Météo

Les courants océaniques : Différents types, causes, effets et importance

Les courants océaniques désignent le mouvement ou l’écoulement régulier des eaux océaniques de surface dans une direction dominante. Diverses forces agissent sur l’eau de mer et la font bouger. Il s’agit notamment du vent, de la température, des vagues déferlantes et des marées, et parfois de forces souterraines telles que les tremblements de terre.

Les courants océaniques sont les mouvements de l’eau de mer dus à la gravité, à la rotation de la terre (effet Coriolis), à la densité de l’eau, au soleil et au vent. Les différentes forces déterminent la taille, la vitesse, la direction et la forme des courants océaniques. L’eau peut se déplacer soit horizontalement – on parle alors de courants – soit verticalement – on parle alors de downwellings ou de upwellings.

Les courants océaniques sont responsables du transfert de chaleur, des variations de la biodiversité et du climat de la planète. Dans cet article, nous verrons comment les courants océaniques affectent le climat, l’importance des courants océaniques et les types, les causes et les effets des courants océaniques.

D’après Wikipedia,

« Un courant océanique est un mouvement continu et dirigé de l’eau de mer généré par un certain nombre de forces agissant sur l’eau, notamment le vent, l’effet de Coriolis, les vagues déferlantes, le cabotage et les différences de température et de salinité. Les contours de la profondeur, la configuration du littoral et les interactions avec d’autres courants influencent la direction et la force d’un courant. Les courants océaniques sont principalement des mouvements horizontaux de l’eau ».

Types de courants océaniques

Courants horizontaux

1. Courants de surface

Il s’agit de courants qui se produisent dans la couche supérieure de l’océan et qui sont principalement alimentés par le vent. Ils affectent l’eau des 300 mètres supérieurs de l’océan. Les courants reflètent la circulation de l’air à grande échelle, qui résulte principalement du réchauffement inégal de la surface de la planète par le soleil.

Les courants forment donc des systèmes rotatifs au milieu des systèmes océaniques, appelés gyres. Les courants de surface sont responsables de la redistribution de la chaleur à l’échelle planétaire.

2. Les courants de profondeur

Contrairement aux courants de surface qui se produisent à la surface supérieure de l’océan, les courants de profondeur se produisent dans les profondeurs de l’océan. Comme ils se produisent loin sous la surface, ils ne sont pas influencés par le vent.

Cependant, ils résultent de la variation de la densité de l’eau de l’océan et sont contrôlés par la température et la teneur en sel de l’eau.

Courants verticaux

3. Remontée d’eau

Les courants de remontée sont des courants qui se déplacent des profondeurs de l’océan vers la surface. Ils sont responsables de l’acheminement de la matière organique des profondeurs vers la surface de l’océan.

Par exemple, ils entraînent les nutriments vers le haut, ce qui favorise la vie marine. On peut l’observer lorsqu’il y a des secousses ou des tremblements de terre à la surface de l’océan et que les vagues sont poussées vers le haut.

Dans l’Antarctique, les courants de remontée d’eau pompent l’azote et les phosphates des profondeurs marines vers les algues et autres plantes.

Les planctons peuvent ensuite être consommés par des crustacés appelés krill, qui sont à leur tour mangés par les manchots, les oiseaux de mer, les phoques et les baleines à fanons, les plus grands animaux de la planète.

4. Les courants descendants

Il s’agit de courants qui déplacent des matériaux de la surface de l’océan vers son fond. L’eau de surface peut être poussée vers le bas par la pression de l’eau lorsque les courants convergent ou que le vent pousse l’océan contre une côte.

L’oxygène dissous dans les sédiments et l’eau en dessous serait rapidement épuisé par la décomposition de la matière organique.

En outre, les bactéries anaérobies prendraient le contrôle de la décomposition, contribuant à l’accumulation de sulfure d’hydrogène, et seule une poignée d’animaux benthiques survivraient à de telles conditions toxiques.

Causes des courants océaniques

1. Le réchauffement solaire

il provoque l’extensification de l’eau. l’eau. Autour de l’équateur, l’eau est plus haute d’environ 8 cm qu’aux latitudes moyennes. Cela provoque une légère inclinaison de l’eau qui s’écoule le long des pentes. L’eau chaude s’écoule vers les régions polaires froides et l’eau froide vers les régions équatoriales plus chaudes.

A lire aussi :  Une étude révèle qu'un milliard de personnes seront contraintes de vivre dans une chaleur insupportable au cours des 50 prochaines années.

2. Le vent

Le vent est responsable des courants océaniques car il souffle l’eau à la surface, provoquant les courants. Le vent est responsable des courants de surface où l’eau de mer est redistribuée en fonction de sa densité et de sa température.

3. La gravité

La gravité a tendance à attirer les objets vers la surface de la terre. Lorsque le vent souffle sur l’océan, l’eau s’accumule dans la direction du vent. La gravité tire donc l’eau vers le bas de la « colline » contre le gradient de pression.

4. La salinité de l’eau

Lorsque l’eau se déplace vers les pôles, elle se refroidit et se transforme en glace, laissant derrière elle une part de sel. Cela rend l’eau sous-jacente plus salée, ce qui la rend plus dense. L’eau froide, plus salée et plus dense coule au fond de l’océan et est remplacée par l’eau de surface.

5. La température

L’eau chaude a tendance à rester à la surface de l’océan. Lorsque l’eau froide, plus dense et plus salée, se déplace vers l’équateur, où il fait plus chaud, elle se réchauffe et devient moins dense, remontant à la surface de l’océan, ce qui donne lieu à des remontées d’eau.

6. Effet Coriolis

Il s’agit de la rotation de la terre. Il produit des forces sur tous les corps qui se déplacent par rapport à la terre. Comme la terre est sphérique, les forces sont fortement ressenties aux pôles et le sont moins à l’équateur.

L’effet de Coriolis entraîne également un changement de direction du vent, les vents et les courants de l’hémisphère nord se déplaçant vers la droite tandis que les courants de l’hémisphère sud sont déviés vers la gauche.

7. Les tremblements de terre sous-marins

Ils peuvent déclencher des courants océaniques, déplaçant des masses d’eau vers l’intérieur des terres. Les tremblements de terre peuvent également déclencher des mouvements de descente de sédiments saturés d’eau, entraînant de forts courants de turbidité.

Effets des courants océaniques

1. Ils provoquent la pluie

Les courants chauds entraînent une évaporation qui se transforme en pluie pour les zones côtières. Par exemple, la dérive nord-atlantique apporte des précipitations aux régions occidentales de l’Europe, ce qui se traduit par des pluies tout au long de l’année.

2. Ils peuvent également provoquer des déserts

Les courants froids ne donnent pas naissance à des vents chargés d’humidité et, par conséquent, il n’y a pas de précipitations dans les régions côtières. Ces conditions provoquent la désertification des régions côtières concernées, comme les déserts du Kalahari et de Patagonie à cause des courants froids de Benguela et des Malouines, respectivement.

3. Ils peuvent détruire la faune marine

Certains courants peuvent être trop forts et finir par détruire les planctons. Par exemple, El Nino détruit actuellement les planctons le long des côtes péruviennes. Il apporte également avec lui plusieurs maladies qui tuent les poissons.

4. Ils contribuent à la continuité de la vie

Dans l’Antarctique, les forts courants de remontée d’eau pompent l’azote et les phosphates des profondeurs marines pour favoriser la prolifération d’algues et d’autres plantes. Les planctons sont mangés par des crustacés appelés krill. Le krill nourrit à son tour les manchots, les oiseaux de mer, les phoques et les baleines à fanons, les plus grands animaux de la planète.

5. Ils économisent du temps et des coûts

Cela tient à la connaissance approfondie des courants qu’ont les marins. Lorsque les courants leur sont favorables, ils peuvent atteindre leur destination à temps. Ils peuvent également économiser du temps de transport et des frais de carburant.

En revanche, si les courants sont défavorables aux marins, ils risquent de perdre du temps à lutter contre les courants et de consommer plus de carburant pour les franchir.

6. Ils peuvent causer des décès

Les courants marins peuvent également entraîner la mort et la destruction de biens s’ils sont suffisamment forts pour dominer les navires dans l’océan. Bien sûr, pour cela, ils doivent être très forts et probablement accompagnés de secousses ou d’éclairs, mais en fin de compte, ils peuvent avoir des conséquences désastreuses.

A lire aussi :  Combien de temps pour le cycle de l'azote?

Importance des courants océaniques

1. Contrôle du climat

Les courants océaniques sont responsables du déplacement de la chaleur de l’équateur vers les pôles. À ce titre, ils maintiennent l’ordre et l’équilibre naturels du climat.

2. Essentiels à la vie marine

La faune marine dépend fortement de l’équilibre créé par l’océan et maintenu par les courants océaniques. Les courants transportent des nutriments et des organismes alimentaires, nourrissant les plantes et les animaux qui en dépendent.

Ils transportent également les cellules reproductrices et la vie océanique vers de nouveaux endroits. Le meilleur exemple est celui des tortues de mer qui pondent leurs œufs dans le sable le long des côtes de l’océan. Les courants marins transportent ensuite les jeunes tortues dans l’eau.

3. Ils sont essentiels pour les ports des régions polaires

Les courants marins chauds permettent aux ports des régions polaires de rester opérationnels. En effet, ils maintiennent les ports libres de glace. La dérive nord-atlantique, par exemple, maintient la plupart des ports européens libres de glace et opérationnels. La Norvège est l’un des principaux bénéficiaires de cette dérive.

4. Dispersion des formes de vie

Les courants océaniques sont également importants car ils dispersent de nombreuses formes de vie. Par exemple, le cycle de vie de l’anguille européenne est fortement soutenu et influencé par les courants océaniques.

5. Transport par l’homme

L’homme s’appuie sur les courants océaniques pour déplacer certains de ses navires, tels que les bateaux, sur l’eau. Les courants sont également importants car ils permettent d’amarrer et de désamarrer les bateaux, d’accélérer les voies de navigation et d’assurer la sécurité des navires, principalement dans les voies navigables étroites.

La direction des courants peut également faciliter les missions de recherche et de sauvetage ainsi que les opérations de nettoyage en cas de catastrophe environnementale.

6. Ils sont à l’origine de certains sports

Tous les sports ne se pratiquent pas sur la terre ferme. Certains courants créent des vagues qui peuvent être utilisées pour des sports de compétition ou des activités récréatives telles que le surf. Le surfeur surfe avec ou contre la vague, ce qui l’aide à atteindre le rivage.

Comment les courants océaniques affectent-ils le climat ?

1. Maintien du climat autour des pôles

Les courants chauds se déplacent vers les pôles tandis que les courants froids se déplacent vers l’équateur. Ces mouvements permettent de maintenir le climat autour des pôles et de ne pas perturber la vie dans la région.

2. Les pluies

Les courants sont également responsables des pluies. Les courants chauds migrent de l’équateur vers les pôles et, en même temps, la chaleur provoque l’évaporation de l’eau. Il en résulte des pluies autour des régions côtières ou de l’océan.

3. L’eau de l’océan dirige les courants océaniques

Les courants océaniques sont continuellement dirigés par le mouvement de l’eau de mer. Les forces agissant sur l’eau, telles que sa densité, sa température et sa salinité, entre autres, contrôlent les courants océaniques.

4. Ils créent des tapis roulants à l’échelle mondiale

Le tapis roulant mondial est un système de courants profonds et de surface qui déplacent l’eau sur toute la planète. Les courants circulent autour du globe et peuvent jouer un rôle déterminant dans le climat d’une région.

Par exemple, la dérive nord-atlantique apporte des précipitations aux régions occidentales de l’Europe, et les courants de Benguela et des Malouines provoquent des conditions désertiques dans les déserts du Kalahari et de Patagonie, respectivement.

Bouton retour en haut de la page