Vie écologique

41 moyens exceptionnels de préserver les ressources naturelles

Les ressources naturelles sont utilisées par les êtres humains, directement ou indirectement, pour leur survie. L’air, le sol, l’eau, le soleil, le charbon, les plantes, les animaux et les minéraux sont des exemples de ressources naturelles. En outre, la nature est le seul fournisseur de nos besoins fondamentaux, à savoir la nourriture, les vêtements et le logement.

Tout ce que nous utilisons dans notre vie quotidienne est tiré des ressources naturelles disponibles. En outre, les ressources artificielles sont dérivées des ressources naturelles disponibles. Cependant, nous ne pensons jamais que ces ressources peuvent finir par s’épuiser si nous les utilisons de manière irresponsable. L’augmentation de la population mondiale, l’urbanisation rapide et l’industrialisation ont créé une demande accrue pour les ressources disponibles.

Des mesures appropriées doivent être prises pour garantir que nous continuions à profiter de ces ressources, faute de quoi la génération future sera confrontée à d’énormes difficultés. La conservation des ressources naturelles garantit le maintien de l’équilibre écologique.

41 façons ultimes de conserver et de protéger les ressources naturelles

Vous trouverez ci-dessous 41 façons de préserver et de conserver les ressources naturelles.

1. Utiliser des sources d’énergie alternatives comme l’énergie solaire et éolienne

Ces sources d’énergie alternatives sont respectueuses de l’environnement, notamment parce qu’elles ne produisent pas de gaz nocifs qui endommagent la couche d’ozone. Elles sont meilleures que la combustion de fossiles comme le charbon et le charbon de bois. Elles sont également peu coûteuses à utiliser, ne s’épuisent pas facilement et sont renouvelables.

2. Planter des arbres pour prévenir l’érosion des sols

Il s’agit de planter des arbres et de la végétation pour contrôler l’érosion du sol causée par le vent et l’eau. Les arbres et la végétation sont essentiels au maintien de l’écosystème. Ils servent également d’habitat à la plupart des insectes, des oiseaux et à certaines plantes symbiotiques. Cela crée un habitat pour la faune et la flore sauvages, et permet donc de les conserver dans leur ensemble.

3. Pratiquer des méthodes judicieuses pour conserver l’eau dans nos maisons

Il s’agit de pratiques simples comme s’assurer que les robinets sont fermés lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Prendre moins de temps sous la douche permet d’économiser des litres d’eau par mois. Réutiliser une partie de l’eau pour arroser les potagers de nos maisons est également une pratique importante.

4. Utiliser des pipelines pour transporter le pétrole

De nombreuses fuites de pétrole se produisent lors du transport du pétrole par bateau. Ces fuites de pétrole sont préjudiciables à la flore et à la faune. La plupart de ces espèces meurent à la suite de ces fuites de pétrole. Les « pipelines » sont des exemples de moyens modernes de transport du pétrole.

5. La croissance de la végétation dans les bassins versants

Les bassins versants constituent une source d’eau qui s’écoule dans les ruisseaux, les rivières et les océans. La végétation dans les bassins versants permet une percolation suffisante de l’eau dans les couches profondes du sol, ce qui favorise la formation d’eaux souterraines. L’eau, c’est la vie. La protection des bassins versants permet d’éviter que nos robinets ne se tarissent.

6. Traitement des déchets industriels et des eaux usées avant leur rejet dans les masses d’eau

L’industrialisation rapide a entraîné la production de déchets nocifs pour l’écosystème. Le rejet de ces effluents directement dans les masses d’eau a entraîné une pollution massive de l’eau dans certaines régions du monde, notamment dans les pays en développement. Par conséquent, les déchets industriels et humains doivent être traités afin de prévenir la pollution thermique et chimique de l’eau.

7. Récolte de la pluie

Il s’agit d’une pratique importante pour assurer la conservation de l’eau. Elle consiste à recueillir l’eau de pluie pendant les saisons les plus humides de l’année et à l’utiliser pendant les saisons sèches. Cela minimise l’utilisation de l’eau des masses d’eau. L’eau peut être utilisée pour l’irrigation de nos fermes et pour arroser les pelouses de nos maisons.

8. Pratique de la conservation in-situ ou sur site de la vie sauvage

Il s’agit de la conservation des animaux et des plantes dans leur habitat naturel. Elle implique également la protection des zones protégées mises en place. Il s’agit de zones telles que les sanctuaires de la vie sauvage, les parcs, les réserves de biosphère, entre autres. Cela contribuera certainement à la conservation des espèces animales et végétales menacées.

9. Pratiquer la conservation ex-situ ou hors site de la vie sauvage

Il s’agit de la conservation des animaux et des plantes en dehors de leurs habitats naturels. Cela inclut des domaines tels que les banques de pollen, les banques d’ADN, les zoos, les banques de graines, les jardins botaniques, les banques de culture de tissus, entre autres.

A lire aussi :  15+ excellentes raisons de rejoindre le mouvement Vivre dans une petite maison

10. Formulation de politiques et de réglementations pour réduire le braconnage

Les braconniers continuent de tuer de nombreux animaux tels que les éléphants, les rhinocéros, les léopards pour leurs cornes et leur peau, qui sont revendues au marché noir. Les braconniers constituent une menace majeure pour notre biodiversité, car ils entraînent l’extinction progressive de certaines espèces. Cette réglementation permettra de mettre fin au braconnage.

11. Adopter des pratiques judicieuses pour économiser l’énergie

Ces pratiques consistent à éteindre les lumières lorsqu’elles ne sont pas utilisées, à débrancher les appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Les appareils branchés continuent à consommer de l’électricité même lorsqu’ils ne sont pas utilisés. D’autres pratiques consistent à passer moins de temps à prendre des douches chaudes.

12. Utilisation de biogaz dans nos foyers

Dans le monde entier, le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est la source de combustible la plus répandue dans nos foyers aujourd’hui. L’utilisation continue du GPL entraîne l’épuisement des réserves de pétrole ; le biogaz est donc une bonne alternative. Le biogaz est principalement produit à partir de fumier de bovins ; les usines de biogaz sont une source à la fois de biogaz et de fumier.

13. Utilisation de biocarburants

Depuis plus d’un siècle, les combustibles fossiles constituent une source d’énergie majeure. Cependant, ils s’épuisent rapidement, d’où la nécessité de trouver d’autres sources de carburant, comme les biocarburants, qui sont principalement dérivés d’espèces végétales. Les biocarburants sont connus pour être respectueux de l’environnement et pour réduire la pollution de l’air.

14. Assurer le recyclage des déchets

Ces déchets comprennent les plastiques, les sacs en papier qui ont donné lieu à des tonnes d’ordures. Le recyclage implique la refabrication de matériaux déjà utilisés. Cela permet de réduire la quantité de déchets disponibles et de diminuer la pollution des sols et de l’eau.

15. Planter des arbres dans l’enceinte de la maison

Les arbres fournissent de l’ombre et une climatisation parfaite pour nos maisons. Les arbres veillent à ce que l’air que nous respirons soit propre, créant ainsi un climatiseur parfait. Cela permet de réduire les coûts d’électricité liés à l’utilisation d’appareils de climatisation.

16. Utilisez les courriers électroniques

Les courriers électroniques sont sans papier et constituent un bon moyen de minimiser l’utilisation du papier. La technologie a rendu cela possible, en réduisant l’utilisation de papier et d’enveloppes. Cela a permis de réduire la production de papier et de limiter l’abattage des arbres.

17. Acheter des voitures hybrides plutôt que des voitures conventionnelles

Les voitures hybrides utilisent une combinaison d’électricité et de quantités minimales d’essence pour fonctionner. Il s’agit d’une rupture par rapport à l’utilisation de produits pétroliers qui sont principalement utilisés pour faire fonctionner les voitures. Les voitures hybrides contribuent grandement à la conservation des combustibles fossiles.

18. Utiliser des sacs en terre au lieu de sacs en plastique et en papier

La plupart des déchets proviennent de l’utilisation excessive de sacs en plastique. Emportez un sac en terre chaque fois que vous allez à l’épicerie. Les produits doivent également être emballés dans des matériaux qui peuvent être recyclés.

19. Utilisez des ampoules fluorescentes à économie d’énergie

Les ampoules à économie d’énergie peuvent coûter plus cher que les anciennes ampoules. Cependant, elles réduiront les factures d’électricité, ce qui permettra d’économiser de l’énergie. Elles durent également plus longtemps, ce qui permet de réduire les achats.

20. Les industries peuvent s’assurer que leur production est efficace afin de réduire le gaspillage.

Cela permettra de limiter la récolte des ressources naturelles et de réduire le gaspillage.

21. Utiliser des tasses en céramique pour consommer la tasse de café quotidienne plutôt que d’utiliser des mugs jetables.

Cela permet de réduire les déchets et d’assurer la conservation globale de l’écosystème.

22. Arrosez les pelouses et les fermes le soir.

L’arrosage de la ferme lorsqu’il fait sec et chaud entraîne une évaporation accrue de l’eau, et une grande quantité d’eau est utilisée pour cela. Le soir, le temps est beaucoup plus frais, ce qui réduit l’évaporation et permet de conserver l’eau.

23. Réutiliser les vieux meubles

Il est courant de se débarrasser de vieux meubles et d’opter pour des meubles neufs. Les vieux meubles doivent être vendus pour être utilisés ou donnés à une organisation caritative où ils pourront être réutilisés. Les vieux meubles peuvent également être re-sculptés et redécorés pour économiser du bois. Cela permettra de réduire la déforestation.

24. Pratiquez la rotation des cultures

Planter les mêmes cultures pendant une longue période de temps réduit la fertilité du sol. La pratique de la rotation des cultures rétablira et maintiendra la fertilité du sol, préservant ainsi le sol.

25. Translocation des animaux sauvages

L’augmentation de la population a conduit l’homme à empiéter sur l’habitat des animaux sauvages. Il en résulte un conflit entre l’homme et l’animal, où l’homme tue les animaux sauvages pour se protéger d’eux. La translocation implique le déplacement des animaux sauvages vers des zones adjacentes et l’installation de clôtures pour endiguer le conflit.

A lire aussi :  Plus de 30 façons merveilleuses de garder l'environnement propre

26. Encourager l’utilisation de l’irrigation au goutte-à-goutte

Une partie de l’eau provenant des activités quotidiennes peut être utilisée pour l’irrigation au goutte-à-goutte. Cela favorise la conservation de l’eau.

27. Mettre en place des dispositifs spéciaux pour préserver les espèces végétales et animales en voie de disparition

Cela inclut les jardins botaniques, les sanctuaires qui peuvent être établis pour protéger les espèces menacées afin qu’elles soient disponibles pour les générations futures.

28. Constructions de réservoirs

Cela permettra de réguler la quantité d’eau utilisée quotidiennement. Les barrages servent également de source d’énergie hydroélectrique, qui est une autre source d’énergie alternative.

29. Formuler des règlements pour mettre fin à la surpêche

La surpêche interrompt la vie aquatique et épuise les poissons disponibles dans nos plans d’eau. Dans certains cas, elle constitue une menace pour les espèces aquatiques menacées. Des réglementations visant à éviter la surpêche devraient être mises en place.

30. Contrôler le nombre de bovins dans un ménage pour éviter le surpâturage

Le surpâturage détruit les terres agricoles et les rend sujettes à l’érosion des sols.

31. Construire des terrasses et des gabions dans les terrains en pente.

Cela permet d’éviter l’érosion des sols. Nous devrions toujours nous efforcer de protéger l’environnement. Nous devrions donc adopter ces méthodes pour protéger les ressources naturelles.

32. Utilisez les fenêtres

Ouvrez vos fenêtres au lieu de faire fonctionner la climatisation. Laissez l’air frais et la lumière naturelle entrer dans la pièce, ce qui s’avère plus hygiénique. Ouvrez les fenêtres la nuit pour profiter de la brise fraîche de l’été. Vous pouvez même placer des ventilateurs dans les fenêtres les jours d’été plus frais au lieu d’utiliser la climatisation. Si possible, remplacez les vieilles fenêtres par des fenêtres à haute performance.

33. Entretien approprié des véhicules

Un véhicule correctement réglé et huilé, avec une pression correcte des pneus, permet d’obtenir un meilleur kilométrage par gallon.

34. Utiliser moins de véhicules

Prenez un vélo ou un scooter. Recherchez des services de covoiturage ou de transport partagé comme Uber ou Lyft ou utilisez les transports en commun dans un état gérable. Si le lieu est proche, marchez au lieu de conduire. Modifier vos habitudes de conduite peut avoir un impact environnemental plus important que vous ne le pensez.

35. Moins de déplacements

Faites du télétravail, si possible. Essayez de rester en vacances au lieu de partir en vacances.

36. Évitez les appareils ménagers si possible

Lavez les vêtements à l’eau froide plutôt qu’à la machine à laver. Suspendez les vêtements pour les faire sécher à l’air libre ou au soleil, en évitant le sèche-linge. Vous pouvez même laver les ustensiles quand vous avez le temps sans utiliser le lave-vaisselle. Cela permet d’économiser beaucoup d’énergie.

37. Gérez le chauffe-eau

Réduisez la température du chauffe-eau à 120 degrés et installez un chauffe-eau avec minuterie ; enveloppez l’isolation autour du chauffe-eau. Vous pouvez même installer un chauffe-eau solaire. Éteignez le chauffe-eau lorsque vous partez en vacances.

38. Mangez moins de viande

Mangez moins de viande ou trouvez de la viande provenant de fermes locales. Un repas sans viande par jour a un impact énorme sur l’environnement.

39. Réduisez les emballages et les déchets alimentaires

Les aliments consomment beaucoup de ressources naturelles, de la production à la distribution, avant même d’arriver dans votre panier d’épicerie. Une fois mangés, les emballages en plastique, les boîtes en carton et les restes non consommés trouvent une place plus permanente dans les décharges, émettant des gaz à effet de serre pendant leur lente décomposition. Évitez donc autant que possible les emballages et les déchets alimentaires.

40. Gérer le thermostat

Baissez le thermostat en hiver et augmentez-le en été lorsque vous quittez la maison. Pour l’hiver, réglez le thermostat à 68-70 degrés pendant la journée et réduisez-le à 65-68 degrés la nuit. Pour l’été, réglez le thermostat à 72-75 degrés pendant la journée et augmentez-le à 76-78 degrés la nuit.

41. Célébrez la Journée mondiale de la conservation

Pour célébrer la Journée mondiale de la conservation, vous pouvez prendre un grand nombre d’initiatives, comme indiqué ci-dessus, à titre personnel. Rejoignez une association locale à but non lucratif axée sur la durabilité et contribuez à la nature.

Bouton retour en haut de la page