylvestre prédomine dans les forêts boréales du sud de la Sibérie centrale et de l’Europe du Nord. Il pousse du nord de l’Écosse à la côte russe du Pacifique, ce qui en fait l’espèce de pin la plus largement dispersée au monde.

11. La faune de la forêt boréale est distincte et particulière. Les couleurs des créatures peuvent changer en fonction de la saison, et la plupart d’entre elles ont un pelage épais et de la graisse, ce qui les aide à survivre pendant les jours de froid glacial, lorsqu’elles n’ont pas la possibilité de se rendre dans des climats plus chauds.

12. L’écosystème boréal a été entièrement recouvert par les glaciers il y a plusieurs décennies. Des trous et des dépressions ont été créés dans cette forêt lorsque les glaciers ont commencé à fondre.

13. Les activités humaines d’abattage et d’exploitation minière mettent les arbres en grand danger. La saison de croissance de la forêt boréale étant relativement courte, il faudra beaucoup de temps pour qu’un arbre abattu se régénère ou repousse.

14. La lente décomposition de la forêt boréale due aux basses températures crée une couche de plantes non décomposées semblables à des éponges sur le sol. Ce n’est que pendant les mois d’été que le processus de décomposition s’accélère, car la fonte des ruisseaux et des rivières apporte les nutriments nécessaires.

15. La forêt boréale stocke plus de dioxyde de carbone que les forêts tropicales et tempérées du monde entier, ce qui est un fait étrange.

16. La forêt boréale connaîtra de longues journées d’été et de longues nuits d’hiver chaque fois que la terre se penchera sur son axe.

Conclusion

La forêt boréale contribue de manière significative à l’approvisionnement en oxygène de la terre en collectant le dioxyde de carbone produit par l’homme et en aidant à la préservation de la couche d’ozone grâce à sa profusion de végétation écologique.

Cependant, les activités humaines telles que la déforestation détruisent la structure de la forêt boréale. Lorsqu’un arbre est endommagé, il met beaucoup de temps à repousser car le biome a un taux de croissance extrêmement faible.

Cet article vous apprend à connaître les forêts boréales et leur importance pour la planète. C’est pourquoi il est essentiel de préserver ces forêts naturelles et d’assumer la responsabilité de leur protection.

Bouton retour en haut de la page