Nouvelles

Poêles à granulés : Comment fonctionnent-ils, quels sont leurs types, leurs avantages et leurs inconvénients ?

Le ramassage, la coupe et le stockage du bois de chauffage ou des granulés de biomasse peuvent s’avérer une tâche fastidieuse malgré l’amour d’allumer le feu pour créer une source de chaleur dans la maison et le maintenir allumé, surtout en hiver. De plus, allumer le feu et déterminer quand l’éteindre avant d’aller dormir ou de quitter la maison est un autre souci auquel beaucoup doivent faire face de temps en temps.

Sans parler du fait que la fumée qui émane du bois est constituée de divers composés chimiques qui peuvent être nuisibles à la santé humaine. La fumée dégagée lors de la combustion entraîne également une pollution de l’air et une réduction de la qualité de l’air intérieur. Cela soulève la question suivante : que peuvent faire les personnes qui aiment ou dépendent d’un foyer intérieur pour répondre à toutes ces préoccupations ?

La réponse est assez simple, à savoir trouver un substitut qui soit non seulement respectueux de l’environnement, mais aussi plus pratique et plus rentable. C’est là qu’intervient le poêle à granulés de bois, tout simplement parce qu’il présente toutes ces qualités. Les poêles à granulés de bois partagent une disposition similaire à celle d’une cheminée traditionnelle et des poêles à bois, mais la ressemblance s’arrête là.

Les poêles à granulés sont des appareils électroniques modernes uniques qui constituent une option abordable et écologique pour le chauffage intérieur. Plongeons dans le vif du sujet et examinons le fonctionnement des poêles à granulés, les différents types de poêles à granulés, ainsi que leurs divers avantages et inconvénients.

Comment fonctionnent les poêles à granulés de bois ?

1. Utilisation de l’électricité

Le fonctionnement des poêles à granulés de bois dépend de l’électricité. La trémie est chargée de granules par la partie supérieure ou inférieure de l’appareil. À l’intérieur du poêle se trouve une longue pièce en forme de vis appelée vis sans fin, qui est chargée d’acheminer les granulés vers le pot de combustion après leur sortie de la trémie.

La vis sans fin est un dispositif motorisé et la température du poêle est déterminée par sa vitesse. Le pot de combustion est ensuite allumé depuis son logement dans la chambre de combustion. À l’intérieur du pot à feu, les granulés sont poussés sous une immense pression pour créer une flamme beaucoup plus chaude en raison de leur haute densité et de leur faible pression.

Le pot de combustion mélange l’air et le combustible afin de brûler et de lancer le processus de combustion. Le pot de combustion fonctionne comme le carburateur du poêle. Les granulés brûlés sont ensuite déposés dans le pot à cendres sous forme de cendres. Le pot à cendres doit être lavé régulièrement.

2. Type d’agent de combustion

Les poêles à granulés utilisent un type de bois similaire, le granulé de bois. Les pellets sont principalement produits par les scieries comme sous-produit, ils sont fabriqués à partir des copeaux de bois et des poussières de scie qui sont recyclés. Ils ressemblent à de la nourriture pour lapins, les granulés de bois sont très faciles à produire et le processus est très abordable, ce qui le rend très écologique.

Le taux de pollution est également très faible. Les pellets peuvent également être fabriqués à partir de maïs et d’herbe, mais ceux-ci ne peuvent pas être utilisés dans des poêles spécifiquement destinés à l’utilisation de pellets de bois.

3. La convection comme moyen de chauffage

Un poêle à pellets réchauffe une pièce par convection, contrairement à la cheminée traditionnelle. Le gaz devient moins dense et plus léger à haute température, ce qui le fait passer au-dessus de l’air froid, qui est beaucoup plus lourd. La convection se produit lorsque des courants d’air, à la fois chauds et froids, sont combinés avec force, libérant et transmettant ainsi de la chaleur.

L’air froid est aspiré de la pièce vers le pot de combustion par la soufflerie de convection, puis il passe au-dessus du feu. Cela rend le feu plus ardent et les pellets brûlent de manière plus efficace et plus régulière.

A lire aussi :  L'EPA donne un signal vert au projet controversé de la mine d'Alaska

4. L’échangeur de chaleur est utilisé comme un fourneau

L’échangeur de chaleur se trouve à l’intérieur de la chambre de combustion et permet d’éviter que l’extérieur du poêle ne devienne trop chaud pour être manipulé. Son rôle central est toutefois de recevoir l’air chauffé et de transférer de l’air propre dans la maison via le ventilateur de la pièce. Le gaz est ensuite expulsé par un tuyau étroit situé derrière le poêle à granulés par le ventilateur d’évacuation.

Ce tuyau peut être relié à une sortie telle qu’une cheminée ou un petit trou menant à l’extérieur. Le ventilateur d’évacuation fonctionne beaucoup mieux lorsque le tuyau est dirigé verticalement, ce qui fait de la cheminée une bonne solution pour l’installation. Un thermostat est utilisé pour réguler la façon dont la vis sans fin alimente la chambre de combustion en granulés.

Types de poêles à granulés de bois

Les poêles à granulés de bois existent en deux types différents :

1. Poêles à insérer

Lorsqu’une cheminée est déjà disponible, un poêle encastrable peut être fixé pour se connecter aux orifices de la cheminée dans le foyer.

2. Poêles sur pied

Il est également possible d’opter pour un poêle autonome, car il est équipé de son propre tuyau d’évacuation. Les granulés de bois sont personnalisés et existent dans différents styles, tailles et couleurs pour répondre aux besoins spécifiques d’une maison.

Les granulés de bois sont disponibles dans des modèles avec des modifications différentes, mais il existe plusieurs caractéristiques distinctes pour les différencier.

Caractéristiques des poêles à granulés

1. Emplacement de la trémie

Dans les modèles à alimentation par le haut, les granulés sont chargés par le haut du poêle dans la vis sans fin, qui passe ensuite dans la flamme par le tube. La trémie a ainsi moins de risque d’être brûlée, alors que les cendres finissent généralement par boucher le tube. C’est pourquoi ils utilisent des pellets à faible teneur en cendres. Dans les modèles à alimentation par le bas, les pellets sont introduits horizontalement.

Cela leur donne l’avantage d’utiliser des pellets standard car les cendres ont tendance à s’éloigner de la zone de combustion lorsque les pellets sont introduits horizontalement. La boîte de combustion nécessite moins de nettoyage car les entrées d’air ne se bouchent pas. Ils peuvent ne pas être aussi efficaces que les modèles à alimentation par le haut.

2. Type d’allumage

L’allumage manuel utilise une matière inflammable comme un gel ou un liquide de démarrage, la matière est allumée en même temps que la flamme, cela s’apparente à faire un feu dans une cheminée à bois traditionnelle. L’allumage automatique est initialisé par un bouton qui incite le poêle à pousser les granulés à l’intérieur du pot de combustion et à chauffer l’auto-allumeur.

3. Niveaux de puissance thermique

Les poêles à granulés sont personnalisés pour répondre aux besoins spécifiques de différentes tailles de pièces. Ils produisent différents niveaux de chaleur. L’unité de mesure standard des niveaux de chaleur est l’unité thermique britannique (Btu). Cette unité est utilisée pour mesurer les niveaux dans les industries spécialisées dans le refroidissement et le chauffage. La majorité des modèles se situent entre des niveaux de production de chaleur de 40 000 à 60 000 British Thermal Unit (BTU) par heure.

Avantages de l’utilisation d’un poêle à granulés

1. Il est facile à utiliser et à entretenir

Les poêles à granulés contiennent une modulation de puissance et un allumage automatique qui les rendent très conviviaux pour les utilisateurs. Les modèles sont différents, certains étant contrôlés par un thermostat d’ambiance tandis que d’autres utilisent des télécommandes. La technologie continue de se perfectionner, certains modèles répondant aux commandes envoyées via une application mobile ou un message texte. De plus, comme ils ne produisent pas de fumée, il n’y a pas de risque d’accumulation de créosote, ce qui rend leur entretien assez facile.

2. Il est très efficace

Par rapport à la cheminée traditionnelle, les poêles à granulés sont environ 90 % plus efficaces dans leur gamme de chauffage. En termes de consommation et d’utilisation de l’énergie, il est moins coûteux que l’électricité et les combustibles fossiles.

A lire aussi :  Les niveaux de CO2 devraient atteindre les derniers sommets observés il y a plus de 3 millions d'années.

3. Autonomie

Lorsque la trémie est intégrée, les poêles à granulés peuvent être pleinement fonctionnels sans trop d’entretien pendant environ une demi-journée lorsqu’ils sont complètement chargés. Lorsqu’une charge partielle d’environ 30 % est introduite dans le poêle, la durée passe d’une demi-journée à un jour et demi.

4. Il est respectueux de l’environnement

Les poêles sont construits avec un système informatique qui garantit une combustion propre. Cela se traduit par un très faible taux de cendres et de très faibles émissions de carbone, car ils sont certifiés neutres en CO2. Les granulés brûlés produisent une teneur en cendres d’environ 0,5 à 1 %. Les poêles à granulés émettent également très peu de produits chimiques toxiques et de fumée par rapport au gaz, aux poêles traditionnels à combustible fossile ou au bois. En outre, les pellets sont fabriqués à partir de matériaux recyclés, notamment des déchets de biomasse comme les coquilles de noix, le bois et la sciure.

5. Il utilise un combustible pratique

Les poêles utilisent des pellets qui sont très abordables par rapport à d’autres sources d’énergie, les pellets ont eu des prix très stables ces dernières années. Les pellets sont livrés prêts à l’emploi, emballés dans des sacs pratiques à stocker et à emmagasiner.

6. Installation très facile

Les poêles à granulés ne nécessitent pas d’installation compliquée comme les cheminées traditionnelles. Les cheminées et les évents coûteux ne sont pas nécessaires. Il suffit d’un tuyau de ventilation pour évacuer les gaz brûlés pendant la combustion. En outre, l’installation du tuyau d’évent est très simple et facile et on peut facilement l’installer sans l’aide d’un professionnel.

Inconvénients de l’utilisation d’un poêle à pellets

1. Entretien

Le poêle à granulés est très efficace, ce qui fait que beaucoup de gens négligent ce qu’il faut faire pour l’entretenir. Chaque semaine, le pot de combustion du poêle doit être aspiré. Il doit également être nettoyé tous les trimestres et vérifié et entretenu par un professionnel tous les ans. Il comporte également de nombreuses pièces comme l’alimentation de la trémie, les capteurs de température et le ventilateur de soufflage qui nécessitent un entretien régulier.

2. Bruit

Le poêle contient un certain nombre de pièces motorisées : le moteur de la vis sans fin et le système de ventilation intégré, qui font beaucoup de bruit lorsque le poêle est utilisé. Ce problème est progressivement résolu avec l’introduction de versions plus modernes et améliorées des modèles.

3. Ils dépendent de l’électricité pour fonctionner

Contrairement à la cheminée traditionnelle, le poêle à granulés est équipé d’un système informatique intégré. Ce système a besoin d’électricité pour fonctionner, ce qui rend le poêle inutile en l’absence d’électricité.

4. La taille de la flamme est petite

Comparé au poêle à bois, le poêle à granulés produit une flamme relativement petite. Les gens l’ont même qualifiée de peu naturelle et de nerveuse.

5. Le coût d’investissement d’un poêle à pellets est assez élevé

L’achat d’un poêle à granulés nécessite un apport financier important. Le prix de vente d’un poêle à granulés est d’environ 2 000 euros, et peut aller jusqu’à 6 000 euros selon le modèle que l’on souhaite acheter.

6. La question des sacs en plastique

Chaque fois que l’on achète des granulés de bois dans un sac de 40 livres environ, ils seront certainement emballés dans un sac en plastique. Ainsi, si l’achat est régulier, il contribue simplement à l’élimination de plus en plus de plastique dans l’environnement, ce qui complique encore le problème de la pollution plastique. Toutefois, il est possible de remédier à ce problème en insistant sur l’utilisation de sacs en plastique biodégradable ou de sacs en tissu réutilisables.

Bouton retour en haut de la page