Jardinage

Les 5 meilleures idées de jardinage écologique

Si vous souhaitez créer un jardin aussi respectueux de l’environnement que possible, vous serez heureux d’apprendre qu’il existe un large éventail de méthodes parmi lesquelles choisir, toutes permettant de rendre un espace extérieur beaucoup plus autonome, de réduire les déchets et d’être plus dépendant des sources d’énergie renouvelables. Le plus beau dans tout cela, c’est que la faune et la flore de votre localité seront ravies de trouver une variété d’habitats, tous sur le pas de votre porte.

L’écosystème est de plus en plus bombardé de pressions, les jardiniers font beaucoup pour combattre ces pressions. En outre, des études ont souligné que l’éco-jardinage avait un effet positif sur la réduction des déchets, le ralentissement du changement climatique et la réduction de la consommation d’énergie. Si votre jardin vous semble ennuyeux et sans vie, pensez à l’écovillage pour rendre votre espace extérieur plus accueillant pour les plantes et plus diversifié sur le plan biologique.

Pour que votre jardin prenne le chemin de l’écologie, essayez les cinq idées présentées ci-dessous.

1. Rendez votre jardin attrayant pour les insectes sympathiques

Les carabes, les coccinelles, les chrysopes, et la liste est longue ! Quelle que soit la catégorie à laquelle vous appartenez, le fait est simple : si certains insectes peuvent certainement causer des dommages à vos plantes, il en existe beaucoup qui peuvent faire beaucoup de bien, et même aider à réduire le nombre d’insectes nuisibles qui vivent dans votre jardin.

Prenez par exemple la coccinelle et la chrysope, qui se nourrissent de pucerons, comme la mouche noire. Si votre jardin a une grande population de pucerons, pensez à créer une bordure de fleurs avec des soucis, des tournesols, des chrysanthèmes ou autres, qui attireront les « bons insectes » et réduiront les dégâts dans votre jardin. Voici quelques conseils.

2. Laissez les oiseaux être les gardiens de votre jardin

Lorsqu’il s’agit de nuisibles qui peuvent faire des ravages dans votre jardin, comme les limaces, les vers, les chenilles et les escargots, les oiseaux peuvent être d’excellents gardiens naturels du jardin. Encouragez les oiseaux à visiter votre jardin en suspendant des mangeoires et des nichoirs. Les insecticides, les fongicides et les désherbants sont tous toxiques pour l’environnement de votre jardin, encourager les oiseaux et les bons types d’insectes réduit la nécessité de ces produits. Si vous avez besoin d’une approche plus rapide pour vous débarrasser d’un problème de limaces ou d’escargots, vous pouvez utiliser des coquilles d’œufs écrasées ou des granulés anti-limaces respectueux de l’environnement pour créer une barrière.

3. Pensez aux plantes d’accompagnement

Les jardins qui bénéficient d’une grande variété de plantes sont généralement les plus sains et les plus beaux. En outre, certaines combinaisons de plantes peuvent se compléter et s’aider mutuellement à se développer sainement. Prenons l’exemple des soucis, ils ont un effet dissuasif sur les insectes du sol et les insectes volants qui ne sont pas souhaités dans le jardin. Les plantes plus courtes ou sensibles au soleil peuvent bénéficier de l’ombre fournie par les plantes plus hautes.

A lire aussi :  Comment cultiver et soigner la plante serpent?

Il convient toutefois de mentionner que si certaines associations de plantes peuvent apporter des avantages significatifs aux deux plantes, d’autres ne vont pas bien ensemble et peuvent en fait avoir un effet néfaste l’une sur l’autre. La première étape devrait toujours être de décider quelles plantes vous voulez dans votre jardin, puis de faire vos devoirs et de vous assurer que vous ne serez pas confronté à des problèmes importants lorsque la saison de croissance commencera.

Vous trouverez ci-dessous d’excellentes combinaisons pour le jardin. Gardez cependant à l’esprit que si les combinaisons individuelles fonctionnent bien ensemble, il se peut que toute la liste ci-dessous ne fonctionne pas en harmonie.

Tomates et ciboulette.

Lorsque la ciboulette est plantée à proximité des tomates, elle peut agir comme une mesure de protection. Comme la ciboulette a une odeur similaire à celle des oignons, elle peut avoir un effet dissuasif sur les pucerons, ce qui permet aux tomates de se développer sans être attaquées. De plus, l’odeur de la ciboulette n’est pas absorbée par les tomates, il n’y a donc aucun risque de contamination de la saveur, simplement deux merveilleux ingrédients de cuisine.

Ail et rose

L’idée de planter de l’ail et des roses ensemble n’est certainement pas une nouvelle inspiration. Grâce à son arôme, l’ail est un répulsif naturel pour les roses. Bien sûr, l’ail constitue une excellente base pour la cuisine, mais en plus, les petites fleurs blanches et violettes qui s’épanouissent au printemps sont magnifiques nichées parmi les roses et les autres feuillages du jardin.

Oignons de printemps et carottes

Les carottes et les oignons de printemps sont excellents ensemble car chacun donne un coup de pouce à l’autre. Le parfum de l’oignon empêche la mouche des racines de la carotte de faire des dégâts. De la même manière, l’odeur de la carotte empêche la mouche de l’oignon de s’approcher trop près. Une fois de plus, vous bénéficiez de deux plantes florissantes dans votre jardin, ainsi que d’excellents ingrédients pour la cuisine.

Aneth, radis et concombre

L’ajout de radis réduit considérablement le risque de voir les chrysomèles du concombre se frayer un chemin à travers votre récolte. Pour un niveau de sécurité supplémentaire, vous pouvez également planter de l’aneth à proximité, ce qui permet d’attirer les prédateurs qui mangeront les nuisibles, sans manger vos précieux concombres.

4. Créez un bac à compost

Bien sûr, vous pouvez vous rendre dans votre magasin de jardinage local pour acheter de la terre, mais le compost est le meilleur complément absolu pour le sol de votre jardin écologique. Le compostage permet à votre jardin de recevoir tous les nutriments dont il a besoin. De plus, vous économisez de l’argent et appréciez la satisfaction du processus.

A lire aussi :  Les tulipes reviennent-elles chaque année ? (Et le meilleur climat pour les tulipes)

Lorsque vous ajoutez du compost à votre jardin, vous fournissez de nouveaux micro-organismes positifs qui vont aérer le sol, favoriser la croissance des plantes en décomposant les matériaux, maintenir le sol humide, minimiser la propagation des maladies des plantes et fournir un substitut aux engrais à base de produits chimiques.

Les déchiqueteuses et les broyeurs de bois peuvent également être idéaux pour faciliter ce processus et aider à tirer le meilleur parti des feuilles, du bois et d’autres éléments dans le jardin à cette période de l’année. Ils peuvent vraiment aider votre espace de jardinage durable.

Pour commencer à composter, rassemblez les ingrédients qui conviennent, notamment les restes (coquilles d’œuf, feuilles de thé, fruits, légumes, etc.), les mauvaises herbes, le papier déchiqueté et le marc de café. Les os, la viande, les restes de poisson et autres ne doivent pas être compostés car ils peuvent attirer les nuisibles.

Ensuite, prenez vos ingrédients et étalez-les dans une partie chaude et ensoleillée de votre jardin. Si les conditions météorologiques sont bonnes, les insectes responsables du compostage se mettront au travail et vous obtiendrez un compost utilisable au bout de six à neuf mois. Si vous craignez que vos animaux domestiques ne mangent les ingrédients du compost, vous pouvez acheter une clôture en ligne auprès d’un détaillant de produits pour la maison.

5. Les trois R – Réduire, Réutiliser et Recycler

Qu’il s’agisse d’utiliser uniquement des emballages recyclables, de cultiver vos propres fruits ou d’avoir votre propre compost, il existe une multitude de moyens de réduire les déchets que vous produisez. Réutiliser ce que vous avez est l’un des moyens les plus importants de réduire les déchets, notamment les épluchures de légumes, les déchets végétaux, les clôtures et même l’utilisation d’un réservoir d’eau pour réduire la quantité d’eau douce utilisée pour entretenir votre jardin.

Vous pouvez également réutiliser les récipients en bois, les bouteilles en plastique, etc. dans votre jardin. Par exemple, vous pouvez couper la base des bouteilles en plastique et les utiliser comme protecteurs de semis. Une autre idée consiste à percer quelques petits trous dans les couvercles des bouteilles en plastique et à les utiliser comme arrosoirs pratiques.

Il est certainement possible de créer un jardin plus écologique, ou simplement d’améliorer l’apparence de votre espace extérieur, sans faire de mal à votre portefeuille ou à l’environnement. Quels types de méthodes écologiques aimez-vous utiliser ?

Bouton retour en haut de la page