Pollution et Solutions

Effets catastrophiques des déchets sur les humains, les animaux et l’environnement

Le « littering » implique une élimination négligente et inappropriée des déchets. Il peut s’agir de n’importe quel déchet jeté négligemment, comme des emballages de bonbons, des emballages en plastique, des bouteilles en plastique, des chewing-gums, des mégots de cigarettes, et la liste est sans fin. Les déchets peuvent également être considérés comme un acte irréfléchi commis par un individu plus égocentrique, qui ne fait que ce qui lui convient, sans se soucier des personnes qui l’entourent ou de l’environnement.

Le souci ici est que l’élimination négligente des déchets est une nuisance visuelle ainsi qu’une porte ouverte à des problèmes d’hygiène et d’environnement. En d’autres termes, les déchets sauvages constituent un problème public majeur, car ils ont plusieurs conséquences négatives. Voici les principaux effets associés aux déchets sur les êtres humains, l’environnement et même les animaux.

Les déchets sont un délit, mais la loi n’est pas appliquée. Nous devons éduquer les jeunes sur les raisons pour lesquelles les déchets sont nuisibles et sur l’effet qu’ils ont sur les quartiers.

~ Johnnise Downs

Effets catastrophiques des déchets sur l’homme

1. Le nettoyage est fastidieux et consomme l’argent des contribuables

Les déchets sauvages posent un certain nombre de problèmes à l’homme. Tout d’abord, les déchets posent un problème de logistique, car il faut bien que quelqu’un nettoie les ordures que quelqu’un a négligemment laissées tomber. Dans le cas contraire, les saletés souillent la région et sont un véritable fléau pour les yeux.

En outre, les municipalités doivent souvent embaucher des personnes pour nettoyer les déchets. Les municipalités y parviennent en taxant les citoyens, ce qui signifie que même ceux qui ne jettent pas de détritus doivent payer le prix de ceux qui le font.

2. Les maladies

Les déchets transportent des germes qui se retrouvent dans divers endroits et, par conséquent, ils se décomposent et forment un terrain propice à la prolifération des bactéries. Cela a pour effet d’exposer les germes au grand public, ce qui peut entraîner l’apparition de maladies telles que le choléra et la typhoïde si les déchets se retrouvent dans des sources d’eau ou sont transportés par des animaux domestiques et des oiseaux jusque dans nos maisons. Les maladies qui en résultent peuvent entraîner des décès et une mauvaise santé publique générale, dévastant la ville entière.

Les déchets peuvent également provoquer des blessures ou des maladies en introduisant directement des agents pathogènes chez les individus. C’est le cas lorsque les déchets sont en verre ou en métal, comme des boîtes de conserve rouillées ou du verre, des aiguilles ou des lames contaminés. Les métaux rouillés et le verre sale, par exemple, peuvent couper la peau et provoquer des infections telles que le tétanos.

3. Perturbation des voies d’eau

Les déchets peuvent perturber les cours d’eau. Lorsque les plastiques sont jetés de manière inappropriée, ils suivent le chemin de l’eau après de fortes pluies et finissent par se retrouver dans les tuyaux de drainage et les canaux d’égout.

Avec le temps, les déchets obstruent les tamis qui se trouvent le long des canalisations. Les bouchons bloquent alors les tuyaux d’évacuation ou les passages d’eau, ce qui provoque l’éclatement des tuyaux.

Une fois que les tuyaux éclatent ou que les canaux d’évacuation sont bouchés, cela crée de graves problèmes et, la plupart du temps, cela conduit à l’écoulement d’eaux usées brutes ou à des inondations. Les inondations et le libre écoulement des eaux usées brutes sont liés à l’apparition et à la propagation de maladies, à savoir la typhoïde, le choléra et le paludisme.

4. Nuisibles et animaux nuisibles

Les déchets créent un environnement propice à la reproduction des nuisibles tels que les insectes morts et les rats. Les nuisibles eux-mêmes ont tendance à être des vecteurs de maladies, alors que dans d’autres cas, les nuisibles attirent d’autres animaux tels que les serpents qui sont encore plus dangereux pour la vie humaine.

Le cobra royal, par exemple, est un serpent extrêmement venimeux qui se nourrit du serpent-rat, non venimeux, qui se nourrit de rats attirés par la saleté des détritus.

5. La litière composée

Il convient également de noter que la litière engendre la litière. Une fois que les déchets commencent à s’accumuler dans un endroit, les gens ont tendance à jeter leurs propres déchets dans la même décharge.

Ce comportement égoïste et ce mépris de l’hygiène ont pour effet d’accroître la quantité de déchets accumulés sur place et, par conséquent, d’aggraver le problème. Avec le temps, les problèmes mentionnés ci-dessus s’aggravent et, surtout, le processus de nettoyage devient beaucoup plus difficile.

6. Plastiques, bocaux et bouteilles

Les produits en plastique mis au rebut, notamment les sacs d’épicerie, les bocaux et les bouteilles, remplissent rapidement les décharges, ne se biodégradent généralement pas de manière naturelle et aggravent le problème croissant des déchets de l’humanité.

Ces déchets restent dans les décharges et obstruent les égouts, les rues, les rivières et les champs. Selon le Fonds mondial pour la nature, 1,5 million de tonnes de plastique sont utilisées chaque année pour embouteiller l’eau, ce qui suscite des inquiétudes pour l’environnement en raison du grand nombre de bouteilles jetées.

A lire aussi :  Comment l'abandon d'un bateau tue l'environnement

7. Les déchets peuvent causer des dommages accidentels

Des accidents peuvent se produire lorsque les véhicules entrent en contact avec des déchets ou que les conducteurs essaient d’éviter les déchets sur la route. Les jeunes enfants tombent sur des déchets dans les aires de jeux et peuvent se blesser.

Les objets tranchants, les produits chimiques toxiques et les autres objets jetés peuvent causer des dommages physiques à l’homme. Les agents pathogènes présents dans les déchets peuvent provoquer une épidémie.

Les gros débris, tels que les filets de pêche abandonnés et les lignes qui flottent à la surface ou juste en dessous, constituent la plus grande menace pour la navigation des navires. Les lignes et les filets peuvent s’enrouler autour des hélices et être entraînés dans les prises d’air des moteurs, et les navires peuvent heurter de gros objets, endommageant les coques et les hélices.

Les humains peuvent également s’empêtrer dans les filets et les lignes en nageant ou en plongeant, ou en se blessant avec les débris tranchants qui s’accumulent sur les plages. Les plongeurs en scaphandre autonome s’empêtrent souvent dans des filets ou des lignes.

Dans la plupart des cas, ils parviennent à se libérer. Dans de rares cas, cet enchevêtrement a entraîné des blessures, voire la mort.

Effets néfastes des déchets sur les animaux

1. Empoisonnement

Les déchets sauvages introduisent des déchets biodégradables et non biodégradables nocifs dans l’environnement. Les animaux qui errent dans les environs de ces décharges ont tendance à se nourrir des matériaux, tels que les emballages alimentaires, et à les ingérer. La même chose peut se produire lorsque les déchets se retrouvent dans l’eau que les animaux boivent.

Les animaux peuvent alors être empoisonnés par les produits chimiques contenus dans les déchets. Les oiseaux et les animaux domestiques sont particulièrement exposés s’ils mangent les déchets. Il en résulte un mauvais état de santé des animaux, voire la mort par empoisonnement ou obstruction de leur système digestif.

2. Dommages physiques et piégeage

Les déchets non biodégradables piègent les animaux, qui peuvent se retrouver piégés et blessés lorsqu’ils luttent pour se libérer. Les déchets tels que les canettes de bière et les objets en plastique jetés à tort, comme les filets et les cordes, peuvent s’emmêler dans les membres des animaux, parfois même autour de leur cou et provoquer leur mort par asphyxie.

Il arrive souvent que des créatures se coupent avec des objets tranchants jetés par l’homme ou se coincent dans des chewing-gums abandonnés.

Si ces déchets se retrouvent dans les plans d’eau, ils peuvent également entraîner la mort par noyade ou par suffocation en raison de l’incapacité de l’animal à s’éloigner de l’eau dans le cas des animaux terrestres, ou par suffocation pour les animaux aquatiques, car les plastiques entravent la capacité de l’animal à se déplacer dans l’eau.

3. Déchets indigestes

Les déchets non biodégradables ont un effet négatif sur les animaux parce qu’ils peuvent causer des problèmes s’ils sont ingérés. Les animaux sont incapables de digérer les matériaux et ceux-ci finissent par obstruer leur tube digestif, entraînant une mort lente et douloureuse.

Les animaux aquatiques sont les plus touchés, car ils se nourrissent d’aliments microscopiques plus petits, comme le krill, ce qui signifie qu’ils doivent avaler de grandes quantités d’eau de mer, qui contient parfois des plastiques ou des métaux indigestes. Les victimes sont les baleines et les oiseaux de mer, ainsi que d’autres grands poissons aquatiques et mammifères marins.

4. Des habitats pour les vecteurs de maladies

Tout comme les humains, les animaux sont sensibles aux attaques microbiennes. Les déchets offrent aux vecteurs de maladies un terrain propice pour se cacher et se multiplier. À long terme, cela conduit à une explosion de leur nombre, propageant ainsi des maladies aux animaux. Les vecteurs tels que les moustiques sont connus pour transmettre des maladies transmises par le sang et ont tendance à se reproduire dans les eaux stagnantes que l’on trouve dans les décharges.

5. Déchets plastiques

Lorsque les déchets plastiques dérivent vers la mer, les animaux aquatiques comme les tortues ou les dauphins peuvent les ingérer. Les déchets marins en plastique affectent au moins 267 espèces dans le monde, dont 86 % des tortues de mer, 44 % des oiseaux de mer et 43 % des mammifères marins.

Le plastique crée des problèmes de santé pour les animaux, notamment en épuisant leurs nutriments et en bloquant leur estomac et leur intestin. Les animaux ne peuvent pas décomposer le plastique dans leur système digestif et meurent généralement. Les morceaux de plastique peuvent également s’emmêler autour du corps ou de la tête des animaux et provoquer des blessures ou la mort.

Effets néfastes des déchets sur l’environnement

1. Inconfortable et désagréable

Les déchets sont une plaie pour l’environnement. Les déchets nuisent à la valeur esthétique d’une région. En d’autres termes, il est très inconfortable et désagréable de se trouver dans une zone jonchée de détritus.

Par conséquent, les déchets nuisent aux affaires et même au tourisme, car les gens ont tendance à ne pas se rendre dans une zone ou une ville sale. En fin de compte, les entreprises de ces régions en pâtissent. Le dégoût des gens pour les déchets signifie également que l’environnement perd de sa valeur économique.

A lire aussi :  30 faits étonnants sur les déchets sauvages que vous ne connaissez peut-être pas

2. Les déchets entraînent une pollution du sol, de l’eau et de l’air

Les produits chimiques dangereux qui s’échappent des déchets, de l’eau polluée, de l’essence et des déchets de consommation peuvent contaminer le sol. Le sol absorbe les toxines produites par les déchets et affecte les plantes et les cultures. Les contaminants freinent la croissance des plantes et les cultures ne prospèrent pas.

Les animaux vivant dans la région mangent alors ces cultures ou les vers qui vivent dans le sol et peuvent tomber malades. Les contaminants provoquent également des problèmes de santé chez les humains qui consomment les cultures ou les animaux qui se nourrissent de produits agricoles infectés.

Les déchets issus de la consommation et de l’utilisation commerciale dans les réserves d’eau de la Terre et le ruissellement des déchets dans les masses d’eau situées à proximité créent un environnement toxique. L’eau toxique peut tuer la flore environnante sur les berges des rivières et au fond de l’écosystème d’un étang.

Lorsqu’elles sont ingérées par les poissons et divers autres animaux, les toxines de l’eau contaminée peuvent provoquer des caillots sanguins, des crises d’épilepsie ou des problèmes médicaux graves pouvant même entraîner la mort des animaux. Les humains peuvent également tomber malades en mangeant des animaux qui ont ingéré de l’eau contaminée.

La litière est souvent brûlée pour s’en débarrasser facilement, ce qui peut également entraîner une pollution de l’air. Le processus de combustion peut libérer des volumes importants de particules et de gaz toxiques dans l’atmosphère. Les polluants peuvent alors provoquer des problèmes respiratoires et d’autres problèmes de santé chez les humains et les autres êtres vivants.

3. Risque d’incendie

Les déchets peuvent également constituer un risque pour l’environnement, car ils peuvent favoriser les départs de feu. Les plastiques et les déchets de papier sont généralement très inflammables, ce qui signifie qu’ils peuvent s’enflammer facilement et propager le feu au reste de l’environnement.

D’autres objets habituellement jetés, tels que les mégots de cigarettes et les allumettes allumées, peuvent également servir d’étincelles qui déclencheront plus tard de tels incendies.

Le verre est un autre point de départ des incendies. Le verre des bouteilles est généralement façonné de manière à concentrer les rayons du soleil. Si les conditions sont favorables et que le soleil frappe le verre de la bonne manière, le verre peut concentrer les rayons du soleil en un seul faisceau suffisamment chaud pour enflammer des feuilles ou du papier séchés et allumer un feu.

4. Les efflorescences algales

Les proliférations d’algues sont des explosions soudaines de grandes quantités d’algues dans un environnement aquatique. Les proliférations d’algues se produisent lorsque des déchets organiques sont jetés et se retrouvent dans les cours d’eau et autres environnements aquatiques. Les déchets organiques se décomposent et libèrent des nutriments que les algues utilisent, ce qui entraîne une augmentation de leur nombre.

Les algues forment une couche semblable à un tapis à la surface de l’eau, ce qui est dangereux pour la vie marine qui se trouve en dessous car cela empêche l’oxygène de se diffuser dans l’eau. Certaines algues peuvent également produire des toxines qui empoisonnent les animaux aquatiques et entraînent leur mort.

5. Contamination chimique

Les déchets ont des effets néfastes sur l’environnement, surtout s’ils sont de nature chimique. Dans les environnements terrestres, les déchets peuvent s’accumuler pendant une longue période, entraînant une lente infiltration de contaminants tels que les métaux lourds dans le sol. C’est notamment le cas lorsque des composants électriques tels que les batteries de téléphone portable ne sont pas éliminés correctement.

Dans les milieux aquatiques, le problème peut être encore plus grave en raison de la nature sensible de l’environnement. Les polluants provenant des déchets, tels que les simples déchets organiques, peuvent perturber l’équilibre du pH de l’eau, la teneur en nutriments et même la température, ce qui a d’importantes répercussions sur l’écosystème végétal et animal qui se trouve en dessous.

Effets néfastes des déchets sur la société

Les déchets provoquent des tensions dans la société

Il existe dans la société de nombreux citoyens irresponsables qui ont tendance à jeter des détritus dans les rues et autres propriétés publiques, voire dans les propriétés privées de leurs voisins. Lorsque d’autres membres protestent contre ces déchets, les coupables nient souvent ou font preuve d’un comportement inflexible. Des tensions se créent alors entre les membres de la société et, dans des cas extrêmes, elles peuvent même conduire à des affrontements violents.

Bouton retour en haut de la page