Eau

Qu’est-ce que l’eau grise ? Méthodes de collecte et avantages de l’utilisation des eaux grises

Les eaux grises sont décrites comme des eaux usées légèrement usées provenant de sources telles que la salle de bains, la cuisine et la blanchisserie. Elles sont relativement propres et ne peuvent être comparées à l’eau des toilettes (eaux noires). En règle générale, toute eau évacuée de la maison autre que l’eau des toilettes peut être qualifiée d’eau grise. Elles peuvent également contenir des traces d’aliments, de graisse, de cheveux, de saleté ou de certains produits d’entretien ménager.

Même si elles semblent sales, les eaux grises peuvent être réutilisées à d’autres fins et ne doivent pas nécessairement être évacuées dans le réseau d’égouts comme le font d’autres types d’eaux usées. Cela signifie qu’il ne s’agit pas vraiment d’eaux usées, mais qu’elles peuvent être réutilisées pour des usages sûrs et bénéfiques tels que l’irrigation des jardins. Elles servent donc à remplacer l’eau douce pour certains usages, ce qui permet de conserver l’eau et de réduire la quantité d’eau envoyée dans le système d’égouts pour y être traitée.

Différentes façons de collecter les eaux grises

1. Collecte manuelle

Les eaux grises sont collectées à partir des eaux de lavage, de cuisine ou de bain. Les systèmes de collecte des eaux grises vont du manuel à l’entièrement automatisé, les systèmes manuels étant les plus simples à utiliser et les moins coûteux à entretenir. Les systèmes manuels ne nécessitent rien de plus qu’un seau et une cruche pour collecter les eaux grises à la main. L’eau peut ensuite être utilisée pour l’irrigation des plantes ou pour remplacer l’eau douce dans les chasses d’eau.

2. Tuyauterie simple

Le deuxième système, plus complexe, crée une connexion automatisée entre la blanchisserie et le paysage. Ce système utilise des raccords de plomberie entre le tuyau d’évacuation des eaux usées de la machine à laver et la pelouse. L’eau s’écoule par des tuyaux souterrains dans la cour où elle est utilisée pour irriguer le terrain.

Le coût des matériaux est faible et un certain entretien est nécessaire pour s’assurer que la tuyauterie n’est pas obstruée par les résidus de l’eau savonneuse. Ce type de système peut être construit par soi-même avec peu d’efforts et de formation, ainsi que les matériaux nécessaires tels que les tuyaux et les connecteurs.

3. Système d’égout et de tuyauterie intégré

Le troisième système consiste à intégrer l’ensemble de la plomberie de la maison dans un système de collecte des eaux grises. Ces systèmes sont les options les plus coûteuses et les plus exigeantes en termes d’entretien. Ils exigent également que l’on fasse appel à des professionnels pour s’assurer que le travail est effectué correctement.

Ces systèmes relient généralement les drains de la salle de bain, de la buanderie et de la cuisine à un système qui distribue les eaux grises dans un réservoir de collecte. L’eau doit généralement être utilisée dans les 24 heures suivant sa collecte afin d’éviter que les bactéries ne se développent au point de provoquer des odeurs nauséabondes. L’eau peut toutefois être traitée au chlore ou à l’iode pour permettre un stockage plus long.

Certains systèmes permettent même de fusionner les eaux grises avec la tuyauterie des toilettes, ce qui évite de tirer la chasse d’eau avec de l’eau fraîche. Les systèmes peuvent également être intégrés pour inclure des sorties d’eaux grises qui se fondent dans les systèmes d’égouts existants afin d’éviter tout débordement.

Certains systèmes peuvent également être équipés d’un interrupteur d’arrêt d’urgence afin de garantir qu’en cas de défaillance du système, il n’y a pas de reflux dans la canalisation principale d’eau douce. La quantité de tuyauterie et de pompage impliquée dans ces systèmes les plus complexes signifie qu’ils sont plus susceptibles de se bloquer en raison des résidus de savon. Ils nécessitent donc plus d’entretien que les autres systèmes.

A lire aussi :  Le morse arctique qui a dérivé vers l'Irlande fait maintenant de l'auto-stop sur des navires de passage.

Avantages de l’utilisation des eaux grises

1. Conservation de l’eau douce

L’utilisation des eaux grises réduit la quantité d’eau douce utilisée par le ménage pour d’autres fonctions. La réutilisation des eaux grises pour les toilettes et l’arrosage des plantes réduit la quantité d’eau douce nécessaire et, si un nombre suffisant de personnes font le même choix, la demande en eau peut être réduite de manière si importante qu’elle a un impact positif sur l’environnement. Cela est particulièrement important dans les régions au climat sec ou qui traversent des périodes de sécheresse.

2. Réduction du gaspillage de l’eau

L’utilisation d’eau douce pour toutes les fonctions d’une maison produit beaucoup d’eaux usées qui finissent toutes par s’écouler dans les égouts. Cela crée un gaspillage inutile. En réutilisant les eaux grises pour une autre fonction avant qu’elles ne soient déversées dans les égouts, la quantité d’eau gaspillée peut être réduite de moitié.

Cela signifie que moins de ressources peuvent être détournées vers le traitement des eaux usées et que l’économie d’un litre d’eau supplémentaire qui aurait pu être utilisé avant son élimination augmente également, ce qui accroît l’efficacité de l’utilisation de l’eau.

3. Réduction de la consommation d’énergie

La réduction de la demande d’eau douce pour chaque ménage entraîne une réduction de la demande d’énergie nécessaire pour pomper l’eau dans la maison. Ensuite, la réutilisation de l’eau réduit la charge que les centres de traitement doivent gérer pour assurer sa purification, réduisant ainsi l’énergie totale requise par les sociétés de distribution d’eau et d’épuration des eaux usées.

La réduction de la consommation d’énergie se traduit par une diminution de la consommation d’électricité et, par voie de conséquence, de la consommation de combustibles fossiles, ce qui contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela signifie que l’énergie peut être détournée vers d’autres besoins à forte intensité de ressources ou stockée en vue d’une utilisation ultérieure.

4. Réduction de la consommation de produits chimiques

La réduction de la quantité d’eau envoyée dans les stations d’épuration entraîne également une diminution de la quantité de produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau. Avec une charge plus faible, les stations d’épuration n’ont pas besoin d’utiliser autant de produits chimiques, ce qui est bénéfique pour l’environnement car cela réduit à la fois le coût du traitement des eaux usées et la demande de produits chimiques qui servent à protéger l’environnement.

Cela réduit également le risque de déversement accidentel de déchets chimiques par les entreprises de traitement des eaux usées. L’utilisation des eaux grises réduit également la nécessité de fertiliser les jardins avec des engrais chimiques en raison des nutriments que l’eau contient déjà.

5. Embellissement des paysages

L’utilisation des eaux grises pour l’arrosage des jardins constitue une source d’eau alternative pour les plantes, en particulier dans les régions où les plantes en manquent. Les régions qui utilisent les eaux grises récupérées offrent ainsi une autre utilisation de l’eau qui aurait été perdue.

Par conséquent, cela crée de beaux paysages car les plantes conservent leur caractère écologique et fleurissent, même dans les régions où les climats sont rudes. Associée à d’autres technologies telles que l’utilisation de paillis et l’irrigation au goutte-à-goutte, l’eau fournie peut durer plus longtemps, ce qui permet de préserver la beauté du jardin, même pendant les saisons les plus sèches.

6. Réutilisation des nutriments

L’utilisation des eaux grises réintroduit des nutriments qui auraient autrement été perdus dans le système d’égouts. Les eaux de cuisine et de bain contiennent beaucoup de matières organiques qui ne sont pas nocives pour les plantes. Ce n’est pas le cas des eaux noires, dont la teneur en matières organiques est trop élevée. Les eaux noires contiennent également beaucoup de bactéries nocives, par exemple E. coli, qui peuvent provoquer des maladies si elles contaminent le sol. Les eaux grises fournissent aux plantes de bons nutriments qui contribuent à leur embellissement.

A lire aussi :  Pluies acides : Causes, effets et solutions à l'augmentation du pH

7. Filtrage organique de l’eau

Les eaux grises utilisées pour l’arrosage des plantes sont purifiées par l’action des plantes et du sol, ce qui évite l’utilisation de produits chimiques qui pourraient, à l’excès, nuire au sol et aux organismes qui y vivent. Le filtrage organique permet d’assurer la sécurité de l’environnement.

8. Recharge de la nappe phréatique

Les eaux grises utilisées finissent souvent par être filtrées par le sol au fur et à mesure qu’elles descendent et aboutissent dans la nappe phréatique, dont elles réalimentent les niveaux. C’est une bonne chose, car cela garantit que les cours d’eau, tels que les rivières, qui puisent leur eau dans les aquifères souterrains, sont toujours alimentés.

Comment fonctionne le système d’eau grise ?

Le processus comprend trois étapes, à savoir

1. Collecte des eaux grises

Les eaux grises peuvent être collectées dans les éviers, les baignoires ou les machines à laver à l’aide de bassins ou de canalisations. Le problème est lié aux types de savons utilisés. Certains savons contiennent des produits chimiques agressifs qui peuvent endommager le système de plomberie au fil du temps. Il est recommandé d’utiliser des savons organiques, qui sont moins susceptibles de causer des dommages.

Deuxièmement, l’utilisation de la plomberie est recommandée car elle nécessite moins d’entretien et ne fatiguera pas l’individu autant que la collecte manuelle à l’aide d’un seau. Le système peut également utiliser des pompes pour transporter l’eau vers les sites de collecte. Cela permet de stocker les eaux usées lorsqu’elles ne sont pas utilisées. La difficulté supplémentaire réside dans le fait que les pompes peuvent être affectées par les produits chimiques contenus dans les eaux grises au fil du temps.

2. Stockage et traitement

L’eau est généralement recueillie dans un récipient de stockage. Il est recommandé de ne pas stocker les eaux grises pendant plus de 24 heures afin d’éviter que les mauvaises odeurs ne s’accumulent. Il est également recommandé de traiter l’eau avec du chlore ou de l’iode pour s’assurer que l’eau stockée ne produise pas d’odeur nauséabonde si l’on envisage de la stocker plus longtemps.

3. Utilisation des eaux grises

Le système d’eaux grises doit être raccordé de la manière la plus appropriée pour garantir une utilisation à long terme. Il est préférable que le système alimente les toilettes et se déverse dans les cours. L’eau peut être transportée par gravité ou à l’aide de pompes, mais idéalement, il devrait y avoir un moyen de détourner l’eau vers la voie d’évacuation habituelle si elle n’est pas nécessaire.

Il faut également prévoir un dispositif d’arrêt d’urgence en cas de défaillance du système, afin d’éviter le reflux des eaux grises dans les réseaux d’eau douce. Les eaux grises peuvent également être utilisées sans contact, par exemple pour laver les outils de jardinage et l’allée. Lorsqu’elles sont utilisées pour le jardinage, les plantes ne doivent pas être acidophiles (plantes qui s’accommodent bien des sols acides), car les eaux grises sont généralement de nature alcaline en raison de l’utilisation de savons.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page