Ecosystème

Divers animaux de la toundra

Il existe de nombreux biomes dispersés dans notre monde. La toundra, découverte il y a environ 10 000 ans, est le plus jeune d’entre eux. Environ 20 % de la surface de la Terre se trouve dans cette toundra particulière. Le biome de la toundra est situé dans l’hémisphère nord de la Terre, notamment en Alaska, dans le nord du Canada et en Russie. Il s’agit d’une toundra très froide, où les masses d’air arctique et l’air polaire se combinent pour former des températures parfois rudes, bien en dessous du point de congélation.

La toundra est un écosystème situé au pôle Nord. Ce biome entoure le cercle polaire et est le plus froid de tous les biomes de la planète. Bien qu’il soit centré sur le pôle Nord, d’autres régions du monde sont considérées comme faisant partie de la toundra car elles partagent le même climat. Ces zones comprennent la région de l’Antarctique, certaines parties de l’Alaska et certaines parties du nord du Canada.

L’été est court, bien que certains ne le classent pas comme un été en raison de sa brièveté. Les températures de la toundra sont en moyenne de -58 degrés F. Les terres incultes de la toundra ne sont pas seulement froides, elles sont aussi très rocheuses et il y a très peu de végétation dans la région. On ne trouve pas du tout d’arbres quand on entre dans les zones de la toundra. En plus des températures froides, on note également un temps sec. Les chutes de neige sont fréquentes dans la région, et comme les températures ne sont jamais assez chaudes, on trouve toujours de la neige. En raison des températures extrêmement froides de la toundra, tous les animaux ne sont pas capables de survivre dans cette région.

Alors que la Tundra ne se réchauffe que pendant deux mois par an. Malgré les températures glaciales, le biome de la toundra regorge de vie de toutes sortes. Des plantes, des mammifères, des insectes, des fleurs et bien d’autres choses encore prospèrent dans la toundra. Les plantes qui poussent dans la toundra se regroupent pour se protéger des vents violents qui les déracinent. Les animaux peuvent hiberner la majeure partie de l’année ou migrer vers des climats plus chauds pendant une partie de l’année.

Nous devons sauver l’Arctique non pas à cause des ours polaires, ni parce que c’est le plus bel endroit du monde, mais parce que notre survie même en dépend. – Lewis Gordon Pugh

Divers animaux de la toundra

Voici une liste et une brève description des animaux courants que vous trouverez dans la toundra.

1. Cygne siffleur : Le cygne siffleur est un magnifique cygne blanc au bec noir. L’oiseau se niche généralement près des baies après avoir parcouru plus de 1 000 milles pour migrer vers ces régions froides. L’oiseau est de grande taille, mesurant environ 4 à 5 pieds de long, et pèse environ 22 à 25 livres. L’envergure des ailes du cygne est de 1,5 mètre. C’est aussi un excellent nageur.

2. Le lièvre arctique : Le lièvre arctique est un petit animal, qui ne mesure en moyenne que 23 pouces. En raison de sa petite taille, le lièvre se repose souvent avec d’autres lièvres pour rester au chaud. Le poids du lièvre arctique peut varier considérablement, certains lièvres pouvant peser jusqu’à 2,5 kg et d’autres jusqu’à 15 kg. La fourrure du lièvre arctique change avec la saison. En hiver, le poil est blanc pour se fondre dans la neige. Pendant l’été, les poils du lièvre deviennent gris.

3. Le renard arctique : Le renard arctique est un autre animal magnifique. Il survit à des températures aussi basses que -58 degrés F. Son court pelage blanc lui permet de se fondre parfaitement dans la masse pendant les mois d’hiver enneigés. Ce petit mammifère pèse entre 6,5 et 13 livres. Connu pour sa fourrure d’un blanc pur, le renard arctique est beaucoup plus petit que ses cousins de la forêt, il n’est pas non plus toujours tout blanc mais la couleur de sa fourrure s’assombrit avec le changement des saisons.

Ses belles couleurs l’aident à chasser, et le régime alimentaire de cet animal se compose d’une variété d’insectes, d’oiseaux et de poissons. Pendant les mois d’hiver, la nourriture peut devenir rare pour le renard arctique, car il n’est pas rare que l’animal mange les restes laissés par les ours polaires et les autres animaux. Le renard arctique survit habituellement de 3 à 6 ans dans son habitat naturel.

4. Canard arlequin : Le canard arlequin a reçu son nom des danseurs de costumes arlequins, grâce à son apparence colorée. Ce canard a trois taches brunes sur le visage. Ce canard est très fort, avec des pattes palmées qui lui permettent de se déplacer rapidement dans les eaux souvent tumultueuses de la toundra. Ce petit canard ne pèse que 1 à 1,5 livre, avec les mêmes mesures en longueur. L’envergure des ailes de l’arlequin plongeur est de 2 à 3 pieds. Les coquillages, les moules et les petits poissons composent le régime alimentaire du canard.

A lire aussi :  Qu'est-ce que la biodiversité ? Son importance et les raisons de la perte de biodiversité ?

5. L’épaulard : L’épaulard est un animal qui est bien adapté pour prospérer dans le climat froid de la toundra. Il possède des couches de graisse isolante et son régime alimentaire lui permet de survivre facilement sous la glace.

6. Harfang des neiges : Le harfang des neiges est un très bel oiseau. Il mesure en moyenne de 23 à 28 pouces, et pèse entre 3 et 8 livres. Une envergure massive de 4 à 5 pieds aide le harfang des neiges à voler avec aisance dans les cieux venteux de la toundra. Les harfangs des neiges deviennent plus blancs en vieillissant, mais la femelle est toujours légèrement plus foncée que le mâle. Les lemmings sont le mets de choix pour cet oiseau. Grâce à son ouïe et à sa vue irréprochables, le harfang des neiges est un chasseur fantastique. Cet oiseau est très silencieux, la saison des amours étant généralement le seul moment où vous entendrez un cri de la créature. La toundra de l’Alaska est le lieu de prédilection de cette espèce de harfang. Le harfang des neiges trouve généralement un endroit isolé pour vivre.

7. Le bœuf musqué : Vivant en troupeaux avec 3 à 5 autres bœufs musqués, ce grand animal mesure généralement entre 1,5 et 2 mètres et pèse entre 500 et 800 livres. Le bœuf musqué a une apparence très intimidante, avec deux couches de fourrure épaisse qui le protègent et le gardent au chaud. La couche inférieure de la fourrure est perdue pendant les mois d’été pour aider à refroidir le bœuf. Le bœuf musqué vit généralement au Canada, en Suède, en Alaska, au Groenland et en Sibérie, et c’est le seul animal à sabots à vivre aussi loin dans la toundra.

Le bœuf musqué est un mammifère à poils longs et à cornes qui vit dans l’environnement glacé de l’Alaska, du Groenland, du Canada, de la Suède, de la Norvège et de la Sibérie. Le bœuf musqué pèse entre 500 et 800 livres. Les bœufs musqués se déplacent en troupeaux qui protègent les petits des prédateurs, comme les loups.

8. L’otarie : Comme l’orque, l’otarie est bien équipée pour le climat rigoureux. C’est avant tout un poisson et il peut aussi utiliser son corps puissant pour nager après ses proies.

9. Ours polaire : L’énorme ours polaire est un animal de la toundra. Les ours polaires construisent des tanières pour leur famille. Ils mesurent en moyenne entre 1,8 et 2,5 mètres et peuvent peser entre 600 et 1 200 livres. Les ours polaires ont une fourrure très épaisse, qui les protège des éléments de la toundra et les garde au chaud. Les phoques constituent le plat principal pour un ours polaire. Toutefois, si l’animal ne trouve pas de phoque et cherche désespérément de la nourriture, il peut consommer des carcasses d’animaux morts.

Ils sont couverts de graisse qu’ils acquièrent pendant les mois de printemps et d’été en mangeant de la viande, ce qui leur permet d’hiberner facilement. Ils ne dorment pas tout l’hiver mais se réveillent périodiquement pour chasser pendant les mois d’hiver.

10. L’écureuil terrestre : Habituellement négligé dans la liste des animaux de la toundra, ce petit écureuil a un corps plus épais que la plupart des autres et possède une fourrure profonde faite de poils creux spéciaux qui l’aident à résister au vent.

11. L’ours grizzly : L’ours grizzly est un autre animal qui vit dans la toundra. La plupart d’entre nous ont beaucoup entendu parler du grizzly, mais connaissent peu de faits réels sur cet animal. Le grizzly vit généralement dans la toundra canadienne et alaskienne. Le grizzly vit dans les forêts, les vallées et les montagnes. Le grizzly est connu pour sa force massive et son agressivité intense. Ces deux facteurs font du grizzly une espèce redoutée dans son habitat et par les humains. Cet ours peut atteindre une longueur de 2,5 mètres et se tenir debout jusqu’à une hauteur d’environ 1 mètre. Cet ours peut peser jusqu’à 700 livres.

12. Le lemming : Nourriture de choix pour le harfang des neiges, les lemmings atteignent environ 6 pouces de long, avec une queue qui ajoute encore ¾ de pouce à cette longueur. Les lemmings produisent rapidement, mais sont aussi rapidement en voie de disparition. La plupart des lemmings sont tués par le renard arctique ou le harfang des neiges. Le lemming n’hiberne pas pendant l’hiver. Grâce à son épais manteau de fourrure, le petit animal est capable de supporter les températures sans souci.

A lire aussi :  Les récifs coralliens sont-ils des ingénieurs de l'écosystème ?

Alors que de nombreuses personnes associent les lemmings à la fuite d’une falaise, ces créatures ressemblant à des belettes ne se comportent pas ainsi et peuvent à la fois nager et rester dans la toundra grâce à l’épaisse couche de graisse et de fourrure lisse qui les recouvre. Les lemmings ne vivent pas ensemble et ne passent pas beaucoup de temps avec d’autres lemmings. Au contraire, ils ne sont ensemble que pour l’accouplement, puis se séparent à nouveau.

13. Le phoque : Comme la baleine et l’otarie, le phoque prospère dans la toundra. Pendant les mois d’été, il nage jusqu’aux côtes pour se reproduire et mettre bas, puis vit de la banquise et du poisson.

14. Béluga : Le béluga, d’un blanc pâle, est un autre des monstres des profondeurs qui prospère dans les eaux froides de la toundra. On peut les trouver dans les eaux des deux pôles.

15. Orignal et caribou : L’orignal et le caribou vivent dans la toundra de l’Alaska et du Canada. Ce sont des animaux migrateurs qui se déplacent vers des régions plus chaudes pendant les pires mois de l’hiver, mais ils peuvent également survivre aux hivers dans la toundra.

Le caribou ressemble beaucoup à un chevreuil. Ces animaux mesurent entre 1,5 et 2 mètres de haut et peuvent peser entre 200 et 800 livres. Leurs sabots larges et épais sont là pour protéger le caribou de la neige lourde et dure. Cet animal, malgré sa grande taille, ne se nourrit généralement que de plantes et d’herbe. En hiver, le caribou mange des champignons et du lichen. Cet animal est communément trouvé au Groenland, en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. Même les femelles caribous ont des bois. Le caribou est le seul cervidé dont le mâle et la femelle ont des bois.

16. Le lapin d’Amérique : Ces lapins entièrement blancs ont des pattes noires distinctives et sont de la taille d’un lapin d’Amérique. Il peut se déplacer facilement sur la neige et la glace et n’hiberne pas.

17. Loup gris : Considéré comme l’ancêtre des chiens de traîneau qui sont utilisés pour se déplacer sur la glace et la neige, ces loups sont beaucoup plus grands que leurs cousins du Sud. Ils ne se déplacent pas en grandes meutes, mais restent en unités familiales proches.

18. L’hermine : L’hermine se trouve dans les régions septentrionales des États-Unis, du Canada et de l’Eurasie. Ce très petit animal aime faire son nid près des marécages. Pesant seulement de 3 à 16 onces et mesurant de 7 à 13 pouces, l’hermine s’est bien adaptée à son environnement froid. Elle ne sort généralement que pendant les mois d’été, mais on l’aperçoit parfois en hiver.

Le mâle de l’Hermine est généralement un peu plus long que la femelle. L’Hermine s’accouple chaque année, avec une moyenne de 13 bébés nés. Les rongeurs, les lapins et les petits insectes sont les repas préférés de l’Hermine. L’hermine ou belette à queue courte vit dans la toundra arctique d’Amérique du Nord et d’Europe. Elle se nourrit de petits animaux, d’oiseaux et d’insectes.

19. Sauterelle : Les sauterelles sont des insectes qui peuvent sauter, marcher et voler. La plupart des sauterelles sont de couleur verte. Elles se nourrissent de plantes et sont mangées par des oiseaux, des rongeurs, des reptiles et des araignées.

20. Le moustique : Il existe plus de 2700 espèces de moustiques que l’on trouve dans le monde entier. Les moustiques sont souvent porteurs de maladies comme la malaria, l’encéphalite, la fièvre jaune, la dengue, le ver du cœur du chien, le virus du Nil occidental.

Ces magnifiques animaux aiment tous avoir un peu plus froid que la plupart d’entre nous, ce qui les rend parfaits pour vivre dans les températures froides et rigides de la toundra ! Malgré son climat rude et inhospitalier, la toundra accueille de nombreux animaux différents tout au long de l’année. Si certains migrent pendant les mois d’hiver, ils reviennent en été car le biome de la toundra recèle des ressources uniques, nécessaires à la survie de leur espèce.

Bouton retour en haut de la page