Pollution et Solutions

Qu’est-ce que la gestion des déchets solides ? Sources et méthodes de gestion des déchets solides

La gestion des déchets solides est un terme utilisé pour désigner le processus de collecte et de traitement des déchets solides. Elle offre également des solutions pour recycler les éléments qui n’appartiennent pas aux ordures ou aux déchets. Depuis que les gens vivent dans des établissements et des zones résidentielles, les ordures ou les déchets solides constituent un problème. La gestion des déchets concerne la manière dont les déchets solides peuvent être modifiés et utilisés comme une ressource précieuse.

La gestion des déchets solides devrait être adoptée par tous les ménages, y compris les propriétaires d’entreprises dans le monde entier. L’industrialisation a apporté beaucoup de bonnes choses, mais aussi de mauvaises. L’un des effets négatifs de l’industrialisation est la création de déchets solides.

Selon Britannica,

« Gestion des déchets solides, la collecte, le traitement et l’élimination des matériaux solides qui sont mis au rebut parce qu’ils ont atteint leur but ou ne sont plus utiles. Une élimination inadéquate des déchets solides municipaux peut créer des conditions insalubres, et ces conditions peuvent à leur tour conduire à la pollution de l’environnement et à l’apparition de maladies à transmission vectorielle – c’est-à-dire des maladies propagées par les rongeurs et les insectes. »

Catégories de déchets

  • Déchets organiques : Déchets de cuisine, déchets issus de la préparation des aliments, légumes, fleurs, feuilles, fruits et marchés.
  • Combustibles : Papier, bois, feuilles séchées, emballages d’articles de secours, etc. qui sont très organiques et ont une faible teneur en humidité.
  • Non-combustibles : Métal, boîtes de conserve, canettes, bouteilles, pierres, etc.
  • Déchets toxiques : Vieux médicaments, peintures, produits chimiques, ampoules, bombes aérosols, conteneurs d’engrais et de pesticides, piles, cirage.
  • Matières recyclables : Papier, verre, métaux, plastiques.
  • Cendres ou poussières : Résidus de feux utilisés pour la cuisine.
  • Déchets de construction : Décombres, toitures, béton cassé, etc.
  • Déchets dangereux : Huile, acide de batterie, déchets médicaux, déchets industriels, déchets hospitaliers.
  • Animaux morts : Carcasses de bétail ou d’autres animaux morts.
  • Déchets encombrants : Branches d’arbres, pneus, etc.
  • Déchets souillés : Déchets hospitaliers tels que les tissus souillés de sang et d’autres fluides corporels.

Les différentes sources de déchets solides

Chaque jour, des tonnes de déchets solides sont éliminées dans divers sites d’enfouissement. Ces déchets proviennent des foyers, des bureaux, des industries et de diverses autres activités liées à l’agriculture.

Ces décharges produisent des odeurs nauséabondes si les déchets ne sont pas stockés et traités correctement. Ils peuvent polluer l’air ambiant et affecter gravement la santé des humains, de la faune et de l’environnement. Les sources principales de déchets solides sont les suivantes

1. Résidentiel

Les résidences et les maisons où vivent les gens sont parmi les principales sources de déchets solides. Les déchets provenant de ces lieux comprennent les déchets alimentaires, les plastiques, le papier, le verre, le cuir, le carton, les métaux, les déchets de jardin, les cendres et les déchets spéciaux comme les articles ménagers encombrants tels que les appareils électroniques, les pneus, les batteries, les vieux matelas et les huiles usées.

La plupart des foyers disposent de poubelles dans lesquelles ils peuvent jeter leurs déchets solides. Plus tard, la poubelle est vidée par une entreprise ou une personne chargée de la collecte des déchets pour être traitée.

2. Industrie

Les industries sont connues pour être l’un des plus gros contributeurs aux déchets solides. Elles comprennent les industries de fabrication légère et lourde, les chantiers de construction, les usines de fabrication, les conserveries, les centrales électriques et les usines chimiques.

Ces industries produisent des déchets solides sous la forme de déchets ménagers, de déchets alimentaires, de déchets d’emballage, de cendres, de matériaux de construction et de démolition, de déchets spéciaux, de déchets médicaux ainsi que d’autres déchets dangereux.

3. Commercial

Les installations et bâtiments commerciaux constituent une autre source de déchets solides aujourd’hui. Les bâtiments et installations commerciaux, dans ce cas, font référence aux hôtels, marchés, restaurants, entrepôts, magasins et immeubles de bureaux.

Parmi les déchets solides générés par ces lieux figurent les matières plastiques, les déchets alimentaires, les métaux, le papier, le verre, le bois, les matériaux en carton, les déchets spéciaux et autres déchets dangereux.

4. Institutions

Les centres institutionnels tels que les écoles, les collèges, les prisons, les casernes militaires et autres centres gouvernementaux produisent également des déchets solides. Parmi les déchets solides les plus courants provenant de ces lieux figurent le verre, les déchets de caoutchouc, les plastiques, les déchets alimentaires, le bois, le papier, les métaux, les matériaux en carton, les appareils électroniques ainsi que divers déchets dangereux.

5. Zones de construction et de démolition

Les chantiers de construction et de démolition contribuent également au problème des déchets solides. Les sites de construction comprennent les sites de construction de nouveaux bâtiments et de nouvelles routes, les sites de réparation de routes, les sites de rénovation de bâtiments et les sites de démolition de bâtiments.

A lire aussi :  Qu'est-ce que le drainage minier acide ? Définition, causes et exemples

Parmi les déchets solides produits dans ces lieux figurent les matériaux en acier, le béton, le bois, les plastiques, le caoutchouc, les fils de cuivre, la terre et le verre.

6. Les services municipaux

Les centres urbains contribuent aussi énormément à la crise des déchets solides dans la plupart des pays aujourd’hui. Parmi les déchets solides produits par les services municipaux figurent le nettoyage des rues, les déchets des parcs et des plages, les stations d’épuration des eaux usées, les déchets de l’aménagement paysager et les déchets des zones de loisirs, y compris les boues.

7. Sites et stations de traitement

Les usines de fabrication lourde et légère produisent également des déchets solides. Il s’agit notamment des raffineries, des centrales électriques, des usines de transformation, des usines d’extraction de minéraux et des usines chimiques.

Parmi les déchets produits par ces usines, on trouve des déchets de processus industriels, des produits de spécification non désirés, des plastiques, des pièces métalliques, pour n’en citer que quelques-uns.

8. Agriculture

Les exploitations agricoles, les vergers, les laiteries, les vignobles et les parcs d’engraissement sont également des sources de déchets solides. Parmi les déchets qu’ils produisent, on trouve des déchets agricoles, des aliments avariés, des récipients de pesticides et d’autres matières dangereuses.

9. Biomédical

Il s’agit des hôpitaux et des entreprises de fabrication d’équipements et de produits chimiques biomédicaux. Dans les hôpitaux, différents types de déchets solides sont produits.

Parmi ces déchets solides figurent les seringues, les bandages, les gants usagés, les médicaments, le papier, le plastique, les déchets alimentaires et les produits chimiques. Tous ces déchets doivent être éliminés de manière appropriée, faute de quoi ils causeront un énorme problème à l’environnement et aux personnes qui travaillent dans ces établissements.

Effets d’une mauvaise gestion des déchets solides

1. Poubelles dans l’environnement

En raison de systèmes d’élimination des déchets inadaptés, notamment par les équipes municipales de gestion des déchets, les déchets s’accumulent et deviennent une menace. Alors que les gens nettoient leurs maisons et leurs lieux de travail, ils jettent des déchets dans leur environnement, ce qui affecte l’environnement et la communauté.

2. Impact sur la santé humaine

Une mauvaise élimination des déchets peut affecter la santé de la population vivant à proximité de la zone polluée ou des décharges. La santé des travailleurs chargés de l’élimination des déchets et des autres employés travaillant dans ces décharges est également plus menacée.

L’exposition à des déchets mal traités peut provoquer des irritations cutanées, des problèmes respiratoires, des infections sanguines, des problèmes de croissance et même des problèmes de reproduction.

3. Les parasites qui provoquent des maladies

Ce type de déversement de déchets oblige les matériaux biodégradables à pourrir et à se décomposer dans des conditions inappropriées, non hygiéniques et non contrôlées.

Après quelques jours de décomposition, une odeur nauséabonde se dégage et le site devient un lieu de reproduction pour différents types d’insectes pathogènes et d’organismes infectieux. En outre, ils nuisent à la valeur esthétique de la zone.

4. Problèmes environnementaux

Les déchets solides des industries sont une source de métaux toxiques, de déchets dangereux et de produits chimiques. Lorsqu’ils sont rejetés dans l’environnement, les déchets solides peuvent causer des problèmes biologiques et physicochimiques qui peuvent affecter ou altérer la productivité des sols dans cette zone particulière.

5. Pollution des sols et des eaux souterraines

Les matières toxiques et les produits chimiques peuvent s’infiltrer dans le sol et polluer les eaux souterraines. Au cours du processus de collecte des déchets solides, les déchets dangereux se mélangent généralement aux ordures ordinaires et à d’autres déchets inflammables, ce qui rend le processus d’élimination encore plus difficile et risqué.

6. Émission de gaz toxiques

Lorsque des déchets dangereux tels que des pesticides, des batteries contenant du plomb, du mercure ou du zinc, des solvants de nettoyage, des matériaux radioactifs, des déchets électroniques et des plastiques mélangés à du papier et d’autres déchets non toxiques sont brûlés, ils produisent des dioxines, des furanes, des biphényles polychlorés et d’autres gaz. Ces gaz toxiques sont susceptibles de provoquer diverses maladies, dont le cancer.

7. Impact sur les animaux terrestres et aquatiques

Notre négligence à l’égard de nos déchets et de nos ordures affecte également les animaux, qui subissent les effets de la pollution causée par l’élimination inadéquate des déchets et des ordures.

La consommation de styromousse et de mégots de cigarettes est connue pour causer la mort d’animaux marins. Les animaux risquent également de s’empoisonner en consommant des herbes situées près de zones contaminées ou de décharges, car les toxines s’infiltrent dans le sol.

Méthodes de gestion des déchets solides

Il existe différentes méthodes de gestion des déchets solides. Voici quelques-unes des méthodes reconnues :

1. Décharge sanitaire

Il s’agit de la méthode d’élimination des déchets solides la plus utilisée de nos jours. Les déchets sont essentiellement étalés en fines couches, comprimés et recouverts de terre ou de mousse plastique.

A lire aussi :  Combien y a-t-il de déchets sur le mont Everest ?

Les décharges modernes sont conçues de manière à ce que le fond de la décharge soit recouvert d’un revêtement imperméable, généralement constitué de plusieurs couches de plastique épais et de sable. Ce revêtement protège les eaux souterraines contre la contamination par lixiviation ou par percolation.

Lorsque la décharge est pleine, elle est recouverte de couches de sable, d’argile, de terre végétale et de gravier pour empêcher l’infiltration de l’eau.

Avantage : si les décharges sont gérées efficacement, il s’agit d’une méthode d’élimination sanitaire des déchets garantie.

Contrainte : Elle nécessite une surface relativement importante.

2. Incinération

Cette méthode consiste à brûler les déchets solides à haute température jusqu’à ce qu’ils soient transformés en cendres. Les incinérateurs sont fabriqués de telle manière qu’ils ne dégagent pas de chaleur extrême lors de la combustion des déchets solides.

Les incinérateurs qui recyclent l’énergie thermique par le biais d’un four et d’une chaudière sont appelés installations de valorisation énergétique des déchets. Ces systèmes de valorisation énergétique des déchets sont plus coûteux à mettre en place et à exploiter que les incinérateurs ordinaires, car ils nécessitent des équipements et des contrôles spéciaux, un personnel technique hautement qualifié et des systèmes de combustible auxiliaires.

Cette méthode de gestion des déchets solides peut être appliquée par les particuliers, les municipalités et même les institutions. L’avantage de cette méthode est qu’elle permet de réduire le volume des déchets jusqu’à 20 ou 30 % du volume initial.

Avantage : Le volume des déchets combustibles est considérablement réduit par la combustion des déchets. Dans le cas des fosses hors site, il s’agit d’une méthode appropriée pour réduire au minimum l’évacuation des déchets.

Contrainte : Elle peut provoquer des risques de fumée ou d’incendie et émet également des polluants gazeux.

3. Récupération et recyclage

Le recyclage ou la récupération des ressources est le processus qui consiste à prendre des articles utiles mais mis au rebut pour les utiliser à nouveau. Les sachets en plastique, les boîtes de conserve, le verre et les conteneurs sont souvent recyclés automatiquement car, dans de nombreuses situations, ils sont susceptibles d’être des denrées rares.

Traditionnellement, ces articles sont traités et nettoyés avant d’être recyclés. Ce processus vise à réduire la perte d’énergie, la consommation de nouveaux matériaux et la réduction des décharges. Les pays les plus développés suivent une forte tradition de recyclage pour réduire les volumes de déchets.

Avantage : Le recyclage est respectueux de l’environnement.

Contrainte : Il est coûteux à mettre en place, et dans la plupart des cas d’urgence, le potentiel est limité.

4. Compostage

En raison du manque d’espace pour les décharges, on laisse les déchets de jardin biodégradables se décomposer dans un milieu conçu à cet effet. Seuls les déchets biodégradables sont utilisés dans le compostage.

Il s’agit d’un processus biologique au cours duquel des micro-organismes, notamment des champignons et des bactéries, transforment les déchets organiques dégradables en substances comme l’humus. Ce produit fini, qui ressemble à de la terre, est riche en carbone et en azote. Le compost donne naissance à un fumier écologique de bonne qualité qui constitue un excellent milieu de croissance pour les plantes et peut être utilisé à des fins agricoles.

Avantage : Le compostage est respectueux de l’environnement et bénéfique pour les cultures.

Contrainte : Il nécessite une gestion intensive et un personnel expérimenté pour une exploitation à grande échelle.

5. Pyrolyse

Il s’agit d’une méthode de gestion des déchets solides par laquelle les déchets solides sont chimiquement décomposés par la chaleur sans la présence d’oxygène. Elle se produit généralement sous pression et à des températures allant jusqu’à 430 degrés Celsius. Les déchets solides sont transformés en gaz, en résidus solides de carbone et de cendres et en petites quantités de liquide.

Avantage : Cela permet de garder l’environnement propre et de réduire les problèmes de santé et de colonisation.

Contrainte : Les systèmes qui détruisent les molécules organiques chlorées par la chaleur peuvent créer des produits de combustion incomplète, notamment des dioxines et des furanes. Ces composés sont hautement toxiques dans les gammes de parties par trillion. Les résidus qu’ils génèrent peuvent être des déchets dangereux, nécessitant un traitement, un stockage et une élimination appropriés.

En résumé, la gestion appropriée des déchets solides fait partie intégrante de la conservation de l’environnement et doit être respectée par les particuliers et les entreprises du monde entier.

Bouton retour en haut de la page